L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Agression d’une candidate et d’un élu Avenir à Villejuif.

Imprimez !
20 octobre 2015
Alain Lipietz

Agression d’une candidate et d’un élu Avenir à Villejuif.

Notre candidate aux élections départementales, Alice Onana, a été copieusement injuriée par un individu lui reprochant d’avoir oser se présenter aux élections contre le PCF. L’homme s’en est pris ensuite à son mari, Patrick Stagnetto, conseiller délégué aux espaces verts, lui promettant de le faire expulser de la CGT.

Alors qu’elle rentrait chez elle, le 10 octobre vers 22 h 30, rue Gaston Cantini au dessus du marché Delaune, Alice a été agressée par un homme corpulent, d’une cinquantaine d’année : « Salope, pute, sale noire, etc ». Elle s’est barricadée dans sa voiture, tandis que l’homme cassait les feux arrières.

Finalement Alice s’est résolue à sortir sous les injures de l’homme, qui lui reprochait de s’être présentée aux élections contre le PCF et d’avoir fait perdre le PCF en s’alliant ensuite avec la droite : « Je vous ferai la peau, à toi, à ton marri et à ta fille ! »

Tenant à distance cet étrange « communiste » en le menaçant de sa sandale, Alice a pu atteindre l’interphone et appeler Patrick. L’homme accusait Patrick d’avoir volé la CGT pour acheter cette voiture, promettait de le faire virer de la CGT, etc. Il connaissait donc quelque peu notre couple d’amis, lesquels se souviennent de l’avoir déjà croisé dans le quartier. Il a continué ses injures, en précisant d’ailleurs qu’il était né ici, que sa mère habitait toujours le quartier et que donc Alice avait intérêt à partir.

Quand Patrick est descendu, les injures ont continué et l’homme a fini par s’enfuir en promettant d’avoir sa peau.

Alice et Patrick ont évidemment porté plainte.

Cet incident est significatif d’une culture de violence et d’intimidation propre à un secteur du PCF villejuifois, qui remonte à loin (et dont les socialistes furent victimes en leur temps) : haine des opposants au PCF et recours à la violence physique, surtout dans le syndicat, surtout contre ceux de gauche, racisme et anti-féminisme, haine des immigrés au nom de « ceux qui sont né ici », à Villejuif même !

On pensait que ce genre d’idées et de comportements avait disparu du PCF avec l’époque Marchais. Ben non. Cet homme « sait des choses » sur Alice et Patrick (leur famille, leurs engaments syndical et politique). On imagine ses conversation dans son petit milieu haineux (dont on retrouve des échos sur internet). On s’y excite, on s’y emmêle les pinceaux : c’est aux municipales que Patrick s’est présenté, non contre le PCF mais contre la gestion Cordillot et pour l’écologie, et les candidats EELV à l’élection départementale ont appelé à conforter la majorité Favier, donc fait élire les candidats PCF...

Toute notre solidarité envers nos deux amis, face à ces comportements intolérables ! Nous demanderons évidemment la protection fonctionnelle pour Patrick, en tant qu’ élu délégué de l’Union citoyenne, menacé à ce titre, et qui a vu sa voiture endommagée « en représailles ».

Les Villejuifoises et Villejuifois doivent pouvoir mener une vie normale, associative, syndicale ou politique sans n’être plus menacés ni par les nostalgiques du communisme villejuifois, ni par les dealers.

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article449