L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Thémes > Jeunesse, loisirs, culture > Les anciens, les enfants, les guerres, le théâtre, les dessins...

Imprimez !
13 mars 2016

Les anciens, les enfants, les guerres, le théâtre, les dessins...

Les cérémonies du centenaire de 14-18 connaissent à Villejuif des développements surprenants, qui rassemblent les générations, grâce aux associations artistiques. Une culture de paix, de mémoire et de création.

On commence à bien connaître la Compagnie Eklosion, du « Bas de la Côte » : sa mise en scène de Le feu de Henri Barbusse au parc Pablo Neruda, sa lecture musicale de Des Hommes passèrent de Marcelle Capy, en l’église Saint-Cyr-Sainte-Julitte, et son évocation de la lutte des femmes d’une usine autogérée de caleçons pour les "poilus", quartier Pasteur.

Cette dernière pièce avait été l’occasion d’un travail d’Eklosion avec des femmes du quartier, actrices amateures, anciennes de Villejuif ou immigrées récentes. Très vite le travail a débouché sur les thèmes contemporains de la lutte des ouvrières, des tensions entre l’économie sociale et solidaire et les institutions qui la subventionnent, sur la mémoire du pays… La pièce a été jouée à la MPT Gérard Philippe, malheureusement pas filmée :

Le travail a continué avec des anciennes et des enfants. Il s’agissait d’évoquer des souvenirs de ce temps de guerre. A la MPT Jules Vallès, cinq femmes (dont notre vieille amie Yvette Buhr) ont évoqué leurs souvenirs, pour les enfants, et les ont rédigés dans un atelier d’écriture. Les enfants des écoles, aidés par une plasticienne, Aurélie Lequeux, ont illustré ces souvenirs mis sous forme d’Abécédaire d’un autre quotidien. Par exemple le mot « Doryphore » (les occupants allemands, qui dévoraient les pommes de terre) , que Hyam Zeitoun, d’Ekloson, ne connaissait pas ! Car bien sûr, la vraie mémoire vivante, c’est celle de la guerre de 39-40, et plus celle de 14-18… Pas grave.

Il en a résulté un très joli petit livre, qui sera bientôt disponible dans les bibliothèques de Villejuif, et que les auteures dédicaçaient cet après-midi à la bibliothèque annexe de Pasteur. En regardant les enfants, beaucoup venus des pays ravagés par les guerres d’aujourd’hui, on se demandait lesquels les avaient connues vraiment, avant que leurs parents aient trouvé refuge à Villejuif.

A l’autre bout de la ville, dans la structure ouverte de la cité Jacques Duclos, c’est la Compagnie 3 Mètres 33 qui présentait aux enfants une petite pièce : comment l’idée de guerre vient aux Chiens et Chats, en regardant les « deux-pattes » que nous sommes :

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article541