L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Vos nouveaux bureaux de vote.

Imprimez !
24 septembre 2014
Alain Lipietz

Vos nouveaux bureaux de vote.

Retour sur le "charcutage" PCF-Pasqua

Dans un tract tonitruant, le PCF prétendait, le week-end dernier, que l’Union Citoyenne (représentée sur un photo-montage par Franck Le Bohellec et moi) et la préfecture réalisaient un « charcutage électoral visant à dépiécer ( ?) et limiter le droit de vote surtout dans les quartiers populaires ». Ce tract était illustré par la reprise d’une vieille affiche qui dénonçait autrefois le « charcutage électoral Chirac-Pasqua », dans les années 1980.

Il s’agissait à l’époque d’un « charcutage » des cantons qui découpait Villejuif en deux, et notamment rattachait bizarrement le quartier Karl Marx au canton-est de Villejuif. C’est donc cet ancien découpage que le PCF prétend aujourd’hui défendre.
Qu’est-ce qui va vraiment changer ?

1. La réforme des élections départementales

Le gouvernement Ayrault a divisé par deux le nombre des cantons (qui sont les circonscriptions pour le Conseil du département dit « Conseil général »). Dans ces cantons deux fois plus gros seront élus un « ticket » d’un homme et d’une femme, afin d’assurer la parité dans les Conseils départementaux. Cette réforme s’applique à partir de mars 2015.

On peut être en désaccord. Beaucoup, à l’Avenir à Villejuif, préfèrent des élections sur liste proportionnelle avec alternance homme-femme, comme aux municipales. Mais le résultat dans notre coin du Val-de-Marne est l’abolition du charcutage Pasqua : Villejuif sera représentée par un seul canton. Ce n’est pas du charcutage, mais au contraire une réunification !

Pourquoi le PCF s’oppose-t-il à cette réunification ? Sans doute parce qu’il pensait que le charcutage Pasqua lui assurait les deux cantons de Villejuif (aujourd’hui, MM. Delbos et Garnier). Eh bien, il devrait se sentir capable de conserver le canton unique de Villejuif. Où est le problème ?

2. La réforme des bureaux de vote.

Comme nous l’avons dit, cette réforme, préparée par les services de la ville, vise à ajuster les bureaux de vote à l’évolution de la population de Villejuif. Le critère est d’éviter d’avoir des bureaux de vote de plus de 1000 inscrits. De toute façon, que l’on vote rue Machin ou rue Chose, cela ne change en rien le résultat des élections. Ce que prétend le PCF, c’est que les quartiers populaires seraient plus loin des bureaux de vote, ce qui accroîtrait leur tendance à s’abstenir.
Eh bien, vérifions. Voici l’arrêté préfectoral de cet été, validant ce travail des services municipaux. Repérez votre futur bureau de vote selon la rue où vous habitez :

PDF - 796.1 ko

Comme vous voyez, pas de grand changement. Ce qui frappe, après l’apparition d’un « bureau 20 » à la Mairie Annexe Ambroise Croizat, c’est un « bureau 34 » centré sur la maternelle Robespierre. Un coup d’œil sur la carte montre qu’il desservira les rues et cités les plus proches. Quant aux bureaux qui avaient autrefois un fort pourcentage de votes communistes (Lamartine, Hautes Bruyères…) , ils ne changent pratiquement pas, et raccourcissent plutôt la distance à parcourir pour la plupart des électeurs.

Alors quoi ???

Partager

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article306