L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Brèves de mairie > Les brèves de mairie de Sylvie (1)

Imprimez !
20 avril 2014
Sylvie Thomas

Les brèves de mairie de Sylvie (1)

Sylvie Thomas est maire-adjointe, déléguée à : Démocratie participative, Citoyenneté, Gestion urbaine de proximité, Associations, Cultes.

Ma première cérémonie (flûte j’ai pas mon écharpe)

Voilà ça y est on a gagné et c’est là que les emmerdes commencent ! A peine élue, coup de fil de Jérôme, le directeur de cabinet du maire : Monsieur le Maire me demande de le représenter à une cérémonie de remise de décrets de nationalité française. Ca a l’air sérieux cette affaire, alors j’enfile ma tenue la plus classe, je file prendre le bus 172 jusqu’à la sous-préfecture de l’Haÿ-les-Roses où j’arrive des plombes en avance.

Je prends l’une des places réservées -une petite fille s’approche, timide mais déterminée : « Vous ne pouvez pas vous asseoir là c’est pour les messieurs les maires ». « Ben moi je suis une madame mais je suis maire quand même, na ». La petite repart toute décontenancée.

Une dame s’installe à côté de moi. On se serre la main, c’est une élue d’Arcueil, quand je dis « Villejuif » elle retire sa main comme si je l’avais griffée. Il me faudra un bon moment pour l’amadouer, d’abord en lui avouant que je suis totalement novice et en lui demandant ce que je dois faire, ensuite en lui révélant, assez lâchement, que je ne suis pas une méchante UMP ni une vilaine EELV dissidente.

La salle est bondée, le sous-préfet fait un beau discours, les élus se lèvent pour le rejoindre, on chante la Marseillaise, moi je fais semblant d’abord parce que je chante faux comme c’est pas permis, ensuite parce qu’une partie des paroles m’échappe et ça ferait mauvais effet que je me retourne pour les lire sur l’écran où elles défilent derrière moi ! Déjà que j’ai pas mon écharpe tricolore (à vrai dire ça m’est même pas venu à l’idée) -c’est l’élu de Chevilly qui me prêtera la sienne pour les photos et la terreur d’Arcueil, définitivement apprivoisée, qui me l’attachera.

On remet les décrets, ces nouveaux Français de toutes les couleurs ont l’air très heureux. On se sourit, on échange quelques mots, une petite Polonaise n’arrête pas de m’embrasser et son mari de me secouer la main, c’est très émouvant. Le sous-préfet aussi est content, il n’y avait paraît-il pas souvent des élus de Villejuif avant. Et moi aussi je suis contente d’avoir participé à ce moment si important pour tous ces gens.

Pour qui les anciens combattants ?

Sur sa lancée, le cabinet du maire me sollicite pour les cérémonies des anciens combattants… Il faut que je mette le holà sinon je vais devenir préposée à toutes les cérémonies ! Cherchant désespérément un remplaçant, je pense tout d’abord à Edouard Obadia, un réanimateur ça peut être utile si un vieux combattant fait un malaise pendant la cérémonie… C’est finalement Michel Monin, le plus médaillé de nous tous (c’est pas difficile) qui emporte le lot. Aux dernières nouvelles, il cherchait les gerbes. Ouf.

Rassurer les services

Les premiers jours pour moi se passent en rendez-vous, les services politique de la ville, gestion urbaine de proximité, gouvernance démocratique sont très demandeurs (« il y a plein de questions urgentes pas réglées à cause des élections ») et sans doute très inquiets (« cette terrible nouvelle équipe va-t-elle mettre fin à notre travail ? »). Monique et moi on les rassure, leur démarche s’inscrit tout à fait dans notre programme -à vrai dire on est même surprises de voir que l’ancienne majorité l’avait déjà adoptée…

Renseignements pris, la plupart de ces filles (ce sont toutes des filles, très enthousiastes et compétentes) sont là depuis moins ou à peine plus d’un an. Très en retard donc en fait, Villejuif. Si Mme Cordillot s’y était prise plus tôt, elle serait d’ailleurs peut-être encore là, tant pis pour elle, on récupère ces pousses balbutiantes, on arrose, on fait grandir et à nous les futurs fruits de la récolte. A moins… qu’on se plante parce que c’est carrément révolutionnaire, la gouvernance démocratique (je vous détaille ça une autre fois), tout un état d’esprit à changer c’est pas gagné ! Mais on y croit alors on y va.

Bureaux-surprises

Quand je peux enfin visiter nos bureaux, je me rends à celui de mon prédécesseur aux associations, qui m’a indiqué que ses dossiers se trouvaient dans des classeurs suspendus. C’est sympa, alors que mes collègues sont encore perplexes devant leurs placards vides ! Las, les fameux classeurs sont vides eux aussi… L’élu à la culture, installé peinard dans le fauteuil, m’explique qu’il a tout fait emporter aux archives. Monique a toutes les peines du monde à m’empêcher de l’étrangler.

J’ai de la chance, alors que les ordis ont disparu eux aussi, dans mon bureau (enfin, celui que Natalie et Monique ont choisi pour moi, tout riquiqui merci les filles !!) il y en a un, d’ordi, il est bizarre, il ressemble pas du tout à mon beau Mac. Je me rue chez Patrick où officie le monsieur informatique qui vient à mon secours, allume le truc, s’étonne de me voir figée à trois mètres : « Vous n’essayez pas ? ». Je tapote quelques touches le bras le plus tendu possible. Trois jours après j’arrive toujours pas à ouvrir les onglets, mais ça doit être un coup des communistes de la mairie…

Bon, pour la première fois de ma vie j’ai réussi à tripoter un PC sans qu’il m’explose à la figure, mais je regarde avec envie le Jérôme qui trimballe partout son Powerbook dernier cri (ces UMP, ils ont plus les moyens que les écolos on dirait !!). C’est dit, dès que je touche mes premières indemnités je vais chez mon pote Didier de la boutique Apple 2G acheter un Mac portable. 1400 euros bruts ça suffira à peine -c’est cher, les Mac mais pour les nuls y a pas mieux. Au fait, à tous ceux qui pensent que les élus se font des c… en or, ben c’est pas vrai.

