L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Les tours Reulos sont tombées toutes seules

Imprimez !
17 avril 2014
Alain Lipietz

Les tours Reulos sont tombées toutes seules

Vous vous souvenez ? Ces deux tours de 31 mètres dont un hôtel, au bas de la rue Reulos, sur la N7, projetées par Vinci pour qui l’ex-majorité avait fait voter à la sauvette le "8e amendement au POS". Les riverains s’étaient mobilisés et un membre de leur association était sur notre liste.

Eh bien ! le promoteur Vinci vient de renoncer à son permis de construire, déjà obtenu. Et notre victoire électorale, et la nomination de Natalie Gandais comme 1ere adjointe à l’urbanisme, n’y sont pour rien. Le promoteur a compris que la multiplicité des recours, confirmant les critiques de l’association Projetreulos, et la découverte de multiples contraintes, rendaient ce site impropre à la construction de deux tours avec un gros trafic.

Certains obstacles avaient été soulignés par les riverains (ombre portée sur toute l’avenue, insuffisance de la voierie et réseaux d’assainissement, etc) , d’autres ont été découverts par le promoteur lui-même (vibrations du métro).

Moralités :

1/ Les élections ne sont pas la seule manière de s’opposer à un projet contestable. La lutte paie (parfois).

2/ Les associations qui défendent un quartier contre un projet disproportionné ne sont pas forcément des passéistes, égoïstes etc. En critiquant un projet inadapté, elles servent l’intérêt général, et même parfois, comme ici, celui du promoteur imprudent !

3/ Une équipe municipale, comme l’équipe sortie, trop complaisante envers les promoteurs, manque à son devoir d’instruction des risques urbanistiques, techniques etc. De ce fait, elle fait perdre du temps aux constructeurs eux -mêmes, et au développement de la ville de Villejuif. Si ce projet avait été écarté d’emblée en s’en tenant au Plan d’Occupation des Sols raisonnable alors en vigueur, on aurait sans doute déjà programmé des logements ou hôtels de plus faible hauteur à cet endroit.

Cette dernière leçon vaut pour le PLU voté à la hussarde en décembre 2013... qui prévoyait de généraliser les immeubles de 31 mètres tout le long de la Nationale 7 ! Il est temps de le réviser. Natalie Gandais s’y attèle déjà avec l’aide des services.

Cette fois, les citoyens, qui connaissent bien les quartiers de Villejuif, seront réellement partie prenante de la concertation, "coproducteurs" de l’avenir à Villjuif.

Partager

Commentaires

5 Messages

  • monique 19 avril 2014
    16:40

    C’est une très bonne nouvelle qui met du baume au coeur de tous ceux qui se battent pour "le bien commun". Oui, l’équipe sortie a été complaisante avec les promoteurs, contrairement à ce qu’elle affirme partout.
    Pendant la campagne, dans tous les quartiers nous avons rencontré des habitants très attentifs au devenir de leur ville, pas pour leur petite pomme mais pour le bien commun, animés par la volonté de bien vivre ensemble.
    Il ne faut jamais sous-estimer les capacités des citoyens : ils sont les experts d’usage de leur quartier !

    repondre message

  • Sindri 20 avril 2014
    15:32

    Bonjour Monique,
    Dans votre billet, vous affirmez que "l’équipe sortie a été complaisante avec les promoteurs". Aussi vous saurais-je réellement obligé de bien vouloir présenter au moins quelques preuves, étant considéré qu’il est question de "promoteurs" au pluriel. En qualité de Villejuifois, je suis intéressé par toutes preuves tangibles que vous pourrez produire sur ce blog, ce qui permettra de me faire une réelle idée de la situation que vous décrivez.
    Merci d’avance.

    repondre message

  • monique 20 avril 2014
    23:03

    Bonjour Sindri,
    le meilleur exemple de complaisance envers les promoteurs est le fait de donner la concession de l’aménagement d’une grande partie du territoire (la ZAC Aragon) à un aménageur, qui ensuite vend du droit à construire à des promoteurs.
    C’est permettre de construire des immeubles de 31 m de hauteur sur la RD7,
    C’est construire 60 000m2 de bureau sur le terrain EDF (ZAC Aragon), avec la garantie d’emprunt de la municipalité, en pleine crise francilienne de l’immobilier tertiaire.
    C’est laisser à la Cogedim le soin de construire une résidence seniors totalement inaccessible financièrement aux personnes âgées de Villejuif ( qui sont plutôt des femmes avec moins de 800€/mois).
    C’est démolir le "France Hôtel", qui vient d’être rénové pour le reconstruire à 50m.
    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter ma contribution à l’enquête d’utilité publique (http://assozacaragon.asso-web.com ).
    Ce n’est pas ce qu’on attendait d’une municipalité de gauche !
    C’est pourquoi dans le bureau de vote de l’école Robespierre, on a massivement voté pour l’Union Citoyenne, c’était le dernier recours possible !

    repondre message

    • Sindri 21 avril 2014
      09:21

      Bonjour Monique,
      Je vous remercie pour cet élément d’information que vous avez présenté. Y en aurait-il d’autres car la ZAC Louis Aragon, bien que le meilleur exemple selon vous, n’en reste pas moins qu’un exemple ?
      Une autre question concernant cette même ZAC. D’après vous, que deviendra l’ancien site EDF dans les court, moyen et long termes ?
      D’autre part, alors que je faisais mes emplettes au marché du centre ville, j’ai entendu deux femmes qui évoquaient deux choses (sic) : 1) "Bientôt, la tour Paul Bert n’appartiendra plus à l’OPHLM. Elle risque d’être vendue à un promoteur privé pour renflouer les caisses de l’Office et de la ville. Qu’est-ce qu’on va devenir ? Il y a beaucoup de personnes âgées qui habitent là. En plus, elles ne sont pas riches. Si on les fait déménager, elles ne supporteront pas le choc et elles en mourront" et 2) (sic) "Tu sais, les travaux à Mareine ont été arrêtés net parce qu’il y a quelqu’un qui a fait remarqué qu’il habitait tout à côté et qu’il serait gêné dans son jacuzzi."
      Où est le vrai ? Où est le faux ?
      D’avance, merci des réponses que vous apporterez.
      Sindri

      repondre message

  • Victorine 22 juin 2014
    10:51

    Je suis bien sûr soulagée de ce retrait de permis de Vinci !Savez-vous ce va être fait à la place ? J’aurais souhaité m’installer et acquérir une maison tout à côté mais je redoute la perspective d’un immeuble en surplomb des jardins avec des vues directes nous privant tout à la fois de soleil et d’intimité. Si vous avez des idées de ce qui va être fait ? cordialement

    repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article285