L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Départementales 2015 > Premier tour des cantonales, première réaction

Imprimez !
23 mars 2015
Alain Lipietz

Premier tour des cantonales, première réaction

En accordant 8,5 % aux candidats Alain Lipietz et Alice Stagnetto Onana portant les couleurs de l’Avenir à Villejuif, de Europe-Écologie-Les Verts, et de la Gauche Citoyenne, les électeurs villejuifois ont montré qu’il n’existait pas, dans leur ville, de majorité sans les écologistes, ni à droite ni même à gauche. Nous les en remercions.

Notre résultat est cependant décevant. Malgré le pic de pollution qui a frappé la région en dernière semaine, nous ne sommes pas parvenus à faire du « verdissement » du Val-de-Marne un enjeu de cette élection, restée confinée par les médias et par la campagne de nos concurrents à un simple enjeu de pouvoir.

Les thèmes que nous avons voulu mettre en avant (protection des espaces verts à l’ouest de Villejuif, plan circulations douces, bio et option végétarienne dans les collèges, révolution numérique et décrochage scolaire, etc) sont restés ignorés.

Le vote s’est donc polarisé autour du maintien des acquis sociaux du département, que nous ne contestions pas. Au nom de ces acquis sociaux menacés par la droite, EELV et la Gauche citoyenne, qui participent à la majorité départementale sortante, appellent à conforter cette majorité au second tour.

Par ailleurs, l’existence d’un autre bulletin de vote "de couleur verte » a comme d’habitude semé le trouble dans l’électorat écologiste et explique à lui seul une baisse relative du vote EELV, sans que la somme des résultats de ces deux bulletins n’indiquent non plus une avancée suffisante.

L’Avenir à Villejuif subit également, conjointement à la composante de droite de l’Union citoyenne, qui recule encore plus, une forte érosion par rapport au premier tour de l’élection municipale (de 54 à 36%), en particulier dans les quartiers populaires. Malgré les efforts soutenus de nos maires adjointes en direction de ces quartiers, de mauvais signaux envoyés récemment par la Mairie ont pu laisser croire à un abandon de ces quartiers, à l’heure où la crise s’installe et où la vie associative, culturelle, démocratique et syndicale, ainsi que les enfants des familles les plus démunies, ont plus que jamais besoin d’un soutien public.

Nous espérons que cet avertissement sera entendu à la veille du vote du budget 2015 et que seront réaffirmés, dans ce premier vrai budget de l’Union citoyenne, nos engagements de campagne (régie de quartier, épicerie solidaire, démocratie participative, lutte contre les discriminations, rétablissement de la tranquillité publique par l’animation et la prévention, etc.)

Nous publierons prochainement une analyse plus détaillée de ce vote, également marqué par l’effondrement du vote PCF (qui reste néanmoins en tête de la gauche) depuis les cantonales de 2011, et la légère érosion du Front national.

Partager

Commentaires

2 Messages

  • David 24 mars 2015
    12:08

    Bonjour Mr Lipietz,

    je voulais connaître votre position quant à la SADEV94....
    Rappelons que le conseiller général sortant de Villejuif est aussi président de la SADEV94.

    Cette même SADEV94 qui a voulu financer le projet de tours de 12 étages de la ZAC ARAGON (sic...).
    Projet que vous avez combattu et qui a été heureusement gelé par la nouvelle municipalité.
    Je ne suis pas sur que Mr Favier et le CG 94 s’opposeront un jour, comme vous l’avez fait, à un projet de la SADEV94...

    Enfin, vous dîtes que vous étiez contre la politique de Cordillot. Soit, comme beaucoup.
    Mais, est-ce que vous pensez sincèrement que la ligne politique du PC de Villejuif (dont les équipes sont les mêmes est depuis des années et des années) a réellement changé ou changera sur les questions environnementales par rapport à ces dernières décennies............. J’en doute sérieusement....

    repondre message

    • Alain Lipietz 24 mars 2015
      12:51

      Voyez ici :
      http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article64
      Inutile de préciser que l’UMP arriverait à la tête de la Sadev avec une réputation encore plus sulfureuse, hélas.
      D’une façon générale, avant de nous poser une question, consultez notre site par la fonction "Rechercher" en haut à droite. Faites le test avec "Sadev" : plusieurs autres articles.

      Sur la seconde partie de votre message : il est évident que chaque parti finit par changer, mais difficilement et pas toujours en bien. C’est pourquoi les écologistes se sont constitués en parti autonome. Je ne crois pas à une "conversion" de l’UMP ou du PCF à l’écologie, c’est pourquoi nous devons nous présenter aux élections de façon autonome, et les voix que nous recueillons pèsent ensuite dans les compromis auquel nous pouvons parvenir pour rendre notre planète et notre ville mieux "vivables".
      A part ça, des communistes et des UMP peuvent adhérer à des valeurs écologistes. A Villejuif, Natalie Gandais prépare le nouveau PLU et jusqu’ici sans problème avec l’UMP, sauf les "bombes à retardement " nombreuses laissées par l’équipe Cordillot et la Sadev (frais de dédit, etc)
      Il est clair que si l’UMP de Villejuif rejoignait la ligne Cordillot-Sadev , par exemple en acceptant une tour de plus de 6 étages sur le site Louis-Aragon, nous reverrions notre position. Mais à chaque jour suffit sa peine.

      repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article388