L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Flagrant délit de chantage

Lundi 18 janvier 2016

Imprimez !
18 janvier 2016
Natalie Gandais

Flagrant délit de chantage

Communiqué à la presse

Soupçon sur un marché public : on ne me fera pas taire.

Je me suis rendue ce matin au commissariat de Kremlin-Bicêtre pour porter plainte contre deux lettres de menaces relatives à un important marché public à attribuer ce jour en Commission d’appel d’offre.

Au vu de ces lettres, émanant du maire de Villejuif et d’un de ses adjoints, le Commissariat a qualifié les faits de "flagrant délit de chantage".

Dans le cadre de cette procédure de marché public, j’avais alerté le maire depuis plusieurs semaines, parce que je soupçonnais qu’un candidat était favorisé par une série d’irrégularités. Je lui avais signalé que si mes doutes se confirmaient, l’article 40 du code de procédure pénale me ferait obligation d’informer le Procureur de la République. En effet cet article oblige toute personne investie d’autorité à signaler tout délit ou crime qui viendrait à sa connaissance.

En réponse, j’ai reçu dans la soirée d’hier dimanche ces deux lettres, me demandant de me rétracter de mes soupçons et de faire des excuses écrites (ce qui m’interdisait d’alerter le procureur), faute de quoi il serait procédé au retrait de mes délégations de maire adjointe à l’urbanisme, aux travaux et au patrimoine.

Après le dépôt de ma plainte, j’ai refusé d’approuver, en Commission d’appel d’offre, le choix du candidat que j’estime favorisé dès l’origine. Un choix aux conséquences graves pour les Villejuifois.

Dans les jours qui viennent, je rédigerai le dossier que je communiquerai au procureur conformément à la loi. Les Villejuifois seront alors informés des raisons qui m’ont poussées, quoi qu’il m’en coutât personnellement, à m’opposer à ces manoeuvres.

Les citoyennes et les citoyens de Villejuif, qui connaissent ma probité, savent bien que je ne pouvais céder à un pareil chantage. L’exigence d’honnêteté et de transparence dans la gestion des affaires publiques est l’une des bases de mon engagement dans l’association l’Avenir à Villejuif, composante de l’Union citoyenne, que les électeurs ont portées à la municipalité en mars 2014. Elles savent, ils savent, pouvoir toujours compter sur nous pour les défendre.

Plus profondément, je suis persuadée que seule une politique irréprochable dans la conduite des affaires publiques peut réconcilier les Françaises et les Français avec leurs élus et les dissuader d’exprimer leur dégout par l’abstention ou le vote extrémiste.

Natalie Gandais
Première adjointe au maire de Villejuif
chargée de l’urbanisme, le patrimoine, les travaux,
le logement, l’habitat, le cadre de vie et les espaces verts

Note importante : cette affaire doit être bien distinguée d’une autre affaire qui a fait l’objet d’un jugement au même moment, relative à la politique de l’ancienne municipalité : voyez ici

Partager

Commentaires

7 Messages

  • allix 19 janvier 2016
    20:03

    Courage, on a confiance en vous

    repondre message

  • Anne 19 janvier 2016
    21:26

    C’est en effet à désespérer de tous les partis politiques !
    Merci pour votre engagement et votre courage.

    repondre message

  • Votre nom 19 janvier 2016
    22:27

    d’une part vous n’etes pas premiere adjointe comme le mentionne votre signature puisque a ce jour vos fonctions vous ont été retirées
    d’autre part si vous n’etes pas en mesure de prouver vos dire il y a diffamation contre notre maire et ses équipes en l’accusant implicitement de délit de favoritisme (étayez bien votre discours donc)
    il est en tout cas normal que si vous etes dans l’opposition systématique comme c est le cas depuis quelques mois et pactisez avec l’ancienne majorité vous soyez sortis de l’équipe aux commandes

    repondre message

    • Alain Lipietz 19 janvier 2016
      23:24

      D’une part à ce jour les délégations de Natalie Gandais ne lui pas été retirées par le maire qui exerçait sur elle ce chantage (qui a échoué), d’autre part, quand et si ce sera le cas, elle restera première adjointe, et le retrait des délégations ne lui ôtera qu’une petite partie de son travail au service des Villejuifois… qui va bien au-delà des 35 heures !

      Enfin Natalie portera au procureur les éléments qui lui font suspecter une manoeuvre de favoritisme et c’est lui qui en jugera, dans un premier temps. C’est la loi. Vous inquiétez pas, on étaie.

      Quand à "pactiser " avec l’ancienne majorité de Villejuif, vous devriez lire les journaux, ou lire notre site, ici. Ou encore là : qui pactise avec la Sadev, le PS et Mme Cordillot ?

      "Pactiser" est d’ailleurs un mot un peu sot. Les électeurs ont voté pour différent partis. Nous respectons ces votes et devons rechercher ensuite avec qui on peut travailler le plus efficacement et le plus honnêtement. Et cela peut changer sur chaque problème particulier. Tout est relatif...

      repondre message

  • Mme HAYOTTE MT 20 janvier 2016
    02:56

    J’apprécie votre courage.

    repondre message

  • Nicolas M. 22 janvier 2016
    20:59

    Bravo pour votre courage et votre intégrité, Madame Natalie Gandais.
    C’est avec des gens comme vous que la politique pourra retrouver ses galons de noblesse et que les électeurs cesseront de s’abstenir, lors des élections.

    repondre message

  • Alain Lipietz 24 janvier 2016
    15:57

    Attention cette affaire est à deux étages ! Natalie d’une part "se plaint" de la lettre de pression du maire, et d’autre part elle "donne avis" au procureur de ce qu’elle pense pouvoir être qualifié de délit (conformément à l’article 40 du code procédure pénale) .
    C’est le commissariat qui au vu des faits dont elle se plaignait a téléphonée à la procureure qui a dit que cela s’appelait "chantage". Pareil pour l’application de l’article 40 : c’est la justice qui qualifiera le délit. "Favoritisme" est un terme technique pour la justice, c’est à elle de caractériser les soupçons, pas la personne qui "donne avis".
    A part ça, évidemment, dans un communiqué , Natalie doit bien sûr expliquer , en français ordinaire, de quoi elle soupçonne ;-)

    repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article477