L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Tribunes > Police municipale : inauguration prématurée

Notre tribune dans le VNV de décembre 2018

Imprimez !
1er décembre 2018
Alain Lipietz

Police municipale : inauguration prématurée

M. le Bohellec, candidat à sa propre succession, inaugure à tout va. Un tas de nouveaux « services », parfois de deux personnes, parfois imaginaires, parfois anciens. Ou parfois contestés.

Les policiers municipaux n’étaient pas si fiers de l’inauguration de « leur » bureau, plutôt inadaptés (pas de douche pour des brigades cyclistes…) Les Villejuifois étaient venus nombreux : certains convaincus, nous un peu moins.

Ce sont pourtant les écologistes de L’Avenir à Villejuif qui avaient lancé le débat en 2013 (voir notre site laveniravillejuif.fr). Il ne fallait plus attendre de l’État « un commissariat de plein exercice » avec 50 policiers. Il nous fallait créer une police municipale de proximité, combinée, selon les recommandations du Conseil de prévention de la délinquance, avec le développement du mouvement associatif (régie de quartier, locaux pour les associations dans les HLM…), des médiateurs, animateurs et éducateurs, des structures ouvertes pour protéger les ados des dealers.

Car le trafic de drogues qui pourrissait la ville était l’une des raisons du rejet de l’ancienne équipe municipale. Hélas ! Depuis 2016 jamais le conseil municipal n’a pu débattre des missions et du bilan de la police municipale en formation. On a appris au hasard des budgets qu’on lui achetait des armes : pour quels affrontements ?

Résultat : rien n’a changé. Les « spots » du trafic de drogue existent toujours, se développent même, au bout de l’avenue Jean Jaurès devant le chantier du Grand Paris. Les riverains peuvent protester, pétitionner, appeler la police municipale : rien ne se passe.

De coûteuses caméras de surveillance sont installées ? Les dealers en rigolent et les vandalisent régulièrement. Monsieur Le Bohellec : la sécurité, ce n’est pas de la com’, c’est une affaire de présence humaine !

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article959