L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Réunions publiques > Mardi 15 octobre : La démocratie, mode d’emploi

Imprimez !
30 septembre 2013
Natalie Gandais

Mardi 15 octobre : La démocratie, mode d’emploi

Compte-rendu de la réunion à l’école Paul Vaillant Couturier

La première réunion publique de L’Avenir à Villejuif a eu lieu mardi 15 octobre, à 19h, à l’école élémentaire Paul Vaillant Couturier, place Paul Éluard.

Le thème était : comment écouter la voix des citoyens et la transcrire dans un programme municipal ; comment répondre, au fil des mois, aux attentes des habitants.

Nous étions un petit nombre, mardi 15 octobre, pour la réunion publique sur la démocratie. Il faut dire que le même jour, plusieurs autres réunions mobilisaient les Villejuifois, notamment celle des habitants du quartier de la rue de la Chapelle qui protestaient contre un nouveau plan de circulation totalement ahurissant et exprimaient leur profond mécontentement à madame le maire.

François Camé, qui intervenait à titre amical, conseille des collectivités locales pour l’ élaboration de leurs politiques environnementales : c’est un spécialiste de la participation citoyenne. Il a exposé comment les Grecs anciens avaient inventé la démocratie : les citoyens d’Athènes se réunissaient chaque mois, jusqu’à 6000 sur la même place, pour prendre ensemble les décisions. Aujourd’hui, la démocratie représentative a éloigné le peuple des prises de décision. Pourtant, et notamment au niveau municipal, les citoyens sont des experts, il faut se donner les moyens de les consulter sur les projets locaux. En revanche, la participation « citoyenne » n’a aucun sens si les réunions « de consultation de la population » consistent à les consulter sur un projet déjà bouclé, et qu’il reste juste à choisir la couleur de la peinture.

Après un premier tour de critiques des participants qui ont relevé :

  • les pseudo-concertations à Villejuif (sur les projets d’urbanisme, les Zacs et le PLU),
  • l’absence de réactivité de la mairie pour les problèmes du quotidien (saleté des rues, poubelles qui traînent, dépôts sauvages, trou dans les trottoirs, chantier de la N7 et du Tramway impraticable, sale, mal signalé
  • et même les insultes qu’on reçoit quand on ose s’exprimer dans les réunions publiques de la mairie ( « vous êtes des privilégiés » quand on veut protéger un cadre de vie, ou « ce ne sont pas les rues qui sont sales, ce sont les gens » quand on proteste de la mauvaise organisation des services de nettoyage)
  • l’échec des CIC (les comités d’initiative citoyens)

... nous sommes passés à des propositions. Ces propositions, nous nous engageons à en vérifier la faisabilité, du point de vue légal, technique et financier. Nous annoncerons, lors de la prochaine réunion publique, celles que nous retenons.

  • Puisque les habitants ont des idées sur l’aménagement de la ville, nous pourrions créer des conseils d’habitants, pas nécessairement centrés sur les quartiers, mais qui pourront aussi se réunir sur des thématiques. Pour que les citoyens soient réellement impliqués, les conseils d’habitants devraient disposer de budgets d’initiative. En outre, une personne, à la mairie, devrait être chargée de faire évaluer les propositions par les services techniques.
  • Puisque des habitants, et notamment des retraités, sont prêts à s’impliquer dans la vie municipale, nous pourrions créer des « brigades grises » qui seraient chargées de la médiation entre les responsables des chantiers et les habitants.
  • Il faut également que les citoyens aient un moyen simple de signaler les petits soucis du quotidien : ce pourrait être un numéro vert, et l’engagement municipal de donner une solution dans les 48h. S’il s’agit de conflits de voisinage, on pourra faire intervenir un médiateur municipal.
  • Il faudra des lieux, des espaces, pour que les un-e-s et les autres puissent discuter de la vie municipale, se réunir en ateliers pour élaborer des propositions. Il sera nécessaire de faire l’état des lieux des salles de quartier, et de voir si leurs horaires d’ouverture sont adaptés aux besoins des habitants. D’autre part, on pourra utiliser internet pour la démocratie participative. Un site « d’ateliers virtuels » serait dédié aux propositions.
  • Régulièrement, les élus devront rendre des comptes aux assemblées d’habitants, leur annoncer, après examen de la faisabilité légale, technique et financière, quelles propositions sont retenues, lesquelles sont écartées et pourquoi.
  • La participation citoyenne devra être « fêtée », on réfléchira à des événements, des fêtes du vivre ensemble, des assemblées de quartiers, et aux moyens de faire se rencontrer les habitants des différents quartiers.

Pour conclure, nous avons décidé de mettre en œuvre, pour l’élaboration de notre programme, la participation des citoyens, au moyen du forum sur le site et des réunions publiques de novembre et décembre. Chaque réunion aura un thème, nous y débattrons des propositions des participants et de celles issues du forum, et à chaque fois nous annoncerons ce que nous retenons, pour le programme, des proposions de la réunion précédente. Ainsi, nous écrirons ensemble notre avenir !

La suite mardi 5 novembre à 19h à l’école Pasteur. Thème : Économie, emploi : pour une ville plus active

titre documents joints

Partager

Commentaires

2 Messages

  • emma 28 octobre 2013
    02:13

    Pourrait-on avoir un compte rendu de cette rencontre car cela m’intéresse de savoir ce que vous proposez de nouveau en terme de démocratie sur notre ville ?
    Merci

    repondre message

    • Natalie Gandais 28 octobre 2013
      08:27

      Bonjour,

      en effet, nous avons du retard avec la publication de ce compte-rendu.

      Ce que nous avons décidé, lors de cette réunion, c’est la création de conseils d’habitants, par quartiers et par thématiques, ainsi qu’un conseil des anciens, qui auront des budgets d’initiatives.

      Nous avons également décidé que les citoyens disposeraient d’un forum internet pour leur propositions, qui seraient ensuite discutée et chiffrée dans les conseils d’habitants, avec l’appui des services de la ville pour le chiffrage des propositions. Pour s’en faire une idée, nous mettons d’ores et déjà en place le forum du projet, dont les propositions seront discutée lors de nos réunions publiques de novembre et décembre.

      Enfin, nous avons décidé de mettre en place un numéro vert pour les soucis du quotidien (dépots sauvages, trous dans les trottoirs et la chaussée, chantiers mal tenus), auquels nous nous engagerons à répondre sous 48h.

      Bien à vous

      repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article76