Astreinte, vous avez dit astreinte ?...

Chaque élu à tour de rôle est soumis à une semaine d’astreinte. Ca veut dire qu’on célèbre les mariages, oh là là, et que s’il se passe quelque chose de grave on va sur place, comme apparemment les voitures de fonction ont elles aussi disparu le maire met la sienne à disposition pour qu’on y aille plus vite, sur place. Quinze ans que j’ai pas touché un volant, elle a du souci à se faire, la voiture de fonction du maire. Je tiens pas sur un vélo, alors une trottinette peut-être… Comment ça, ça fait pas sérieux, vous trouvez ?

Partager

Commentaires

40 Messages

  • l’articte 21 avril 2014
    16:09

    Bonjour,

    j’ai apprécié vous lire, tant de sincérité et de simplicité, élue mais pas de discours trop réfléchi ou analytique, un parlé franc qui me plait de la part d’une élue....continuez comme ça et bon courage

    PS : une petite partie du personnel se félicite de votre victoire et sera la pour vous aider à la mise en place de vos orientations politiques prochaines

    Bien à vous

    repondre message

  • no pasaran 22 avril 2014
    10:53

    Elle est belle la nouvelle equipe qui dirige notre ville. Votre pragraphe sur les anciens combattants montre le peu de consideration que vous avez pour ces hommes et ces femmes qui se sont battu contre le fascisme et pour les valeurs de la republique. Ces gens militent maintenant pour que nous vivions dans un monde de paix et pour transmettre au generation qui viennent ces ideaux dans l’espoir que l’histoire ne se repetent pas.
    Alors madame l’elue qui a l’air de prendre son role pour un jeu voir une blague quand vous parlez des anciens combattants faites le avec le plus grand des respects et en vous mettant bien dans la tete que la seule chose qui est aussi grande chez vous que leur courage et leur engagement c’est votre betise.
    Vous faites honte a notre ville

    Un jeune militant de la paix dans le monde petit fils de resistant

    repondre message

    • Alain Lipietz 22 avril 2014
      16:14

      Bonjour No Pasaran

      nous publions votre commentaire en témoignage de l’insondable mauvaise foi de certains pisse-froid revanchards qui persistent à nous assimiler au péril fasciste de 1934-45 (voir le tract aussi honteux que grotesque du PCF en fin de campagne). Vous vous réclamez de votre grand-père ? je pourrais me réclamer de ma mère, résistante, de mon père, déporté. Vous vous réclamez de l’Espagne républicaine ? Anita vous a déjà répondu, et en tant qu’ancien "contact" et agent de liaison occasionnel avec le PSUC, le MCE, l’ORC et Bandera Roja, je n’ai rien à ajouter.

      Dans nos « brèves », Sylvie sait faire preuve d’un sens de l’humour et de l’autodérision dont vous feriez bien de vous inspirer. Si vous ne vous apercevez pas que dans le passage incriminé elle se moque de son inexpérience protocolaire et non que de la Résistance (au fait, les combattants d’Algérie et d’Indochine sont expulsés de votre Panthéon ?), on ne peut rien pour vous.

      On va arrêter de publier ce genre de commentaires, car, soucieux qu’un vrai débat démocratique se développe dans Villejuif, nous avons déjà fait de la pub pour le lancement de la page Facebook de M. Villejuif Deux Mille Vingt (la reconquête du cœur des Villjuifois, c’est maintenant…) : https://www.facebook.com/villejuif.deuxmillevingt?fref=ts . Ajoutons une page de pub pour celle de M. EnVertset ContreTout : https://www.facebook.com/profile.php?id=100008241841695&fref=ts , qui nous inonde lui aussi de sa bile.

      L’opposition revancharde a maintenant ses medias, profitez-en, nous pourrons engager un dialogue serein de site à site, et réserverons celui-ci aux critiques constructives. Merci de votre attention.

      repondre message

      • form pet votre nom 22 avril 2014
        18:21

        Critique et sens de l’humour ?

        Désolé, il m’avait semblé que madame Thomas, dont vous vous faites le fervent défenseur avait enfilé une écharpe tricolore, pas un nez rouge.

        Aussi, quand elle associe "ancien combattant" et "réanimation", dans la position de maire adjoint qu’elle occupe, il est légitime d’y voir du racisme anti-vieux. Et de trouver cela extrêmement déplacé.

        En tant que maire, monsieur Le Bohellec représente l’état. Il est le premier magistrat de la commune. En organisant ces cérémonies, il répond à une obligation du maire d’organiser les cérémonies du souvenir de la république. Cela lui est demandé par le préfet. Madame Thomas, sollicitée en tant qu’adjointe pouvait en être honorée, mais ce n’est visiblement pas le cas. Fort heureusement, elle échappe à la corvée... Ouf ! Nous avons bien ri de voir quel cas elle fait de sa nouvelle fonction et de ce qu’elle représente. Insoutenable légèreté de l’être...

        Est-ce réellement un bon début pour l’élue en charge de la citoyenneté que de railler les traditions républicaines ?

        Dimanche, ce sont les déportés qu’on honore. Comme votre papa. A l’heure où vous siégez au conseil municipal au côté d’un élu du Front National, le travail de mémoire vous semble sujet à plaisanterie ?

        Je suis sûr que vos parents seraient fiers de vous.

