L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Ende Gelände : jusqu’ici et pas plus loin

Imprimez !
17 mai 2016
Claire Bretou

Ende Gelände : jusqu’ici et pas plus loin

Du 13 au 16 mai à Proschim en Allemagne

Du 13 au 16 mai à Proschim en Allemagne j’ai participé à ce moment extraordinaire et joyeux de désobéissance civile et non violent dans une nature dévastée organisé par le mouvement Break Free. Nous avions parcouru plus de 1300 kms en autocar pour arriver là, campé dans des conditions sommaires, déterminés à agir pour que les industries, les fonds de pensions désinvestissent dans les énergies fossiles et nucléaires car il en va de l’avenir des hommes sur la terre.

Nos politiques lors de la COP 21 ont décidé que nous ne devions pas franchir la barre des 2 degrés à nous de veiller à ce que ce soit respecté car cet accord n’a rien de contraignant.

Voici le compte-rendu de Louise, pour toute l’équipe Break Free et les plus de 4000 personnes présentes à Ende Gelände !

Mission accomplie ! Ensemble, plus de 3 500 personnes de toute l’Europe réunies en Allemagne ont paralysé l’un des sites les plus polluants du continent en termes d’émissions de CO2, afin de laisser le lignite sous terre.

Ende Gelände a donné lieu à des scènes défiant l’imagination. Dans les paysages apocalyptiques et poussiéreux de la mine de lignite à ciel ouvert de l’entreprise Vattenfall, des milliers de personnages minuscules, vêtus de blanc, ont formé de gigantesques « doigts d’intervention » qui ont bloqué les excavatrices, l’infrastructure de chargement du charbon et les voies ferrées, avant de se ruer sur la centrale à charbon elle-même. Les autorités n’ont rien pu faire pour nous arrêter.

Les mots ne suffisent pas à dire ce qui s’est passé. REGARDEZ ET PARTAGEZ CETTE VIDÉO !

Les événements qui se sont déroulés ici, en Allemagne, ne sont que l’une des manifestations d’une vague mondiale. Un mouvement, construit par des personnes (extra)ordinaires qui se dressent pour faire face au status quo, et pour nous libérer des énergies fossiles. À ce stade, agir autrement serait irresponsable.

L’enjeu climatique est à son paroxysme, tout comme l’énergie qui régnait ici, au camp climat d’Ende Gelände. Grâce à nos actions et notre détermination, solidaires, pacifiques et respectueux de nos principes, le mouvement climatique européen a franchi un cap et est allé plus loin qu’il n’était jamais allé. Nous avons affaibli l’industrie fossile, un exploit qui aurait été impossible sans chacun.e d’entre toutes celles et tous ceux qui ont répondu à notre appel et relayé le message de Breakfree - Libérons-nous des énergies fossiles.
Nous n’en resterons pas là. Nous devons encore empêcher la vente du charbon que possède Vattenfall, pour qu’il reste définitivement sous terre.

Au cours des jours et des semaines à venir, nous vous communiquerons les prochaines actions directes visant à arrêter l’extraction des combustibles fossiles. En attendant, faisons une petite pause, pour réfléchir à ce que nous avons accompli ce week-end !

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article579