L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Villejuif dit « Oui » au T12

Conseil municipal du 21 octobre 2015

Imprimez !
26 octobre 2015
Alain Lipietz

Villejuif dit « Oui » au T12

Consulté (mais seulement pour avis) sur le décret créant le territoire T12 au sein de la Métropole du Grand Paris, Villejuif a massivement voté « pour »... mais avec pas mal de postures politiciennes, démentant parfois les positions plus consensuelles du débat sur le même sujet en Conseil du Val de Bièvre.

L’Avis

Dans la salle, l’Union citoyenne était presque au complet, le PCF et le groupe « MRC - Parti de Gauche » aussi. Catherine Casel, qui est la seconde élue à quitter le groupe VNV (liste Vidal) après Anne-Lise Boyer (qui nous a rejoints), est là mais s’abstiendra la plupart du temps, comme l’élu Front national. Le PS n’a qu’un représentant sur 3 : Gilles Lafon. Sophie Taillé-Pollian a confié son mandat à Marc Badel, du MRC.

On commence par voter la délibération-pour avis, répondant directement aux trois questions posées par le décret : création du T12, périmètre, chef lieu provisoire. La majorité a préparé une réponse : nous sommes pour le T12, nous « prenons acte » du périmètre proposé, et proposons la candidature de Villjuif comme chef-lieu . À quelques chipotages près, le PS et le MRC approuvent cet avis. Le PCF et le Parti de Gauche voteront contre : c’est trop grand, mais il manque Valenton et Villeneuve-Saint-Georges... et on n’a pas consulté les gens.

On remarque le « oui » des élus de centre et droite de l’UC, en particulier de Franck le Bohellec... Ils sont bien rares en Val de Marne ! Nous y reviendrons.

Quant à moi, au nom de EELV et de l’Avenir à Villejuif, je répète brièvement les critiques que j’ai présentées en Val de Bièvre : ce n’est pas un territoire de projet, mais un petit département. Sa gouvernance, comme celle de la MGP, représente un grand bond en arrière de la démocratie. Mais ce petit département est bien équilibré entre emploi et résidences, et permettrait de redistribuer la richesse produite sur le pôle Orly-Rungis vers tout son bassin d’emploi. Donc nous votons pour.

On vote : 6 Contre (PCF et Parti de Gauche), le reste Pour sauf les 2 abstentionnistes.

Le vœux du PCF

On passe aux « vœux », c’est à dire des initiatives du Conseil qui n’ont pas valeur officielle, simplement des demandes ou des souhaits.

Le premier vœu, présenté par le PCF, demande le report d’un an de la mise en œuvre du T12. Nous, Avenir à Villejuif et EELV, sommes pour : à deux mois et demi de la date fatidique, rien n’est prêt, les services ne sont pas coordonnés, les maires ne se sont jamais rencontrés, les populations encore moins, etc. Je plaide pour la méthode du nord de l’Europe : la loi fixe ce qui se passera dans 2 ou 3 ans, et on laisse le temps aux partenaires locaux de prendre leurs dispositions.

Le PS est contre, le groupe VNV aussi, selon des arguments du genre « on réforme la société par décret, en la mettant au pied du mur. »

C’est alors qu’au nom de la sensibilité la plus à droite de l’UC, François Ducellier prend la parole. Il prononce un discours dévastateur, contre la Métropole du Grand Paris et contre le T12, celui que prononcent tout les jours dans la campagne des régionales le PCF et Valérie Pécresse. Tout le monde s’attend à ce que, faute d’avoir osé rompre avec le groupe « NDPV » de Franck le Bohellec lors du vote sur l’avis, il vote au moins le vœu du PCF pour décaler d’un an. Et il enfonce le clou : « Cette métropole, ce territoire, alourdiront encore notre bureaucratie et ralentiront le développement économique. Donc je vote CONTRE ce voeu ! » C’est à dire POUR la mise en oeuvre sans attendre un an .

Douce rigolade dans la salle. Puisque la MGP et le T12 sont des obstacles au développement, mettons les en œuvre tout de suite...

On vote. Seuls le PCF, le Parti de gauche et EELV votent pour, c’est loin d’être suffisant.
Je suis prêt à parier pourtant que, dans les fait, c’est exactement ce qui se passera !

Le vœu VNV-Avenir à Villejuif

Les groupe VNV (liste Vidal) et nous, Avenir à Villejuif, avons préparé un vœu. Nous souhaitons d’abord que chaque ville soit représentée à l’exécutif du futur territoire. Actuellement ce n’est pas possible car il n’y a que 19 places pour 22 villes. Nous proposons également la candidature du nom « Seine et Bièvre » pour le T12.

Après quelques chipotages (« 3 villes oubliées, ce n’est pas bien grave, les maires n’auront qu’à se réunir à part… », ce qui revient à créer un T12 à deux têtes, comme si ce n’était pas assez compliqué comme ça), presque tout le monde se rallie à notre vœu, avec 3 abstentions.