        Bonne soirée.

        repondre message

        • Alain Lipietz 22 avril 2014
          20:15

          Bonjour Pet Form,
          "Ouf ! Nous avons bien ri de voir quel cas elle fait de sa nouvelle fonction et de ce qu’elle représente. Insoutenable légèreté de l’être…"
          A la bonne heure !
          Quant à moi , je sacrifie effectivement au devoir de mémoire pour mes parents. Lisez, c’est intéressant…
          Cordialement

          repondre message

          • Votre nom 23 avril 2014
            01:15

            Bonsoir monsieur Lipietz,

            Cet ouvrage que vous indiquez dans votre lien, je l’ai lu, il y a longtemps déjà. C’est d’ailleurs pour cette raison que je m’explique mal que vous puissiez tolérer qu’on prenne à la légère la journée de Dimanche prochain. Mais je conçois qu’on puisse rire de tout. Peut-être pas avec tout le monde ?

            Madame Thomas, je veux me convaincre que vous n’avez pas eu conscience de ce que vos propos peuvent avoir de choquant pour une personne qui, justement, a eu à traverser la période évoquée, ou simplement pour ses descendants. Je peux comprendre que vous ne connaissiez pas les plaies et les douleurs que les années noires ont gravées dans les familles et dont les répercussions, si étonnant que cela puissent sembler, sont encore vives aujourd’hui. Je sais que cela est vrai pour moi, et je suppose que cela est vrai également pour monsieur Lipietz dans la mesure où il a pris la peine d’entamer un tel travail de recherche et une action en justice. Je salue volontiers cette démarche qui tend à prouver que derrière le nazisme, c’était bien un complexe capitaliste ayant pour seul soucis son profit qui a permis qu’on asservisse les déportés. Les camps étaient rentables. On portionnait rationellement dans une optique économique la vie des esclaves humains afin qu’ils coûtent le moins possible. Savez vous que si l’on retint le Zyklon-B plutôt que les balles pour exterminer les juifs, c’est que le Zyklon-B était moins cher ? Je digresse. Pardonnez moi.

            La mémoire de la Déportation n’est pas, généralement, un sujet de plaisanterie, et ne devrait jamais être une corvée. Que vous vous en déchargiez si vous considérez que ça l’est est certainement une bonne chose et je ne vous en veux pas.

            Mais les similitudes entre les conditions de l’essor des régimes fascistes en Europe et celles que nous connaissons aujourd’hui, sans même parler de ce qui se passe en Ukraine, m’inquiètent trop pour que je ne me sente pas offensé par votre légèreté sur le sujet. Vous m’en excuserez. Peut-être me jugerez vous paranoïaque. Mais n’est-ce pas le propre d’une liste d’union citoyenne que d’écouter et peut être d’entendre qu’on peut revenir sur ses propos et s’excuser d’avoir choqué quand, comme vous le dites, ce n’était pas votre but ?

            De quoi devriez vous parler, nous demandez vous ? Et pourquoi pas de la fierté que vous ressentez dans votre nouvelle charge ? De l’exaltation que vous devez expérimenter en ce moment d’être enfin aux affaires et d’avoir, ce qui manque cruellement à tant de gens parmi nous, la possibilité d’influer sur celles ci et d’oeuvrer au bien commun ? N’est-ce pas formidable ? Je pense que si et que vous aurez à coeur, à l’avenir, de ne pas oublier que vous nous représentez, nous les Villejuifois, présents, passés et futurs.

            Bonne soirée à tous.

            repondre message

            • Alain Lipietz 23 avril 2014
              12:09

              Cher Monsieur

              Je crois qu’il y a une confusion. Il existe en effet une Journée de la Déportation, ici Mme Thomas parle d’Anciens combattants ! Mon père ayant été déporté comme juif allégué, il percevait une pension d’ « esclave » (comme les déportés du STO d’ailleurs) et non d’ancien combattant.

              D’une façon générale, il convient de lire attentivement des mails que l’on commente, même quand ils sont enrobés d’humour ou d’émotion.

              S’agissant des Anciens combattants, ce qu’écrit Sylvie Thomas, c’est que M. Monnin, ancien militaire et bardé de décorations, était plus qualifié qu’elle pour les honorer.

              S’agissant de sa fierté de Maire-adjointe dans ses fonctions de représentation de la République, il est très dommage que vous ayez négligé les 5 premiers paragraphes pour vous appesantir sur une lecture erronée du 6e. Relisez –les. Mme Thomas vous décrit avec émotion sa fierté d’une cérémonie de remise de la nationalité française à la Sous-préfecture où, au dire du fonctionnaire, on voyait rarement l’ancienne municipalité de Villejuif.

              Elle y évoque l’émotion suscitée en elle par la gratitude d’un couple polonais. Il se trouve que mon père, comme mon nom l’indique, était Polonais et a obtenu sa nationalité en 1945, 10 ans après sa migration. D’où l’émotion que j’ai moi-même ressenti à la lecture du billet de Sylvie Thomas.

              Je comprends que la naturalisation des immigrés ne vous intéresse pas. Je ne vous infligerai pas un cours sur l’importance économique de l’immigration, polonaise en particulier, ni sur son importance intellectuelle (Chopin, Marie Curie, Apollinaire etc). Respectez du moins celles et ceux qui y attachent de l’importance, car nous sommes beaucoup plus nombreux enfants d’immigrés qu’enfants de résistants ou enfant de déportés (il se trouve que je suis les 3 en même temps).
              Bien cordialement.

              Alain Lipiec dit Lipietz

              repondre message

              • form pet votre nom 23 avril 2014
                12:57

                Cher monsieur Lipietz,

                J’avais bien lu le paragraphe que vous évoquez. J’avais simplement choisi de ne pas réagir aux vicissitudes des transports en commun qu’à dû affronter madame Thomas pour se rendre en préfecture. Heureusement, c’est terminé. De même que je n’ai pas relevé son envie d’étrangler un ancien élu. C’est de bonne guerre. En guise de plaisanterie, pour rester dans le ton de vos billet, je vous demanderai : "Avec son écharpe tricolore ?"

