L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Brèves de mairie > Quand des syndicalistes négligent de venir défendre les salariés

Imprimez !
7 octobre 2014
Alain Lipietz

Quand des syndicalistes négligent de venir défendre les salariés

Aujourd’hui, 14 heures, Commission technique paritaire dans la grande salle du Conseil. Le CTP est composé de 8 représentants du Conseil municipal (les « employeurs »), 8 du personnel, plus autant de suppléants de chaque coté.

Coté élus, tout le monde est là, les deux représentants de l’opposition, et même 2 suppléants en trop coté majorité. Côté syndicats… 3 personnes seulement sont présentes. Une repart, nous empêchant ainsi d’atteindre le quorum. À 14 h 30, la séance est levée après l’appel, le quorum n’étant pas atteint.

Les syndicalistes restant nous certifient que ce n’est pas un complot : « ça c’est trouvé comme ça », les délégués des salariés qui avaient autre chose à faire (au CCAS par exemple) n’ont pas prévenu leurs suppléants. Pourtant la date de ce CTP avait été modifiée à la demande des syndicats !

Nous sommes assez défrisés. Que Villejuif n’ait pas l’habitude de la démocratie participative, OK. Que des syndicalistes négligent la démocratie sociale (le contrôle des nominations, des restructurations de service, des licenciements ), conquête du Conseil National de la Résistance, est déprimant. Les agents et cadres municipaux venus pour assister techniquement la réunion, les élus qui avaient pris leur demi-journée, sont dépités, contrariés par ce temps perdu.

Bon, la CTP va être re-convoquée avec le même ordre du jour et donc sans quorum. Mais comme toujours, la salle était louée à la Semgest : 2400 euros.

2400 euros fichus en l’air : deux mois de Smic net. Trouver 2400 euros pour débloquer un projet associatif magnifique, c’est la croix et la bannière (encore ce matin…). La veille, il a fallu expliquer aux associations que, vu l’état des finances de la ville, il fallait diminuer de 20 % leurs subventions, et qu’elles prennent conscience que l’occupation des locaux, si elle est gratuite pour eux, ne l’est pas pour les Villejuifois (visés particulièrement : les prêts de locaux les plus coûteux, APEIS, locaux de l’AMV de la Rue Roger Morinet… ) Beaucoup d’associations en prennent conscience, mais alors le sérieux dans la « chasse au gaspi » doit devenir l’affaire de tous. Pas seulement des associatifs.

Partager

Commentaires

5 Messages

  • observateur...dubitatif 8 octobre 2014
    19:03

    Sacré Alain Lipietz , toujours excessif et approximatif !

    Il est en effet bien regrettable que le CTP n’ait pas pu se tenir faute de quorum du coté représentants syndicaux, mais ne sombrez pas dans la parano en suggérant un possible "complot". C’est déjà arrivé quelques fois dans les mandatures précédentes, signe que si défiance il pouvait y avoir, elle s’exercerait envers l’employeur, qu’il soit de droite ou de gauche.

    Approximation concernant le coût de ce raté : vous assénez 2400 euros pour la location de la salle !
    Jusqu’à preuve du contraire la salle du Conseil Municipal est justement…propriété municipale et je ne pense pas que la municipalité soit maso au point de se la louer à elle-même. Sans doute faites-vous allusion à la sonorisation, l’enregistrement des débats et le personnel qui va avec.

    Si c’est bien cela, vérifiez vos affirmations : Monsieur Le Maire regrette une dépense de 1400 euros et non 2400 !

    Enfin je trouve savoureux de vous voir saluer le CTP comme une conquête du Conseil National de la Résistance quand, dans le même moment votre équipe remet en cause le droit de réunion et de manifestation et tente de restreindre la liberté d’association.

    repondre message

    • Alain Lipietz 8 octobre 2014
      20:17

      Cher Observateur dubitatif
      j’avais déjà remarqué que vous ne lisiez pas les textes que vous commentiez ! Ce n’est pas moi, mais un syndicaliste présent qui évoque un complot (pour l’écarter).
      Pas grave.
      Quant au chiffre de 2400 pour la Semgest, c’était le commentaire des services hier après-midi. Maintenant, si vous trouvez normal de jeter 1400 euros par les fenêtres...
      Et oui, figurez vous, le CTP est bien une conquête du Conseil National de la Résistance, en général très respectée des syndicalistes… et les gaullistes en faisaient partie. Mais pas les écologistes, vous marquez un point :-D
      A part ça vous oubliez de dire que nous avons rasé les HLM pour en faire des parcs pour bobos, et licencié tous les ATSEM :-D :-D

      repondre message

      • Électrice PS 8 octobre 2014
        21:40

        Merci pour ce CR attristant... Mépris des élus et des deniers publics !
        Votre dernière réponse m’a fait sourire !
        courage à vous !

        repondre message

      • thoumine 15 novembre 2014
        12:12

        Merci à monsieur ALAIN pour se dont vous dite,et autres personnes, hé oui, certains syndicaliste se mettent contre les salariés,(je parle au nom de pas mal d’employées de la ville) tout ça parce que nous ne sommes pas dans leurs sens et ne pensons pas comme eux, même si nous sommes respectueux et tolérant de vos pensées,non les co.. et le syndicat de vill sont comme ca !
        et se permettent de nous écrasés. un syndicat ne doit par faire parti de sa ville, directement !
        mais d’une autre ville s’est tout !

        Charlette.

        repondre message

        • marie ange 6 janvier 2015
          21:50

          Je viens d’arriver sur se forum qui je dois dire est très intéressant.
          oui je suis d’accord avec se que dit charlette, moi même ancienne employée de la ville ,suis à la retraite depuis peu, hé bien j’en suis bien contente d’être à la retraite et de ne plus travailler pour cette ville du-moins l’ancienne équipe , sans oublier le syndicat qui eux bien planqué avec un salaire par mois et parfois n’étaient pas au syndicat, et quand on avait besoin d’eux help ! plus personne sauf une personne qui elle nous défendait (Anne) la seule à respecter les employées et nous aider du mieux quelle pouvez.
          Merci Anne, il est vrai qu’un syndicat ne doit pas faire parti de la même ville cela cause beaucoup de souci par rapport (le syndic et le Maire), mais la nouvelle équipe sera faire se qu’il faut pour les employées de cette ville, et tous les villejuifois (se) je ne regrette pas mon vote,même si je ne fait plus parti de la ville , y’en avait vraiment ras le bol des autres,aucun respect , même pas un bonjour,que du mépris envers nous, hé bien adieu les cococos, bravo à cette nouvelles équipe ainsi que monsieur le maire, bon courage parce que je penses qu’ils vont encore découvrir pas mal de chose caché oh lalala..

          ceci étant, bonne année à tous.

          Marie Ange..(ancienne collègue, un petit bonjour à tous mes collègues et courage ! ) cela ne peut pas être pire au contraire, monsieur le Maire ainsi que les adjoints enfin tous, nous le montrent chaque jours.
          n’hésitez pas à prendre rendez vous avec eux , au moins ils sont à l’écoute et vous respect, après ils font, patience, patience..
          Marie Ange..

          repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article312