L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Belle réussite de la soirée « Irrintzina ! Le cri de la génération climat (...)

Imprimez !
25 septembre 2017
Alain Lipietz

Belle réussite de la soirée « Irrintzina ! Le cri de la génération climat »

La soirée de rentrée de notre association a réuni quelques 70 participants. Débat très instructif sur la lutte contre les « assassins du climat » et les techniques de la lutte non-violente.

Le film lui même, qui sortira le 8 novembre sur les écrans commerciaux, est passionnant et impressionnant. En fait il retrace le combat du réseau Alternatiba autour de la conférence COP21 à Paris sur le climat : tour de France à vélo, « fauchage des chaises » à la BNP pour dénoncer les paradis fiscaux (la fraude permettrait largement de financer la solidarité avec les pays du sud face aux changements climatiques), chaine humaine à travers Paris, blocage d’une conférence sur l’exploitation du pétrole à grande profondeur...

Le film nous révèle la minutie de la préparation de ces actions, la variété des formes d’engagement. Mais il ne cache pas le courage physique que réclament parfois les actions non-violentes (comme notre précédente réunion publique avait souligné le courage personnel demandé par la lutte contre le favoritisme et la corruption). C’est d’ailleurs notre amie Claire Bretou qui a animé le débat, elle qui sillonne l’Europe sur son vélo-mobilisations (celui que vous voyez parfois sur le marché de Villejuif ou devant Louis-Aragon), et qui a participé à plusieurs des actions du film.

PNG - 1.1 Mo
Natalie Gandais et Claire Bretou

Cette question du courage physique a suscité l’admiration mais aussi l’inquiétude des participants (outre quelques militants Alternatiba : un bon échantillon du mouvement associatif et écologiste villejuifois !). Claire et ses amis d’Alternatiba rassurent : chacun s’engage à sa manière, de la cuisine aux sit-in devant la police.

PNG - 261.5 ko
Les militantes tranquilles d’Alternatiba

Un participant souligne la complémentarité avec la lutte contre le nucléaire. Et Natalie Gandais rajoute encore une composante en évoquant la crise alimentaire, et l’action de La Grande Ourse pour montrer comment on peut se nourrir bien, bio, sans viande et pas cher (l’ensemble du système agro-alimentaire mondial produit près de la moitié de l’effet de serre humain). En fait, l’humanité est coincée, du fait de sa voracité, entre trois périls : la croissance de l’effet de serre, les risques du nucléaires, et la compétition pour l’usage des sols (entre la production d’agro-carburant et la production de nourriture). La seule solution durable est une combinaison de frugalité joyeuse, d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables.

PNG - 1.4 Mo
Un public séduit mais exigeant

Autre question débattue : ces actions non-violentes sont-elles efficaces ? En fait elles visent non à « détruire le capitalisme » mais à délégitimer ce qu’il a de pire (comme la lutte de Gandhi contre le colonialisme anglais, ou le boycott des oranges d’Afrique du sud contre l’apartheid), et ça marche ! Il faut écœurer les banques et les compagnies d’assurances des paradis fiscaux et des investissements polluants, en mobilisant leurs usagers. Vous trouverez facilement des « comparatifs » sur le net, comme celui-ci.

PNG - 1.6 Mo
À la sortie, on cherche la prochaine manif...

... Et la prochaine fois, c’est : le 29 septembre, TOUR À VÉLO DE L’ÉNERGIE CITOYENNE : IVRY-VITRY-ALFORTVILLE

Rendez-vous à 17 heures devant l’incinérateur d’Ivry !

PNG - 947.8 ko
"Au chapeau", Monique Lambert Dauvergne recueille quelques centaines d’euros pour le film

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article786