                Vous me dites que les naturalisations ne m’intéressent pas. Elles m’intéressent, au contraire (de même que m’intéressent de nombreuses choses que je n’ai pas mentionné dans ces brefs échanges), puisque vos ateliers préparatoires de campagne ont établi qu’il n’y avait pas assez d’enfants qui parlent le Français dans les écoles de Villejuif (http://www.bondyblog.fr/201403201630/a-villejuif-les-verts-voient-rouge/).

                Je cite : " L’une de nos candidates, Madame Massamba, regrette que dans la classe de ses filles en maternelle, il y ait si peu d’enfants d’origine française et beaucoup de petits d’origine africaine et arabe qui ne parlent pas le français."

                Ce passage, surtout sur émanant d’une liste citoyenne m’avait posé question à sa lecture... Je ne confonds pas. J’entends la question de la mixité et du travail qui reste à faire en ce domaine à Villejuif. Mais je voudrais savoir : c’est combien beaucoup ? C’est combien si peu ? Et avec cette base là, ce sera combien, trop ? Et quelle solution en tant que mairie comptez vous apporter ? La pente est glissante. Et n’allez pas me dire que je vous accuse de l’avoir déjà descendue, ce n’est pas le cas. Je constate l’inclinaison de la pente, c’est tout.

                Quant à la différence entre "Anciens Combattants" et "Anciens Déportés", elle existe, c’est vrai. Mais vous remarquerez en lisant les noms du monument aux morts où en consultant les travaux des historiens locaux que les deux problématiques à Villejuif sont difficilement dissociables. Beaucoup de résistants ont été déportés. Qui plus est, c’est bien des commémorations du 27 avril et du 8 mai qu’il s’agissait, n’est-ce-pas ? Bon et bien nous sommes dans le sujet alors, ne vous en faites pas. Et je n’ai pas lu de madame Thomas qu’elle ne souhaitait pas s’occuper des anciens combattants, mais des déportés, si.

                Et nous pourrions tout deux brandir nos aïeux au glorieux passé, nous serions juste ridicules. C’est faire vivre leur héritage qui compte, pas étaler des titres... Et je n’implique nullement que vous ne vous y employez pas de votre côté.

                Encore une fois, je déplore simplement le message que véhicule cette "brève de mairie". Et je ne peux que déplorer que vous ne sembliez pas voir où est le problème.

                Mais ce n’est pas grave.

                repondre message

                • Alain Lipietz 23 avril 2014
                  23:55

                  Bonjour Pet Form,

                  Et bien moi, je vois un problème, et grave. Donc sur les 5 (et non 1) § concernant la cérémonie de naturalisation et que vous aviez ignorés, quand je vous mets le nez dessus, vous continuez à lire deux demi-lignes. J’avais, à votre premier message, un moment pensé à de la mauvaise foi. Je constate qu’en fait c’est le fond qui vous gênait, les naturalisations.

                  De même, alors que je vous fait observer que Sylvie Thomas ne parle dans le paragraphe 6 que d’anciens combattants, vous vous obstinez à lire « déportation ». Là, je penche pour la pure mauvaise foi.

                  De même d’ailleurs quand sur un autre fil vous écrivez que la résistance sérieuse commence avec la MOI en 42, oubliant les résistants de 1940 que sont les Moulin, D’Astier, Aubrac et Cie.

                  Bon, c’est le dernier message de vous que nous publions, nous avons autre chose à faire et votre troll finit par rendre illisible le débat sur ce forum. Il existe d’autre sites où troller contre nous : je vous les ai signalés ici-même.

                  Dommage, car la suite nous permet de relancer le débat sur la mixité. Juste un mot, donc.

                  Vous me posez, relativement à l’apprentissage de la langue et de la culture française, la question du « combien de mixité ? » Une fois sortie des classes spécialisées pour primo-arrivants, cet apprentissage, comme l’a souligné notre candidate Mme Massemba, dépend fortement de l’école et du quartier, quand l’apport ne peut venir des parents qui ont les mêmes problèmes. Selon elle (qui parle parfaitement le français avec un très léger accent belge, mais la langue du Zaïre est déjà le français), dans le quartier des Lozaits et l’école de ses enfants (où est instructrice une de nos candidates, Mme Hamidi, chassée de Palestine par la colonisation israélienne et menacée d’expropriation dans la Zac Aragon par la Sadev et Mme Cordillot), la mixité est déjà trop faible pour permettre un accès à la culture « moyenne » française. L’équipe sortante ne s’est jamais préoccupé du problème et a dévalé la pente glissante, comme vous dites, jusqu’au ghetto.

                  Comment remonter la pente ? Pour l’avenir en évitant les concentration de personnes nécessitant un soutien linguistique et culturel dans le même quartier. L’équipe Cordillot proposait 50 % de logement sociaux dans les nouvelles constructions pour nous hisser de 38 à 40 % en moyenne, nous sommes partisans de la loi ALUR, 25 % dans chaque commune. En respectant ce taux dans les nouvelles constructions, nous y reviendrons en quelques dizaines d’années pour l’ensemble de la ville.

                  Mais ça c’est pour les FUTURS quartiers. Que faire dans les quartiers ghettos comme Lamartine, Armand Gouret et Le Vercors ? Investir dans la qualité des services de proximité et dans le soutien aux jeunes, grâce à l’Économie sociale et solidaire, aux activités péri-scolaires (sportives, artistiques, etc). Vous avez quelques réflexions ici.

                  Heureusement, l’équipe des salariées « politique de la ville » dont hérite Sylvie Thomas, M.A. en charge du dossier, est particulièrement enthousiaste. Sylvie le souligne en un § que vous n’avez pas lu et que vous ne lirez pas.

