L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > " Rien ne se fera plus sans nous ! » : Des précisions sur la rencontre du 26 (...)

Imprimez !
25 juin 2014

" Rien ne se fera plus sans nous ! » : Des précisions sur la rencontre du 26 juin

Pour clôturer ce superbe Juin Citoyen, Villejuif organise un débat, jeudi 26 à partir de 17 heures, salle du Conseil municipal, sur les nouvelles formes de participation des habitants aux décisions qui les concernent. Il ne s’agit plus seulement de « consultation » mais bien d’une coproduction de la ville par les habitants, leurs élus, les services municipaux.

Cette nouvelle orientation inspire la nouvelle « Politique de la Ville » au niveau national, définie par le rapport de Marie Hélène Bacqué et Mohammed Mechmache, dont cette réunion reprend le titre : Rien ne se fera plus sans nous

Pour avancer ensemble, nous allons réunir, à partir de 17 heures, services et habitants pour tirer le bilan de ce qui s’est fait, jusqu’à la rénovation du Parc du 8 mai.

Puis, à partir de 18 heures, trois sociologues et animateurs, ayant participé à la rédaction du rapport, nous inviterons à tracer de nouvelles perspectives sur la participation des communautés de quartier aux grands projets qui nous attendent en septembre : la réécriture du Plan local d’urbanisme, la rénovation urbaine de plusieurs quartiers…

Il s’agit de Claude Jacquier , qui coordonne à Grenoble un Groupe de recherche action sur une dizaine de villes en France, de Roger Nifle, qui suit depuis quelques années l’expérience de Villejuif, et de Pascal Aubert, animateur du collectif Pouvoir d’Agir

Déroulé de la rencontre-débat

• Introduction : M. le Maire et Sylvie Thomas

• Première partie. Villejuif, riche d’expériences : pratiques locales
1. Les balades urbaines (GUP)
2. Le parc du 8 Mai (Gouvernance démocratique et Pôle technique)
3. La concertation autour du PLU (Service Urbanisme)
4. La restitution de la boite à idées (Sylvie Thomas)

Seconde partie. Rien ne se fera plus sans nous : débat
1. Claude JACQUIER : les travaux du Groupe Recherche-Action, analyses et expériences menées sur les différents territoires
2. Roger NIFLE : le cas de Villejuif, un rassemblement de populations hétérogènes
3. Pascal AUBERT : synthèse du débat (résumer, rassembler et orienter)
• Conclusion : M. le Maire

Partager

Commentaires

6 Messages

  • Biba 25 juin 2014
    09:18

    Formidable ! Merci de nous faire un compte-rendu pour celles et ceux qui, malheureusement, ne pourront pas être présent(e)s !!

    repondre message

    • Alain Lipietz 27 juin 2014
      00:09

      C’est enregistré, filmé et ça va être transcrit :-)

      repondre message

      • parolesdevillejuifoise 28 juin 2014
        12:50

        Merci pour celles et ceux qui n’ont pu être présent(e)s !
        Nous attendons avec impatience la vidéo en ligne.

        repondre message

      • Biba 1er juillet 2014
        12:30

        Merci ! Hâte de voir/entendre cela

        repondre message

        • Zignago 23 juillet 2014
          12:32

          De belles paroles, mais en pratique fin juin la nouvelle mairie a enlevé la barrière qui protégeait les piétons au début de la rue de la chapelle (dans sa portion étroite) sans même prévenir les riverains. Malgré leurs (nos) demandes de RV, aucune réunion avec les administrés n’a eu lieu à ce jour et la nouvelle équipe compte recommencer demain en mettant des ralentisseurs (et un portique en septembre).
          L’équipe précédente avait en revanche organisé des réunions de concertation avec les riverains avant d’installer cette barrière fin 2013. Désolée Alain, pour moi tout ça ne va pas dans le bon sens, plus que des rapports il faut montrer l’exemple...

          repondre message

          • Alain Lipietz 26 juillet 2014
            01:38

            Je ne peux que constater en effet un certain recul dans ce cas particulier , inexplicable. Recul sur la concertation (la barrière était le fruit d’un compromis après des mois de négociations, s’il y avait quelque chose à améliorer c’était l’itinéraire alternatif). Recul de la priorité à la circulation douce et à la sécurité des "piétons, handicapés, poussettes et vélos" (point 4 des engagements de l’Union citoyenne) ; je constate parallèlement aucune amélioration sur les quelques mètres de pistes cyclables Ave de Stalingrad) . Recul de de la gestion rigoureuse (sont-ce les Paveurs de Montrouge qui ont protesté qu’on ne leur donnait plus assez de travail à faire et défaire ?)

            repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article298