A noter que ce vœu ne fait que reprendre sur ce point des 22 villes le communiqué « unanime » de Jean-Jacques Bridey, président du Val de Bièvre , à l’issu du débat en conseil d’agglomération ! Quant au nom « Seine et Bièvre », il a pour concurrent (défendu par le PS seulement) le très marketing « Paris-Orly-Rungis »....

Le vœu de JF Harel

Dernier vœu, présenté par M. Harel. On rappelle que lui et deux autres élus de sa liste ont quitté l’Union Citoyenne dès les premiers jours pour former le groupe « FUE » (en fait parce qu’il voulait absolument être maire). Or ces trois-là étaient en tête de la liste pour le conseil du Val de Bièvre, lors du vote du 30 mars 2014, sur les 4 élus de la liste Harel. La quatrième , Annie Grivot, est restée, avec Édouard Obadia et quelques autres, dans l’Union citoyenne.

Et voici que JF Harel présente un vœu pour que les 9 futurs élus villejuifois au conseil du T12 soient élus parmi ceux qui ont été élus en 2014 au conseil communautaire du Val de Bièvre. En effet, ce sont les seuls qui ont été désignés par les citoyens pour aller à « intercommunalité », il serait anormal de l’ignorer et de les remplacer par d’autres.

Par ailleurs, la motion de M. Harel cite un article de la loi précisant que lorsque des intercommunalités fusionnent, dont au moins une « à fiscalité propre » (et dans le T12 il y en a trois), c’est ainsi que l’on doit faire.

Ces deux arguments, difficilement réfutables dans leur esprit, ont emporté la conviction de L’Avenir à Villejuif et de VillejuifNOTREville : nous annonçons que nous voterons pour, ce qui nous vaut de savoureux débats constitutionnels autour du fameux article de loi, le L5211-6-2 consulté sur smartphone.

Dans les autres groupes : indifférence des groupes de la liste Cordillot, qui n’ont sans doute pas encore réfléchi à ce que ça impliquerait pour eux, refus unanime de la droite et du centre de l’UC, qui craint de voir revenir M. Harel par la fenêtre. Seuls les deux groupes de gauche de l’UC vote donc, par principes, le vœu de M. Harel. Normalement il doit gagner d’une voix. Et bien non : égalité. Une de ses coéquipière, Mme Arlé, est absente et ne lui a pas donné son mandat...

Et ailleurs ?

L’excellent site 94-Citoyens a enregistré au fur et à mesure les votes des communes du Val de Marne. Voici la carte (les « Contre » sont en rouge.)

Ces « contre » l’emportent largement. Certes, il y a des arguments locaux : les communistes font bloc avec Valenton et Villeneuve-St-Georges qui demandent de passer au T12, plus "à gauche " (?) , et la droite du T11 (Plaine Centrale et Plateau Briard) fait aussi bloc contre, pour la même raison (elle ne veut pas de ces communes communistes). Et dans le T10 on n’est pas content d’être coupé de « Est ensemble » en Seine-Saint Denis, etc. Un beau fiasco de la négociation gouvernementale.

Mais politiquement le fait est là : globalement le PCF et la droite ont voté contre, sauf Maison-Alfort. Et les communes « pour » sont : PS (Cachan , Fresnes, Créteil, Alfortville), Divers Gauche (Boissy Saint Léger), MRC (le Kremlin-Bicêtre), EELV ou Gauche citoyenne (Arcueil et Orly) et... l’Union citoyenne de Villejuif. Ce compagnonnage dit clairement l’orientation générale de l’Union Citoyenne.... Où est le temps où notre nouvelle majorité était reçue dans le Val de Bièvre comme des intrus ??

Car il y a encore une autre lecture possible : les Villes qui ont voté « pour » sont celles qui depuis 15 ans jouaient le jeu de l’intercommunalité : le Val de Bièvre et Plaine Centrale (Créteil).

Comme dit Franck le Bohellec : la ville de Villejuif n’aurait plus les moyens de récupérer le Théatre Romain Rolland et la piscine Youri Gagarine...

Partager

Commentaires

5 Messages

  • Alain Lipietz 30 octobre 2015
    18:30

    Depuis la publication de ce compte-rendu, le maire de Villejuif a rallié la liste de droite pour les régionales en violation de tous ses engagements. On devine la stupéfaction des listes alliées (et d’une partie de sa propre liste). Nous publierons bientôt notre réponse (que nous espérons commune au groupe VillejuifNOTREville) à cette décision unilatérale lourde de conséquences.
    En attendant , la carte ci-dessus montre l’impasse dans laquelle il s’engage : partisan du T12 en tant qu’Union citoyenne, hostile en tant que LR…..