                  Bon vent.

                  repondre message

      • envertsetcontretout 22 avril 2014
        19:42

        Madame envertsetcontretout,
        Merci pour la Pub,
        Pas de bile, M. AL, juste de la critique citoyenne libre et ouverte au débat, encore faut-il que vous admettiez des avis contraires au vôtre. Il est vrai que vous vous suffisez à vous même, mais maintenant vous êtes élu de la République et de tous le Villejuifois(es), dont moi même. Je m’inquiète juste que des élus dont je finance en partie le mandat passent leur temps à verbaliser en flux tendu sur le web qui plus est en racontant des sornettes choquantes plutôt que de travailler humblement et calmement pour la Ville. Je serai donc une citoyenne très constructive autant que l’on peut l’être à conditions que vous cessiez de mépriser l’usager-citoyenne-contribuable que je suis...même si je ne partage pas vos choix, je serai néanmoins prompte à dire ce qu’il y a de positif ou/et négatif. Sans quoi, il faut cessez d’user de l’outil web si vous ne souhaitez aucune contradiction ni critique...je croyais que la pensée unique c’était les cocos !!
        @plus AL/NG
        Une fan des premiers jours

        repondre message

        • Alain Lipietz 22 avril 2014
          20:07

          Bonjour Mme Envertsetcontretout
          Nous acceptons toutes les critiques constructives et nous faisons de la pub pour les nouveaux médias dans Villjuif, de façon à ce que les critiques même négatives s’expriment. Nous avons signalé votre page FB pour la faire connaitre de nos lecteurs. Nous avons répondu en bloc à votre critique, à celle de No Pasaran et à celle de villejuif2020 qui disaient en substance la même chose.
          Maintenant, essayez de voler de vos propres ailes ! laveniravillejuif.fr aussi a commencé petit.
          Internet est l’arme absolue contre la pensée unique : Que cent fleurs éclosent, que cent écoles rivalisent !
          Et à l’avenir lisez mieux les "post" que vous commentez, Sylvie Thomas indique très clairement, quoique sans trop se prendre elle-même au sérieux, à quoi elle travaille "humblement"...
          Cordialement

          repondre message

          • Sylvie 22 avril 2014
            21:36

            Merci Alain d’avoir pris ma défense, à mon tour je suis consternée par cette avalanche de réactions sottement furibondes pour des notations qui, dans la lignée des brèves de campagne, n’avaient d’autre but que de faire sourire. Qu’à cela ne tienne, que voulez-vous que je vous raconte ? Le retard pris dans la politique de la ville, l’ANRU, la GUP, qui oblige les services à faire avancer les dossiers dans l’urgence ? La situation financière qui nous vaut les mises en garde du préfet ? Les tarifs exorbitants de la Semgest avec lesquels nous devons composer pour que ce ne soit pas les associations (y compris celle des anciens combattants) et les animations qui paient les abus ? O vertueux censeurs qui m’accusez d’irrespect, je vous assure que le manque de respect, ce n’est vraiment pas de moi qu’il vient. Gardez donc votre indignation pour ce qui en vaut la peine !

            repondre message

            • villejuif 2020 23 avril 2014
              09:36

              L’ANRU, la situation financière et la semgest m’intéressent. Allez-y expliquez-nous.

              repondre message

              • Habitante de gauche 23 avril 2014
                22:03

                Merci pour ce billet qui retranscrit avec humour vos premiers pas dans vos fonctions.
                maintenant, je pense que dans l’état d’esprit actuel, cet humour ne peut être compris par nos concitoyens villejuifois fermés et revanchards...
                je suis attristée de ces débats éternels sur la mémoire de Villejuif ! On n’est quand même pas à Oradour sur Glane où la mémoire à juste triste est réellement présente....
                je suis aussi attristée par le fait que la gauche soit confisquée par des ayatollahs du gauchisme qui ne supportent aucun débat et sont incapables de se remettre en cause pour expliquer leur échec à la mairie....
                signee. Une petite fille de résistant, fille de militant CGT

                repondre message

                • Sylvie 24 avril 2014
                  01:17

                  Merci à vous d’avoir compris qu’il s’agissait juste d’alimenter le site en notations légères (à la demande de Natalie qui trouvait que depuis notre élection il s’endormait un peu !! Au moins le voici réveillé...). Il nous est plus difficile de parler maintenant des sujets de fond en cours parce que sur la politique de la ville, l’ANRU, la GUP, des arbitrages de l’Etat n’ont pas encore été rendus -on y verra plus clair dans très peu de temps. Quand je disais que nous étions en retard, c’est que les personnes en charge de ces dossiers ne sont là que depuis un peu plus ou un peu moins d’un an. Mais elles ont déjà abattu un travail considérable et l’avantage, c’est qu’on peut s’inspirer de ce qui s’est fait ailleurs ! Vous pouvez d’ailleurs trouver sur ce site des articles sur les expériences de Mohamed Mechmache.
                  Merci aussi de m’épargner le cours d’histoire sur la déportation que d’autres me donnent, je connais, je suis allée à l’école. J’ai aussi le plus grand respect pour les anciens combattants même si mon grand-père n’a guère pu me parler de la guerre, étant donné qu’il est resté cinq ans prisonnier en Autriche. Comme vous j’ai plus de mal à accepter les réactions démesurées de nos communistes et cégétistes locaux mais je les respecte aussi : même si pour moi qui n’ai jamais été dans aucun parti, aucune église ni aucune secte c’est assez exotique, je comprends très bien qu’ayant baigné dedans toute leur vie il leur soit impossible de s’ouvrir à d’autres points de vue. Je pense qu’il va en être un peu de même pour tous, nous compris, avec la "gouvernance participative" (on vous en reparlera bientôt) : changer de perspective demande de faire un petit pas de côté et pour cela de soulever les semelles de plomb des fonctionnements habituels, ce n’est facile pour personne. Mais vu que ces fonctionnements ne fonctionnent plus, on n’a pas trop le choix !

