L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Démasquée !

Réunion publique au Lion d’Or

Imprimez !
19 avril 2013
Natalie Gandais

Démasquée !

16 avril 2013

Mardi 16 avril, à 19h, madame la Maire avait invité les habitants du Lion d’Or à une réunion publique, pour leur exposer les projets de la ville pour leur quartier : le métro, la ZAC, le PLU. Monsieur Le Bris en a profité pour faire tomber les masques !

Comme ça fait des mois que Respirons à Robespierre et l’Association des habitants et riverains du quartier Aragon, dont je suis adhérente, se bagarrent contre les-dits projets, et comme nous avions eu une assemblée générale la veille, c’est peu dire que madame Cordillot était attendue de pied ferme !

Les représentantes de l’association avaient demandé (et obtenu) que les présentations soient brèves et les discours des élus concis, pour que les habitants aient le temps de s’exprimer. Après l’introduction de Philippe Le Bris (maire-adjoint à l’urbanisme), l’exposé du directeur de l’urbanisme et celui de l’architecte de la SADEV, qui ont confirmé que les hauteurs de 40m (12 étages) seraient autorisées dans la Zac, que le terrain Mollicone aurait bien un immeuble de 12 étages (mais pas sur toute la surface, avec des décrochés de 4 et 8 étages), et un minuscule bout de square public, les questions et critiques ont fusé. Contre l’immeuble qui va priver les enfants de soleil l’après midi dès le mois d’octobre et jusqu’en avril, qui va boucher la vue et gâcher le charme du quartier du Lion d’or, contre les 60 000 m2 de bureau, contre l’opérateur Sadev, et pour réclamer un jardin public sur le terrain Mollicone, puisque lors de sa cession à très bas prix, les vendeurs avaient obtenu la promesse qu’il servirait à un aménagement d’intérêt général.

Je suis intervenue pour rappeler que depuis 9 mois, nous avions à maintes reprise exprimé notre refus de cet immeuble de 12 étages, par pétition, voeu au Conseil municipal, concert de casseroles, lettre ouverte, recours au tribunal, et que manifestement les élus étaient sourds à nos attentes ! J’ai protesté contre les expropriations et les démolitions des pavillons, qui sont toujours à l’ordre du jour, au mépris des vies saccagées, ainsi que contre la démolition de la gendarmerie et de l’hôtel, quand tout le PLU prétend répondre à une demande accrue de logements... Comment accepter un tel gaspillage de l’argent public, de l’espace ? La destruction de logements immédiatement utilisables, au prix de nuages de poussière (certains habitants souffrent encore de la démolition du batiment Edf) ?

J’ai insisté sur le fait que le nouveau métro n’arriverait que dans 7 ans au mieux, tandis que les chantiers, les embouteillages, les nouveaux logements, les voitures supplémentaires allaient tout de suite accroitre l’engorgement du quartier. Et que construire la nouvelle mosquée au bord de la nationale provoquerait une affluence supplémentaire de véhicules le vendredi, jour de sortie du bureau plus tôt et de départ en week-end, ce qui n’était pas de nature à faciliter l’intégration de ce lieu de culte dans l’esprit des habitants. J’ai suggéré, comme l’avait fait maître Rémi Rouquette lors de notre débat sur la laïcité, que le nouveau PLU prévoie un emplacement réservé pour l’édification de lieux de cultes, et j’ai transmis la proposition du collectif Respirons à Robespierre, que la ville (ou la Sadev ?) vende un bout de l’immense terrain EDF désormais libre, à l’association des musulmans du Val de Bièvre.

Comme Monsieur Le Bris tentait de m’interrompre au nom de l’emploi et des bureaux qui devaient être construit sur cet emplacement, j’ai répondu que nous avions déjà de nombreux m2 de bureaux vides, 4 000 chômeurs, et que construire de nouveaux bureaux ne pouvait pas tenir lieu de politique de l’emploi !

Alors monsieur Le Bris s’est adressé au public, pour « faire tomber le masque » de cette madame Gandais qui prétend défendre les habitants des pavillons, alors qu’elle n’était qu’une « parachutée à Villejuif », par le parti Vert, animée par l’ambition politique de se présenter aux prochaines élections municipales ! Sous les huées des habitants, il a ajouté qu’en plus, elle avait un complice, un certain monsieur Lipietz qui s’oppose depuis des années à la municipalité...

Eh non, monsieur Le Bris, je ne suis pas parachutée. J’habite Villejuif depuis plusieurs années, j’y paie mes impôts, je suis inscrite sur les listes électorales, je participe même aux bureaux de vote. Mais oui, monsieur Le Bris, j’ai bien l’intention de me présenter aux élections municipales ! Avec un groupe de citoyen-ne-s, nous avons même pris l’initiative de créer une association pour élaborer un projet en toute transparence, au cours de débats publics auxquels chacun-e peut participer : ça s’appelle les Ateliers de l’Avenir à Villejuif. Nous verrons bien, dans un an, si notre projet plait mieux que le vôtre !

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article34