L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Mais qui est Aurélie Stefani ?...

Imprimez !
18 janvier 2017
Sylvie Thomas

Mais qui est Aurélie Stefani ?...

La créatrice de notre carte de vœux est une graphiste-artiste villejuifoise éclectique et inclassable. Et à part les journaux déchiquetés qu’elle sème partout, chez elle y a rien à jeter !

Aurélie Stéfani est une fille grande mais pas toute simple. D’abord, elle n’est pas facile à reconnaître. Un jour son fin visage est encadré d’un carré blond platine, le lendemain la voici noir corbeau. En ce moment, elle a de longs cheveux châtains et des boucles d’oreille cerises. Un indice, elle est souvent accompagnée d’un petit blondinet : son fils, Marcel. Et quelquefois de ses amies Véro des Toiles d’Edolon ou Maya du Théâtre Romain Rolland.

On peut la croiser à la librairie Points Communs et chez Ana au Temps des Délices. Le jeudi rue Reulos elle vient en voisine au Rebel éplucher les légumes de la soupe préparée par Béber pour les SDF. Béber râle quand elle découpe son Parisien du jour pour en faire des collages sardoniques mais lorsque son troquet bat de l’aile, en soutien Aurélie y expose des collages réalisés avec les patients de Paul Guiraud - tellement drôles et touchants que les visiteurs en pleurent de rire et de tendresse.

Elle est impossible à étiqueter, pourtant elle les aime bien, les étiquettes, comme celles qu’elle distribue en ce moment : « Rigoler nuit gravement à la santé ». Rigoler ne nuit pas en tout cas à Aurélie, coupable de collages cochons et de coloriages érotiques. Elle filme de vrais faux castings hilarants. Elle crée des vidéos pop pétillantes et sautillantes. Elle n’hésite pas à transformer en dentier la bouche pulpeuse qui lui sert de logo.

Elle expose aussi bien au Chêne que dans le Paris branché, conçoit aussi bien une campagne publicitaire pour un retoucheur villejuifois que pour un coiffeur du Marais. Elle fabrique des logos, des sites Internet, des pochettes de disques, des affiches de films colorées, ou pastel pour un spectacle de la compagnie Eklozion. Cette adepte du détournement second degré se fait toute sobriété pour dessiner des graphismes chic destinés à des promoteurs, designers ou éditeurs.
Et si quand vous sortez du métro une petite foule de gens se met à vous applaudir, vous pouvez être sûr que vous êtes dans une performance aurélienne !

Aurélie est une boule à facettes mais ne se laisse pas influencer. On pourrait peut-être lui appliquer cette perle tirée de son Bêtisier des sites de rencontres : « Je sui une femme gentyl douce alors faisez-moi pas chié » !

Retrouvez les travaux d’Aurélie ICI sur son site, et ses collages du Parisien.

Partager

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article690