L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > École Sud de Campus Grand Parc : le Directeur général adjoint nous (...)

Imprimez !
1er décembre 2017
Alain Lipietz

École Sud de Campus Grand Parc : le Directeur général adjoint nous répond

Suite à notre article, Le DGA en charge de l’urbanisme a répondu à nos inquiétudes par un courriel à l’ensemble des conseillers municipaux.

Nous nous inquiétions que depuis un an le maire ne fasse plus référence à ce projet de nouveau groupe scolaire, alors appelé « doublement de Marcel Cachin », dont nous avions obtenu l’assurance qu’il ne serait pas à la charge de la ville. Et nous félicitions que, suite aux questions que notre association a posées lors de l’enquête publique, la Sadev (l’aménageur de la Zac Campus Grand Parc) ait confirmé cet engagement dans le rapport de la Commission d’enquête.

Le lendemain de notre article, c’est le Directeur général adjoint en charge de l’urbanisme qui se charge de nous répondre, en soulignant cet engagement. Voici son email :

Le courriel du DGA

Le 21 nov. 2017 à 16:38,

Mesdames, Messieurs, les membres du Conseil municipal,

Suite à la demande de certains d’entre vous et comme il s’y était engagé, Monsieur le Maire tient à vous informer que la Préfecture a publié sur son internet le rapport du commissaire enquêteur sur la ZAC Campus Grand Parc.

A la lecture du rapport vous pourrez constater que le commissaire enquêteur fait état de la réponse de SADEV concernant les équipements scolaires de la ZAC dans « besoin établissement scolaire (obs. n°6,16) ». Cette réponse fait écho à la question posée par Monsieur Lipietz au cours de l’enquête publique et qui « dénonce des contradictions dans le dossier quant au financement et à l’implantation des équipements ». Il vous est proposé de vous reporter à cette réponse qui est très claire et ne met pas en cause le rôle de Villejuif, pages 6 et 7 de la réponse de SADEV du 2 mai 2017. Il est dit notamment que « deux groupes scolaires sont prévus pour pourvoir aux besoins générés par la ZAC », un premier (18 classes - 12 élémentaires et 6 maternelles) dans l’îlot G1 au nord de la ZAC à l’emplacement de l’actuel foyer ADOMA, avenue Salvador Allende, et « un autre groupe scolaire hors périmètre de la ZAC sera par ailleurs financé dans le projet comportant 15 classes dont 9 élémentaires et 5 maternelles (sic) » .

Comme il est écrit par SADEV, « vu l’échéance lointaine de la ZAC (2025/2030) et la taille de l’opération, l’évolution des effectifs scolaires et l’évaluation des besoins en classes d’écoles devront faire l’objet d’un suivi continu et nécessiteront des bilans d’étapes, etc… »

Il est évident pour la ville comme pour la SADEV qu’il est prématuré de fixer un site dès à présent pour une nouvelle école ou l’agrandissement d’une école existante. Les services de la ville (éducation, aménagement et bâtiments) suivent ce dossier au temps le temps et sont en capacité d’anticiper tant en matière d’études, qu’en matière de programme pluriannuel de constructions de locaux scolaires, voire de réaménagement des locaux existants pour s’adapter aux évolutions démographiques.

La ville ne « bloque » aucunement l’évolution de ce dossier qui est suivi avec attention, ce suivi se traduit notamment par la généralisation du recours aux projets urbains partenariaux (PUP) qui visent à assurer le financement de ces équipements sportifs par anticipation.

Vous en souhaitant bonne réception,

Cordialement,

Alexandre MOËNNE-LOCCOZ
DGA
Pôle Territoire et Cadre de Vie

Quelques remarques

En effet, soumis à la mobilisation de L’avenir à Villejuif chez la Commissaire enquêtrice, la Sadev a bien été obligée de confirmer ce qui figurait dans son étude d’impact : la nécessité de construire DEUX nouveaux groupes scolaires, au nord et au sud de Campus Grand Parc. Et elle a confirmé qu’elle les financerait.

La Sadev ne pouvait faire autrement (mais nous visions justement ce qu’elle l’écrive ! ), car cet amendement au Dossier de réalisation de ZAC a été adopté, à notre demande et sur proposition du président Bridey, par la Communauté d’Agglomération du Val de Bièvre, quelques jours avant la fin de la CAVB, avec une limite de 3 millions d’euros pour ce qui est du concours de la Ville de Villejuif.

Mais nous avons jugé qu’il était plus prudent de pousser la Sadev à confirmer cet engagement, qui risquait de se perdre dans le transfert des dossiers de la CAVB au GOSB ;-)

Comme le DGA le remarque avec humour, les comptes de la Sadev sont assez approximatifs ("15 classes dont 9 élémentaires et 5 maternelles (sic) »). Nous avions déjà signalé à la Commissaire enquêtrice une autre approximation : alors que sa propre étude d’impact affirme la nécessité de 38 classes, la Sadev ne programme que 18 classes au Nord et 15 au Sud. Or 18+ 15 = 33 !!

Enfin bon… nous sommes habitués aux approximations dans les comptes de la Sadev. 15 classes, ce serait déjà ça.

Il n’en est que plus navrant d’entendre le maire se livrer à des argumentations de plus en plus farfelues pour nier la nécessité de construire l’école du sud, jusqu’à ne pas signaler son existence au cabinet Menighetti pourtant chargé de la prospective scolaire, puis subordonner sa nécessité... à l’éventuel dédoublement des classes de CP dans les écoles en Réseau d’Éducation Prioritaire !!

Il est vrai que, si la ZAC commence par le nord, comme l’annonce la Sadev, le maire actuel ne sera plus là pour le voir. Certes, mais « gouverner, c’est prévoir ».

Bien sûr, la localisation exacte de ce doublement de Marcel Cachin peut encore bouger. L’important est que le terrain, où qu’il soit, soit réservé à temps…

Le seul point inquiétant dans le mail du DGA, c’est qu’il semble prévoir que ce groupe scolaire sera financé par des PUP (taxes perçues sur les promoteurs des environs), alors qu’encore une fois la Sadev DOIT financer ces deux groupes scolaires, le concours de la Ville étant limité à 3 millions.

Y aurait-il un accord secret entre le maire et la Sadev pour y renoncer, et que le groupe scolaire sud soit à la charge de la Ville ?

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article826