    repondre message

  • Jean-François Harel 4 novembre 2015
    21:15

    Mon cher Alain,
    Décidément je constate que tu interprètes les fait sans état d’âme ni jamais t’en lasser comme cela t’arrange et en toute impunité illimitée.
    Ton dernier mensonge ? J’aurai quitté l’Union Citoyen avec Monique Tijeras et Valérie Arlé ! ? Ah bon ! Quand ?
    Si j’ai effectivement créé le groupe "Force d’Union et d’Espoir de l’Union Citoyenne" pour faire un groupe politique mais c’est dans l’assemblée du Conseil de l’Agglomération du Val-de-Bièvre, jamais au sein du conseil municipal ! contrairement à ce que tu avances avec une suffisance nauséeuse dont tu es un des plus talentueux serviteurs.
    Maintenant que tu veuilles continuer à conforter votre théorie que je vous aurai quitté afin de masquer votre éviction brutale, violente et sans négociation, comme vous l’aviez programmé depuis plusieurs jours tous ensemble, dès le soir du 1e tour des municipales et effective le 2 avril au soir, c’est pour honorer Staline : "répéter un mensonge 1000 fois cela restera un mensonge. Répétez-le un million de fois il deviendra une vérité".
    En effet, ton compte-rendu du scenario entre le soir du 1e tour et l’élection du 5 avril est abject, honteux et monstrueusement mensonger. A chaque étape tu m’attribues des actes qui sont justes TOTALEMENT FAUX. Je n’irai pas charger la Justice d’une plainte de plus pour diffamation et fausses allégations, ça te ferait trop de publicité, car c’est la seule chose qui te reste à rechercher pour exister à n’importe quel prix et surtout quelles que soient les conséquences pour "les autres".
    J’aurai insisté sans arrêt pour être Maire et rien d’autre ? Si je pouvais dérouler les images avec son enregistrées avec mes 2 caméras sur mes épaules 24h/24 durant cette campagne, tu serais condamné à perpétuité à l’unanimité.
    Que s’est-il passé le lendemain du 1e tour des municipales de 2008 ? N’ai-je pas laissé ma place de tête de liste d’union pour pouvoir fusionner nos 3 listes (la mienne avec 3000 voix, et la tienne et celle du MoDem 1500 chacune) ?! et qui a refusé : TOI ! D’où 4 listes au second tour et le maintient du PC/PS de 2008 à 2014 !
    Alors en 2014 j’avais juste un peu d’avance sur toi concernant la manière de considérer un engagement personnel par rapport à un objectif collectif et des attentes des électeurs. Alors que pour toi, les électeurs sont justes des nigauds à manipuler.
    Alors arrêtes de saupoudre de mensonges chacun des sujets que tu écrits ou abordes.
    Notre pauvre démocratie n’a pas encore inventé un système qui permet d’évincer les menteurs permanents qui sont, dit-on, les métastases du monde politique.

    repondre message

    • Alain Lipietz 4 novembre 2015
      23:13

      Je pense en effet , cher Jean-François, que le plus simple au lieu de m’injurier est d’aller en justice. Tu pourras développer ta version des faits. Tous les éléments racontés ont eu de multiples témoins.
      Mais tout cela est du passé et pour tout te dire aujourd’hui je m’en fiche complètement.
      Travaillons plutôt ensemble pour Villejuif. Tu remarqueras que l’Avenir à Villejuif est le seul groupe à avoir voté pour deux voeux de "l’opposition" , le tien et celui de Franck Périllat.

      repondre message

    • Alain Lipietz 2 décembre 2015
      16:26

      Apparemment, c’est mon article qui n’avait pris qu’un peu d’avance : c’est confirmé. . Il n’y avait vraiment pas de quoi envoyer des démentis courroucés. Cela dit, JF Harel ne fait que confirmer une situation de fait : le groupe FUE existe depuis l’origine, n’a pas voté pour le maire lors de son élection, vote parfois avec l’Union citoyenne , parfois contre, et quand celle-ci se divise, parfois avec les uns , parfois avec les autres. Il représente légitimement une position existant dans Villjuif.

      repondre message

  • Alain Lipietz 15 décembre 2015
    12:15

    Le préfet Lucas, du Grand Paris, vient de le confirmer : la loi dit bien que les élus au Territoire T12 doivent être choisis parmi les élus à l’agglomération du Val de Bièvre. M. Harel et les groupes qui ont soutenu son voeu (L’avenir à Villjuif et VillejuifNOTREVille) avaient bien lu la loi et son redoutable article L5211-6-2 consulté sur smartphone en plein conseil municipal du mois d’octobre…
    Le préfet Lucas n’invente donc pas un « nouveau mode d’élection » , il tient compte de la loi et du fait que les élections de mars 2014 envoyaient pour la première fois dans les conseils d’agglo des élus directs des citoyens. Les partis n’ont donc plus la possibilité de modifier à leur guise la composition de leur délégation dans les intercommunalités. Mais dans ces « Territoires » de la Métropole Grand Paris on reste très loin de la démocratie directe, ou même de la démocratie représentative.

    repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article450