L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Tribunes > La campagne imaginaire de M. Le Bohellec

Notre tribune dans le VNV d’octobre 2018

Imprimez !
17 octobre 2018
Natalie Gandais

La campagne imaginaire de M. Le Bohellec

M. Le Bohellec prépare les municipales de 2020. Il organise quartier par quartier, thème par thème, des réunions publiques auxquelles les conseillers d’opposition ne sont pas conviés : c’est donc la campagne de sa liste.

Problème ? Ce sont désormais des réunions de consultation « sur l’avenir de la ville » animées par un bureau d’étude et financée par… les impôts des Villejuifois.
Lors d’une de ces réunions, un habitant demande : « En somme vous demandez aux associations de vous écrire votre programme électoral. Combien ça coûte, à nous Villejuifois ? » M. Le Bohellec, sans hésitation : « 25 000 euros ». C’est en effet le montant inscrit dans les « décisions du maire ». Le militant pose la même question au bureau d’étude, qui dit : 50 000 euros…

S’informer des désirs des gens, c’est bien. Leur première réponse est connue : « Arrêtez de construire dans tous les sens ! » Le maire le promet à chaque réunion : « Maintenant c’est fini. » Et 3 semaines plus tard les habitants voient un nouveau chantier s’ouvrir au coin de leur rue. Rien qu’au conseil municipal de septembre sont annoncés 362 nouveaux logements à Aragon, rue de Chevilly et avenue de Paris, et la cession de 5740 m2 de terrain pour un immense projet quartier Pasteur.

L’usage politicien des deniers publics et les promesses jamais tenues, ça suffit ! L’Union citoyenne de 2014 avait un programme, dont les 8 engagements sont chaque jour violés. Tournons la page.

Anne-Lise Boyer, Isabelle Hamidi, Natalie Gandais, Monique Lambert-Dauvergne, Alain Lipietz, Patrick Stagnetto

Partager

Commentaires

1 Message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article928