                  repondre message

                  • Biba 24 avril 2014
                    12:26

                    Ah chouette ! On attends à nouveau les messages de fond sur les nouvelles démarches de la nouvelle équipe ! C’est sûr, ce n’est pas facile de faire bouger l’État, les veilles habitudes, les vieilles pratiques et les vieilles croyances, mais bon, faut y aller ! Il y aura sûrement des revers en cours de route. Dans cette optique, il est bon que ce forum soit un espace d’échange, de critique constructive et de propositions - plutôt qu’un espace de complaintes et vindictes souvent très personnelles et, somme toute, pas très intéressantes !
                    Vive donc le fond - et l’humour en plus, ça fait toujours du bien !

                    repondre message

      • Ne vous appropriez pas l’histoire ... 26 avril 2014
        17:10

        Nous sommes à Villejuif.
        Le Parti Communiste, pendant 89 ans, à largement puiser dans les caisses de la Mairie, il fallait y mettre un terme. Vous avez bafoué tous les idéaux pour lesquels les anciens ce sont battus, sont morts. Comment osez-vous, aujourd’hui, revendiquer un "No Pasaran" dont je ne suis même pas certaine que vous en connaissiez l’historique.
        Il fût un temps ou le PC était le premier parti d’opposition en France ... aujourd’hui vous êtes relégué derrière le FN alors de grâce épargnez - nous vos leçons d’histoire, de moral. Depuis des décennies vous n’avez plus rien à revendiquer si ce n’est de la haine, de la hargne , du mensonge.

        repondre message

  • matthieu d. 24 avril 2014
    08:20

    concernant les voitures de fonction "disparues", combien devriez-vous en avoir et ou en sont les recherches ? N’y a t’il pas des sanctions prévues pour tout ancien élu partant avec des outils administratifs !?

    repondre message

    • Alain Lipietz 24 avril 2014
      16:11

      Bonjour Mathieu
      Les voitures de fonction sont désormais répertoriées et localisées. Il y en a trop pour une ville pauvre, nous envisageons d’en revendre une partie ou d’en changer l’affectation.
      Cordialement

      repondre message

      • Alain Lipietz 28 avril 2014
        01:13

        En revanche on ne trouve plus les tondeuses électriques. Ne vous inquiétez pas Mathieu, elles aussi vont revenir.
        L’opposition est venue voir M. le maire pour… vérifier que leur (oui, la leur) intention d’offrir une tablette tactile à chaque conseiller municipal serait bien respectée. On hésite.

        repondre message

  • Niolle Samadi 26 avril 2014
    10:46

    Bonjour Sylvie
    Un changement de majorité doit-il se traduire par un changement de style dans la communication ? Que vous adoptiez ce ton, ce style, ces expressions familières dans une conversation dans l’entre-soi ou pour un journal de bord personnel ou pour vos amis, tout à fait d’accord et sympathique peut-être ! Mais il me semble que votre humour, la dérision à tout propos, les anecdotes etc. ne conviennent pas sur la place publique. On n’attend pas de l’élue que vous êtes des considérations théoriques certes...mais les Villejuifois qui se sont exprimés dans le dernier scrutin veulent des analyses (quand vous aurez pris la mesure de votre importante délégation !), des propositions... Sont-ils intéressés par le scénario de votre entrée en fonction et vos humeurs ? Quelques-uns s’en amuseront peut-être, d’autres - dont je fais partie- trouveront vos" brèves" de couloirs de la mairie bien légères et consternantes !

    repondre message

    • Alain Lipietz 26 avril 2014
      16:21

      Bonjour Nicolle Samadi,
      je crains que vous ne fassiez erreur . Ce site n’est pas celui de la mairie mais de l’association « Les ateliers de l’Avenir à Villejuif », qui traite de l’information et du débat comme bon lui semble, alternant le rébarbatif et l’humour, tout en restant ouvert aux critiques constructives du public, pour son action municipale et extra-municipale.
      Nous sommes certes habitués à vos « consternations » sélectives et à vos articles insultants ( http://villejuif.parti-socialiste.fr/2013/11/18/un-gout-de-faisande/) mais jusqu’ici vous les réserviez à votre propre site d’organisation (qui prudemment s’est dispensé de forum public). Pourquoi ne pas en rester là ? Craignez – vous y manquer d’audience ?
      Dans ce cas pourquoi ne pas avoir plutôt enchainé sur la longue brève de Sylvie plaidant pour l’importance des cérémonies publiques de naturalisation ? nous aurions pu par exemple évoquer d’autres projets, les baptêmes républicains etc...

      repondre message

      • Sylvie 26 avril 2014
        23:37

        Oh Alain ça c’est mesquin, de perfidement et sournoisement suggérer que nos socialistes ont disparu des écrans radars (depuis le début de la campagne mais même bien avant à vrai dire). Chère, très chère Nicolle, comme dirait Natalie, vous faites quasiment un copier collé d’anciens messages et nous voilà donc avec une consternée de plus, vous n’avez pas lu mes explications sur la publication de ces petits textes, si vous êtes effectivement liée aux socialistes vous auriez pu aussi réagir à mes propos sur la Semgest, etc... C’est un peu bâclé, vous avez pourtant un curriculum d’enfer, comme le souligne Alain vous devez pouvoir faire beaucoup mieux. Ou alors vous qui avez par ailleurs des activités autrement plus élevées, vous vous acquittez à la va-vite d’une mission ennuyeuse ? Pourquoi soudain débarquer sur ce site (qui en effet est le nôtre, désolée que mon style vous défrise) que de toute évidence vous n’avez jamais lu, puisque vous me demandez mes propositions, lesquelles sont exposées ici dans un programme et des articles auxquels j’ai largement contribué ? Quant à mes analyses post-élection, pardonnez-moi si après trois semaines elles ne sont pas encore achevées.

        repondre message

        • villejuif2020 27 avril 2014
          21:16

          Moi,
          je vous ai posé des questions sur l’ANRU, la situation financière et la semgest, vous m’avez répondu que soit il était trop tôt, soit c’était trop compliqué. J’attends donc une réponse de votre part un peu moins navrante.
          Cordialement.

