L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Un numéro de septembre de Villejuif Notre Ville mis au pilon (...)

Imprimez !
21 septembre 2017
Alain Lipietz

Un numéro de septembre de Villejuif Notre Ville mis au pilon ?

Depuis ce matin un « numéro de septembre » du journal de la Ville est distribué avec 3 semaines de retard. Que s’est-il passé ?

Le samedi 9 septembre, jour du Forum de Rentrée, on apercevait en mairie, ficelé sur des palettes de bois, un numéro de VNV. Etait -ce le numéro de juillet-aout annonçant le programme jusqu’au 5 aout, ou le numéro de septembre avec une couverture annonçant le Forum de Rentrée ? Un peu tard pour être distribué, et cela se reflétait dans une assistance à la fête un peu plus maigre que d’habitude. C’était ballot, d’autant que le texte des tribunes des groupes municipaux avait été demandé dès le 21 pour le 25 aout.

Nous avions du même coup, ce 21 aout, signalé l’avant-première du film Irrintzina ! Le cri de la génération climat, à mettre à l’Agenda. Des avant-premières à Villjuif, ça n’arrive pas tous les jours ! On nous avait répondu que «  Pour ce qui est de l’annonce, le journal est déjà bien avancé, je reviens vers vous ultérieurement. »

"Bien avancé le 21 aout", le journal n’est toujours pas distribué le lundi 11 septembre. Des bénévoles qui s’activent pour la Journée du Patrimoine, prévue le samedi 16, commencent à s’affoler : aucune publicité n’est faite pour ce qu’ils ont préparé ( jeu de piste « pas comme les autres », concert en l’église Saint Cyr-Sainte Julitte).

En catastrophe, notre valeureux site confectionne dans la soirée une annonce du programme du samedi. Et ce sera la seule, pendant encore quelques jours, jusqu’à ce que l’affiche apparaisse sur le site internet de la Ville, et sur les panneaux administratifs. Mais tout cela est moins diffusé que le journal de la Ville : pas grand monde lors du (désopilant) jeu de piste, moitié moins de monde que les autres années au (magnifique) concert. Peur des attentats, peut-être ???

Et le 18 septembre, Villejuif Notre Ville n’est toujours pas distribué. Et déjà la Rédaction nous demande notre texte pour le numéro d’octobre, à rendre le 25 septembre.

Nous nous étonnons : le n° de septembre n’est pas encore paru, on nous demande le texte d’octobre ! La Rédaction nous répond : « Effectivement, pour des raisons liées, notamment à l’actualité récente, monsieur le Maire a souhaité décaler la sortie du journal... Vous devriez le recevoir dans vos boites à lettres, aujourd’hui ou demain. La Rédaction du VNV va essayer de rattraper le retard. »

Et aujourd’hui 21 , nous l’avons enfin entre les mains ! Tiens, ce n’est pas la bonne couverture… Tiens, il y a des photos du 9 septembre (page 6 et 11)… Ah, dommage : un bel encart annonce la Journée du patrimoine du 16 septembre, et Monsieur le Maire soi-même nous appelle à découvrir les œuvres des Beaux – Arts , expo qui se termine... le 22 septembre. Ah, dommage, ils ont oublié de parler de l’avant-première d’Irrintzina, vendredi 22 , 20h, à Gérard-philippe …

Mais voilà ! Tout s’explique. Deux pages de baratin sur l’expulsion de la Bourse du travail et l’occupation de la mairie, le 1er septembre ! Voilà pourquoi il était urgent de refaire tout le numéro de septembre. Et d’envoyer au pilon celui qui était déjà imprimé ?

Les lecteurs de ce site et de la presse savent déjà décrypter les mensonges du maire. Non, les syndicats n’occupaient pas la Bourse du travail « sans convention depuis 1986 » mais par une convention votée et renouvelé du conseil municipal de Villejuif, jamais remise en cause par un autre vote. Non, jamais le conseil municipal n’a voté la vente de la Bourse du travail, et d’ailleurs le maire n’ose plus l’affirmer, contrairement à ce qu’il a dit au Tribunal administratif pour obtenir l’expulsion.

Non, l’occupation de la mairie n’a pas blessé d’agent de la Ville … Non, les syndicats n’ont pas brisé les meubles pour se barricader… Le maire n’ose plus suggérer que le maire adjoint à la culture a été défenestré et hospitalisé , comme dans son premier communiqué : ce maire adjoint était monté avec les syndicalistes pour aller dialoguer avec le maire, comme l’y invitait le préfet, et a témoigné dans Le Parisien que « l’occupation était bon enfant ».

Bon, nous sommes habitués aux baratins du maire. Mais il aurait très bien peu attendre, pour les faire imprimer, quelques jours de plus : le numéro d’octobre ! Ça aurait fait des économies, sans compter le respect dû au travail de la Rédaction et des imprimeurs.

Non, il a préféré retarder le numéro de septembre et le faire distribuer avec 3 semaines de retard, privant de publicité le Forum de rentrée et la Journée du Patrimoine.

Merci M. le Maire !

Et comme nous ne voulons pas vous faire attendre le numéro de la Saint Glinglin, quelques photos du jeu de piste du Patrimoine. Peut-être peut-on encore se procurer le livret très instructif de ce jeu de piste, et les sketchs hilarants de la Compagnie 3 Mètres 33 qui attendaient les Villejuifois aux diverses « stations » ?

Partager

Commentaires

1 Message

  • Alain Lipietz 9 octobre
    15:44

    Le n° d’octobre de VNV vient d’arriver dans notre boite, ce matin 9 octobre. Les services ont donc réussi à rattraper 2 semaines de retard sur les 3 que le maire leur a fait perdre en septembre. Bravo.
    Hélas ! Toute une page annonce la Corrida de Villejuif du 8 octobre, l’encarté annonce sur la première page le prix des lecteurs de la Médiathèque le 7 octobre… La désorganisation des activités de Villejuif provoquée par le maire continue : tout ça pour deux pages de mensonges sur la Bourse du travail, que le maire aurait pu au moins attendre quelques jours pour diffuser, au lieu de tout perturber !

    repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article780