L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Un superbe Juin Citoyen

Imprimez !
22 juin 2014
Alain Lipietz

Un superbe Juin Citoyen

Bilan et perspectives : le 26 juin, salle du Conseil municipal

Est-ce le beau temps ou le changement d’atmosphère depuis la victoire de l’Union citoyenne ? Est-ce l’idée de rassembler les fêtes de quartiers et des écoles sous l’étendard d’un « Juin citoyen » ? Les fêtes de ce printemps n’ont jamais brillé d’un tel succès et d’une participation aussi intense. Un bon tremplin pour la réunion du 26.

Commencé par le succès de la Fête de la Nature et des Hommes, la saison des vides greniers et des fêtes associatives a connu une sorte d’apothéose ce week-end. On ne savait plus ou donner de la fête. Il y avait bien sûr les traditionnelles fêtes des écoles. Et la Fête de la musique samedi soir, avec une belle estrade place Pierre-Yves Cosnier. Mais des nouveautés se développent, gages d’avenir à Villjuif.

Premier exemple : la fête des écoles Lamartine, largement prises en charge par les parents. C’était donc à la fois la fête des écoles, élémentaire et maternelle, et la fête du quartier. Mais comme certains parents vivent au Lozaits-Mermoz, ce fut aussi la fête de l’unité des deux quartiers. Après le déjeuner dans la cour de Lamartine, départ avec la fanfare vers Mermoz où la fête continuait, et se prolongeait par la fête de la musique. Et pendant ce temps, un tournoi de foot opposait les équipes de tout Villejuif jusqu’au milieu de l’après-midi. Le tout « couvert » par les petits photographes amateurs, avec restitution le soir à Mermoz, sur grand écran.

Lamartine : la chorégraphie...

… et la chorale...

… suscitent l’admiration générale.

Mermoz, à la découverte des biques...

… et des oies

La participation conjointe des enseignants, auxiliaires d’éducation et parents à l’organisation de cette fête, avec les services de la mairie simplement là pour l’appui technique, est certainement l’origine de cette impressionnante réussite. Une véritable dynamique se crée à Villejuif-sud, une dynamique de solidarité pour la coproduction d’un bien commun. Et à la création de ce bien commun, nul n’ose s’opposer, ni caïds ni dealers, peut être d’ailleurs ravis de se mêler à la fête. Une fête que l’on aimerait prolonger, comme les parents qui, infatigables, organisait dès dimanche une nouvelle « chasse au trésor » (la première avait eu lieu en octobre) à travers tout Lamartine, cette fois sans aucun soutien des institutions.

Chasse au ténor : les garçons s’interrogent...

… les filles s’envolent déjà.

Cette nouvelle manière de produire du « bien commun » éclatait le dimanche après-midi avec l’inauguration officielle du Parc du 8 mai. Depuis deux ans, la jeune équipe de « développement social des quartiers », Myriam et Sophie, va bien au delà de la simple « concertation » ( où le élus présentent aux habitants un projet déjà ficelé avec les services). Ici, la communauté des usagers du parc a décidé elle-même de ce qu’il serait fait de ce parc.

Un parc mystérieux de grands arbres et d’herbe folles où j’aimais courir. Les habitants ont vite identifié le thème de ce parc : la magie, la poésie de la forêt de Brocéliande, royaume des fées et de Merlin l’enchanteur. Une association des « Merlin’s » s’est crée et a débattu des aires de jeux à implanter. Bon, on peut trouver qu’il y a maintenant tellement de jeux qu’il ne reste plus grand chose de Brocéliande, qu’un bon paysagiste aurait pu aider la communauté à mieux répartir les espaces. Mais la fréquentation du parc dimanche témoignait d’une magnifique réussite sociale.

Un bien commun réellement approprié, que celles et ceux qui l’ont conçu veilleront à faire respecter. En gage de cet engagement dans la durée : un « Mur des protecteurs », où toutes celles et ceux qui ont participé au projet ont laissé l’empreinte de leur main. Mur que l’équipe municipale au grand complet est venu inaugurer, avec petit discours de Monsieur le Maire…

Parc du 8 mai : le Maire, paternel, coupe le cordon

… devant le mur des Défenseurs du Parc

Cet esprit nouveau inspire la nouvelle conception de la Politique de la Ville, synthétisée dans le rapport de Marie-Hélène Bacqué et Mohamed Mechmache, intitulé Ça ne se fera plus sans nous . Il se trouve que Villejuif est une des dix villes françaises de « suivi », par des sociologues, de cette nouvelle politique de la ville, dont le responsable est Claude Jacquier, de Grenoble, et plus précisément, s’agissant de Villejuif, Roger Nifle. Une association, Pouvoir d’Agir, s’est constituée en référence à cette problématique. Mohammed Mechmache est d’ailleurs récemment venu chez nous, à l’invitation de L’avenir à Villejuif (voir le compte rendu de Sylvie Thomas et le débat qu’il a suscité).