          repondre message

          • Alain Lipietz 28 avril 2014
            00:40

            … mais Sylvie vous a déjà répondu sur l’ANRU.
            Plus de détails ? Il semble qu’avec la nouvelle loi politique de la Ville nous ne pouvons espérer qu’une seule Rénovation Urbaine, à Lamartine. Le maire a déjà vu le préfet pour "pistonner" ce projet
            Pour le reste : nous avons promis de faire d’abord un audit, et nous tiendrons parole ! Mardi aura lieu le premier conseil municipal de la nouvelle équipe. A cette occasion, sera voté un mandat au maire pour lancer un appel d’offre en direction des bureaux d’audit (les termes de références en sont déjà rédigés, les lettres au parafeur, mais il faut que le législatif mandate l’exécutif pour engager cette dépense). On ne peut pas faire plus rapide !
            Cela dit on constate déjà que c’est assez croquignolet ! Savez-vous que la Semgest s’est vue confier par l’ancienne équipe la mission d’installer tables, chaises et micros pour chaque conseil municipal ? Nous n’avions donc pas, semble-t-il, d’employés municipaux en interne pour faire ça, dans cette ville "hors-AGCS" : c’est sous-traité à une Sem ! Et savez-vous de combien elle taxe les citoyens-contribuables
            pour chaque conseil municipal ? Allez, dites un prix !

            repondre message

            • villejuif 2020 28 avril 2014
              10:45

              Je sais pas mais ça m’intéresse. Concernant, l’ANRU, je suis étonné que seul Lamartine soit concerné.
              Cordialement.
              PS/ Vous n’avez pas posté mon autre message.

              repondre message

              • Alain Lipietz 28 avril 2014
                14:51

                Bonjour M. Villjuif2020

                Il y a un article à ce sujet dans Libé ce matin. Comme vous le savez et comme vous le rappelle Sylvie Thomas, l’ANRU (les opérations lourdes de rénovation urbaine financées par l’Etat central) sont un chapitre de la "politique de la Ville". Celle-ci vient d’être modifiée. Seuls peuvent en bénéficier des quartiers définis par le niveau de revenu des ménages, mesuré sur le nouveau "carroyage" Insee de 200 m de coté. Cela nous en donne 3, parait-il : Lamartine, Lozaits nord, Alexandre-Dumas.
                Eh ben ! direz-vous, et Armand-Gouret, et Le Vercors ? Parait que non, comprends pas pourquoi (trop petits ? inclus dans la ZAC Campus GP ?) D’ailleurs il subsistera des dispositifs plus légers. Tout cela est encore très flou.

                Bon, là-dessus il ne faut pas non plus compter sur 3 RU et mais une seule (on n’est pas la seule ville pauvre et pas la plus pauvre, et d’ailleurs le Vercors par exemple n’a pas besoin d’une rénovation lourde, mais qu’on vire les dealers qui terrorisent les habitants à l’entrée). Les anciennes municipalités de Villejuif et l’Hay-le-Roses avaient esquissé un projet commun Lamartine-Hochard : ça fait mieux vis-à-vis de l’Etat. Elie Yebouet et moi avons donc rencontré le nouveau maire de L’Hay pour relancer la négo avec l’Etat. (Cette ville a basculé de « gauche » à « droite » dès le premier tour, contrairement à Villejuif où les écolos et les divers gauche sont dans la nouvelle majorité. Mais notre premier contact s’est très bien passé).
                Mais comme vous l’a déjà expliqué Sylvie, il faut aussi attendre que l’État clarifie sa position.

                PS. Votre « autre message », c’est le troll habituel, « les masques sont tombés, les Verts c’est l’UMP, et poutingue et patingue » que nous avons décidé de ne plus publier, puisque vous avez votre propre page et ne pouvez plus sangloter à la censure : nous ne somme plus tenus à vous héberger en urgence au nom de nos valeurs de solidarité. En revanche, notre porte vous reste ouverte pour tout dialogue comme celui-ci, utile aux Villejuifois.

                repondre message

                • Votre nom 28 avril 2014
                  22:40

                  Bonsoir les élus,
                  en effet, j’ai l’intention de vous casser les pieds (cela peut également s’appeler apporter la contradiction) jusqu’en 2020 si bien sûr je ne suis pas saisi de lassitude. Je continuerai également de dénoncer la censure (pleurer si vous préférez). Comme je l’écris sur ma page Facebook, vous pouvez publier un article sur cette page, je ne vous censurerai pas. Si cela ne fonctionnait pas, envoyer moi un mail à villejuif2020@gmail.com et je le publierai, qu’il s’agisse de la semgest ou de toute autre question que vous estimeriez dérangeante pour l’ancienne municipalité. Libre à eux ou à moi de répondre à vos arguments trollesque ou non. Il n’y aura donc aucune censure sauf propos discriminatoires ou diffamants bien entendu.
                  J’ai une question concernant les prêts toxiques : avez-vous des exemples de ville comparable à Villejuif qui n’ont pas empruntées à Dexia ? Merci de la réponse.

                  repondre message

                  • Alain Lipietz 29 avril 2014
                    03:00

                    Chevilly-Larue.

                    repondre message

                    • observateur...dubitatif 29 avril 2014
                      09:46

                      Chevilly-Larue ville comparable ?
                      18500 habitants contre 58000à Villejuif, un budget général d’environ 42 000 000 contre 120 000 000 à Villejuif, mais surtout un potentiel fiscal légèrement différent dû à la présence du MIN de Rungis (aux 2/3 sur Chevilly).
                      Ce n’est pas pour rien que Chevilly-Larue n’a pas accepté d’entrer dans la Communauté D’agglo du Val de Bièvre composées de villes plutôt pauvres.

                      repondre message

                      • Alain Lipietz 29 avril 2014
                        18:47

                        Ben Chevilly c’est aussi communiste, non ? ET leur DA au finances a refusé les emprunts "structurés".
                        Ces emprunts n’étaient rien d’autre que des spéculations sur les monnaies. Il est honteux que Villejuif , comme Levallois (Balkany), s’y soit livrée.

