L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Thémes > Urbanisme > Interview d’agence immobilière n°4

Rapport de stage de Manon Castagné - Été 2013

Imprimez !
24 août 2012
Manon Castagné

Interview d’agence immobilière n°4

ANNEXE 4 - 4

Quelle est la tendance actuelle de l’évolution du marché immobilier sur Villejuif ? Selon vous, quels sont les enjeux à venir ?

Il y a deux choses contradictoires. Beaucoup veulent être propriétaires mais en même temps il y a une politique de multiplication des logements sociaux et la tentative d’attirer la population du 93 de la part de la Ville : c’est trop par rapport à l’accès au logement social. Ca fait baisser le niveau des écoles et ça amène des gens vers les écoles privées. En même temps ça reste attractif pour les Parisiens car c’est bien desservi.
Donc Villejuif c’est pratique mais c’est pas beau. Et puis c’est sale. Les gens sont sales. J’ai habité quelques années en Afrique, et je peux vous dire que les gens jettent leurs ordures par la fenêtre là-bas. Après ils viennent ici et font pareil.
Villejuif a beaucoup changé, avant il y avait de la verdure. Et puis les commerces aussi, les gens se plaignent. Maintenant y’a plus que des kebabs et des Asiat’.

Quel est le volume des transactions annuels, est-ce peu/beaucoup ?

Il faut demander à la mairie, car toute vente passe par eux puisqu’ils ont un droit de préemption renforcé. Ca veut dire qu’ils ont un droit de regard sur tout. Ca existe ailleurs mais c’est très fort sur Villejuif. Ca veut dire qu’à tout moment la Ville peut arrêter une vente et dire qu’elle achète. Quand des gens ne leur plaisent pas ils préemptent. Ceux qui ne leur plaisent pas ce sont les Asiatiques qui créent des SCI et font pleins de chambres qu’ils louent à leur population. Ils viennent s’enrichir.
La préemption normalement c’est la Ville qui achète au même prix que l’acheteur concurrent. A Villejuif la municipalité préempte à un prix plus faible, donc le vendeur refuse et la Ville dit "Ok, je me retire de la vente, mais alors tu vends à untel". Le Maire a tous les pouvoirs sur l’immobilier.
On a dépassé les 40% de logements sociaux, comme à Ivry et Vitry, parce qu’ils amènent des électeurs, enfin c’est ce qui se dit. Sauf que ça dégrade la ville. Maintenant Aragon c’est Barbès.
Sinon globalement le chiffre d’affaires est en baisse depuis 2009-2010.

Quel est le prix du m2 à Villejuif (vente et location) ?
Est-ce élevé par rapport aux prix du Val-de-Marne/de la petite couronne ? Pourquoi ?

Ca s’étend sur une fourchette de 3 000€ à 6 000€, ça dépend si c’est neuf ou récent, mais globalement les prix sont raisonnables.
Après la taxe foncière est hors de prix, c’est le double ou le triple des autres communes. C’est dû au fait qu’il y a beaucoup de logements sociaux et d’hôpitaux d’Etat qui ne payent pas cette taxe : du coup ceux qui la payent la payent au prix fort.

Quels sont les quartiers recherchés ? Pourquoi ?

Le centre et beaucoup Léo Lagrange alors qu’avant c’était le quartier que tout le monde fuyait. Principalement le long des trois métros donc, le reste de la Ville les gens le fuient.

Quel est le profil des acquéreurs ? Des propriétaires occupants/bailleurs ?

Ce sont principalement des Parisiens ou des étudiants qui viennent de province, car il y a deux écoles d’ingénieurs ici et ils veulent être à proximité.
Le LCL aussi, ça a été une manne d’argent pour la Ville.

Comment percevez-vous la politique de la Ville en la matière ? La Ville prétend-elle faire des réserves foncières pour réguler les prix, empêcher la spéculation ? Cette politique pour réguler le prix du foncier est-elle efficace ? Quels sont les effets de l’utilisation du droit de préemption ?

Je ne crois pas qu’il y ait de politique de régulation des prix.La Ville est un peu endettée et n’a pas les moyens. Quand la Ville achète, reçoit des dons de personnes âgées ou des biens qui ne se vendent pas, elle revend derrière.
La seule politique c’est le logement social à tout prix.
Le patron est là depuis 30 ans, il a été préempté une seule fois, c’était pour faire un don aux restos du coeur, donc ça c’est bien. Mais même s’ils ne préemptent pas beaucoup, ils ont un droit de regard sur tout. Donc ils font entrer leur électorat. La Ville est construite pour faire venir les gens du 93. Et les Roms aussi, ils les aiment bien on sait pas trop pourquoi.

Comment le foncier a-t-il augmenté depuis dix ans, est-ce plus qu’ailleurs, moins qu’ailleurs ?

La taxe a toujours été plus chère qu’ailleurs, aussi bien foncière que d’habitation, mais surtout celle d’habitation en raison de la présence des logements sociaux. En fait il fait bon vivre en étant pauvre à Villejuif, parce qu’on paye rien (on a même des bons pour l’électricité !). Mais dès qu’on a un peu de revenu, je parle même pas des riches, on casque plus qu’ailleurs. C’est le sentiment qu’il y a.

Serait-il possible d’obtenir des papiers faisant le point sur les acquisitions immobilières, l’évolution et la valorisation des biens, ainsi que le coût de la fonction immobilière à travers le montant des charges dans la Ville ?

Il faut aller à la mairie, au service foncier ou au cadastre. Au service foncier vous pouvez vous adresser à madame Barrière, elle s’occupe de la préemption. Sinon il y a monsieur Martin.
Sinon allez voir le notaire Mme Sadeler, elle est là depuis une dizaine d’années, et elle a les statistiques de la Ville.

On constate que de nombreuses maisons anciennes à Villejuif sont amenées à être détruites, je pense notamment à celle de la rue Guynemer. Comment expliquez-vous ce phénomène ? N’y a-t-il aucune protection/loi pour sauver ces maisons qui font partie de l’histoire de la Ville ?

C’est privé, donc il n’y a rien pour les protéger. A moins que ça soit classé monument historique, ça n’est pas protégé.

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article62