Pour tirer le bilan de ce qui se fait à Villejuif depuis quelques années et tracer des perspectives pour les grandes opérations de rénovation urbaine à venir, qui seront elles aussi co-construite avec les communautés des différents quartiers de Villejuif, un colloque – naturellement intitulé Ça ne se fera plus sans nous – est organisé avec Roger Nifle et Claude Jacquier, et Pascal Aubert de Pouvoir d’Agir.

ÇA COMMENCE JEUDI, à 17 heures (pour favoriser la participation des services municipaux), mais venez dès que vous pouvez, même à 18 heures ou plus : c’est dans la salle du Conseil municipal !

Partager

Commentaires

4 Messages

  • Jojo 26 juin 2014
    21:25

    Hou hou ! Que c’est pas beau M. Liepietz ! Récupérer comme vous le faite, l’action et le travail de l’équipe municipale précédente. J’ai entendu ce soir, dans l’enceinte même de la mairie, que le projet de réhabilitation du parc du 8 mai a été initié en mars 2012 .... Merci à l’administration communale d’avoir rappeler simplement les faits. Et merci à nos anciens élus pour cette belle réalisation.

    repondre message

    • Alain Lipietz 27 juin 2014
      01:07

      Coucou Josiane Delbos
      Avez vous lu cet article ? Il aurait oublié de saluer le travail de Myriam et Sylvie depuis deux ans ? Oh ! Dommage ! Le colloque de ce soir était largement organisé pour saluer leur travail et celui de leurs inspirateurs, R. Nifle et le collectif Pouvoir d’agir.
      Mais peut –être avez vous trop lu de tracts entre les deux tours ? Ceux qui disaient que nous allions virer les salariés municipaux ? et raser les tours de Lamartine ?
      Tenez, justement il y avait là M. Arrouche qui nous a appelé à appliquer le plan 2006 de rénovation urbaine de Lamartine… qui prévoyait de raser la barre Ouest de Lamartine. On y réfléchira, avec le comité citoyen.
      M. Arrouche a également félicité l’ancienne municipalité d’avoir « obtenu grâce à son action » 3 Quartiers Prioritaires sur Villejuif (Lamartine, Lozaits nord-Julian Grimau, et Alexandre Dumas. Armand Gourret et Vercors n’ont pas été repérés parce que sans doute trop petits). Les 1300 quartiers prioritaires sont « les zones où plus de la moitié de la population vit avec moins de 11 250 euros par an, soit 60 % du revenu médian national ». On félicite bien fort l’ancienne majorité pour ce magnifique résultat de mixité sociale et de développement économique.

      repondre message

  • Votre nom 27 juin 2014
    01:34

    Coucou Bioman,
    En effet, merci à l’ancienne municipalité de gauche pour avoir fait confiance aux habitants du quartier. Allez ce n’est pas très difficile de le dire. Faites un effort.

    repondre message

    • Alain Lipietz 27 juin 2014
      18:44

      Bonjour Anonyme
      Permettez moi d’abord de m’étonner de l’attribution d’un pseudonyme arbitraire aux militants de L’Avenir à Villejuif. Nous avons quant à nous l’habitude de nous adresser à nos concitoyens à visage découvert. Passe encore que vous souhaitiez, vous, conserver l’anonymat. Peut-être avez-vous quelque chose à vous reprocher, ce qui évidemment ne doit pas vous exclure de l’espace public. Mais veuillez à l’avenir préciser à qui vous vous adressez. Merci.

      Votre message s’adressant visiblement à une personne de sexe masculin, je prends l’initiative de vous répondre. Comme vous ne précisez pas non plus de quel quartier vous parlez, je suppose aussi que vous évoquez le cas du Parc du 8 mai, puisque cet article évoque le cas de cette opération comme en cours « depuis deux ans », ce pour quoi vous tenez à « remercier l’ancienne majorité », comme s’il était remarquable de la part d’une municipalité de « faire confiance » aux citoyens qui l’ont élue et la rémunèrent par leurs impôts.
      Sans doute considériez vous que, jusqu’à l’élection de la liste de l’Union citoyenne, la ville de Villejuif appartenait à un parti, not’bon maître, qui avait eu cette bonté de consulter ses manants quand il lui vint l’idée de redessiner son parc (toujours payé par ces mêmes habitants).

      Je dirais plutôt : Merci surtout aux services (en l’occurrence les deux chargées de mission "Développement social des quartiers" ) qui ont initié une méthode nouvelle de gestion urbaine participative. Si l’ancienne municipalité avait appliqué les mêmes méthodes dans l’élaboration du PLU et du projet ZAC Aragon, peut -être qu’elle aurait été réélue ? Allez, ce n’et pas si difficile de l’admettre. Marc Badel (du MRC) a fait l’effort de le dire, dès le premier Conseil municipal.

      Le compte rendu de la passionnante réunion de jeudi 26 sera fait (texte, et nous l’espérons video). La première partie, justement, a permis aux services de faire un « retour d’expérience », dont l’expérience du 8 mai. Sarah Cantal-Dupart a fait un exposé sur les 4 étapes de la « gestion urbaine de proximité » en reconnaissant que l’on en était resté surtout à la première : « l’information ». M. Moënne Loccoz a fait un retour d’expérience sur les limites de la « concertation PLU ». Il est dommage que vous n’ayez pu les écouter.

      repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article296