L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Tribunes > La tranquillité publique : pour un traitement de fond

Imprimez !
21 janvier 2015
Natalie Gandais

La tranquillité publique : pour un traitement de fond

Notre tribune dans Villejuif Notre Ville, janvier 2015

Villejuif va enfin se doter des moyens de la tranquillité publique avec un service de médiateurs et une police municipale. Cette urgence était l’un des thèmes de campagne de L’avenir à Villejuif. Mais cela coûte cher et il faut utiliser nos impôts avec efficacité !

Le trafic de drogue est si enraciné qu’il faut aujourd’hui des moyens policiers. Alors, réclamer encore « un commissariat de plein exercice » pour que les voitures de la BAC arrivent plus vite ? Des caméras dont les dealers savent se protéger ? Nous n’y croyons pas trop... Il faut des policiers de proximité bien intégrés dans la ville et capables de faire de la médiation tout en intervenant en cas de délit : des « îlotiers ».

Aujourd’hui des jeunes livrés à eux-mêmes troublent le voisinage, et tombent sous la coupe des gros trafiquants. Il faut essayer de les sortir de là, grâce à des médiateurs, des éducateurs spécialisés.

Nous ne résoudrons pas les problèmes de délinquance et d’incivilités sans fonder d’abord une politique de la jeunesse. Nous devons aider les parents en difficulté (32 % des mamans dans le parc OPH sont seules et souvent travaillent loin).

Nous saluons le travail des bénévoles de l’aide aux devoirs, des animateurs des structures ouvertes et des centres de loisirs, des enseignants… Il faut les conforter et développer l’éducation populaire et l’insertion par l’emploi grâce à des méthodes novatrices. Il y faut juste de la volonté… et un peu de créativité.

Voir ici le Villejuif Notre Ville de janvier

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article355