                        repondre message

              • Alain Lipietz 28 avril 2014
                15:39

                Réponse à ma devinette : pour disposer les chaises, les tables et les micros (et des gobelets en plastique), la Semgest taxe les citoyens-contribuables de 2200 euros ( 14 432 FF ) chaque fois qu’ils réunissent leur conseil municipal dans la salle d’une mairie qui nous appartient depuis 1789 et l’expropriation des biens de la noblesse et du clergé. Soit 135 000 euros pour la durée du mandat. C’est cher, la pratique privatisée du service public de démocratie municipale, à Villejuif.

                Idem pour Attac et la kermesse (autour de 1000 euros chaque).
                Membre fondateur d’Attac, j’ai fait des dizaines de colloques militants (dont certains pour Attac) dans des villes à travers toute la France. Normalement, la ville prête une salle, on arrive une demi-heure à l’avance, on arrange les tables et les chaises, on les range après. C’est un travail militant, bénévole, et croyez bien que Attac Villejuif est prêt à se retrousser les manches pour économiser 1000 euros (6560 FF). Mais non, pas le droit : notre « fermier général », la Semgest, nous taxera quand même.

                Bon, dans une ville « hors AGCS », on va essayer de « réinternaliser » tout ça , mais nous craignons que, comme pour la Sadev, il n’y ait une masse de dédits à payer. L’exploration des traités léonins signé par l’ancienne municipalité au profit du privé est à peine effleurée, on attend les audit. Mais on en attend des économies substantielles.

                PS. Sentez vous autorisé à publier ces information sur votre site.

                repondre message

          • Sylvie 28 avril 2014
            12:50

            Après vous avoir consterné, je vous ai navré vous m’en voyez désolée lecteur frustré. Je vous ai effectivement déjà répondu que les décisions de l’Etat n’étaient pas connues à ce jour. L’ANRU ne concernerait en effet que Lebon et même là rien n’est sûr (aussi dégradé que paraît ce quartier à sa population et à nous-mêmes, la situation est pire dans d’autres banlieues de Paris et de grandes villes de province). La liste des quartiers prioritaires GUP n’a pas été publiée, inutile de susciter de faux espoirs en mentionnant les quelques indications qu’on peut avoir tant qu’elles ne sont pas officielles, d’autant que la suppression du ministère délégué exclusivement à la politique de la ville n’est pas forcément un signe très positif de l’intérêt porté aux banlieues. Tout ceci ne nous empêche pas de travailler à la préfiguration des futurs conseils citoyens, dans lesquels vous viendrez probablement, mais pourquoi faire ? Que vous signiez 2020 laisse supposer que d’ici là vous avez juste envie de nous casser les pieds...
            Alain vous répondra sur les tarifs de la Semgest, en tout cas ceux appliqués pour la conférence d’Attac, la kermesse de la paroisse et autres festivités associatives ont fait que j’ai eu toutes les peines du monde à faire valider ces manifestations imminentes et pour la suite bien sûr nous travaillons à d’autres solutions moins dévoreuses de l’argent du contribuable.

            repondre message

  • observateur...dubitatif 27 avril 2014
    18:37

    Tiens, à propos de prise d’initiative, il y en a qui,même dans l’opposition, continuent à s’occuper de choses sérieuses :
    http://94.citoyens.com/2014/rentree-scolaire-a-villejuif-claudine-cordillot-sinquiete-de-fermetures-de-classes,25-04-2014.html

    repondre message

    • Alain Lipietz 28 avril 2014
      00:44

      Oui, cette note de l’Inspection académique a été transmise par les services au maire nouvellement élu après avoir été transmise à l’ancienne maire, Mme Cordillot, qui l’a recopiée sur 94-Citoyens. Ça vous donne une idée du fonctionnement...

      repondre message

      • Moncourtois Valérie 15 mai 2014
        23:14

        Désolée de vous contredire Mr Lipietz mais les éléments sur les ouvertures et les fermetures de classe ont été données par les syndicats d’enseignants (SNU et FO)à leurs syndiqués suite au CTSD (Comité Technique Spécial Departemental) du 7 avril. Le mail des syndicats a été envoyé le 7avril au soir. Il suffisait juste d’avoir un(e) ami(e) enseignant(e) pour donner l’information. Vous pourrez facilement vous renseigner auprès d’un enseignant syndiqué qui vous confirmera ces informations. Mais si vous doutez encore, je peux vous envoyez ce mail en MP et vous vous apercevrez que les syndicats sont beaucoup plus réactif que les services de l’inspection académique pour informer leur adhérents.

        Bonne soirée

        repondre message

    • électrice de gauche 30 avril 2014
      14:37

      En même temps, si faire des communiqués, c’est "faire des choses sérieuses", je pense que la mairie est à ma portée....

      repondre message

      • Valérie Moncourtois 18 mai 2014
        17:39

        Etre élu(e) est à la portée de TOUS les villejuifois. Il n’y a pas ceux qui savent et ceux qui ne savent pas, ceux qui peuvent et ceux qui ne peuvent pas, nous sommes tous des citoyens capables de gérer une ville. Elu(e) n’est pas un métier, il suffit de vouloir prendre un peu de temps pour sa ville et ses concitoyens. Certains voudraient nous faire croire que nous devons être des techniciens, c’est faux !
        Il est aussi vrai que cela en arrange certain de faire croire que tout le monde n’aurait pas les capacités à devenir élu(e) ainsi ce sont toujours les mêmes qui occupent les postes à responsabilités, c’est comme cela que pendant des années ce sont les hommes (et encore aujourd’hui malgré la parité..) qui ont été élus...

        repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article286