L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Mme Cordillot a trouvé les raisons de sa défaite...

Imprimez !
11 avril 2014
Alain Lipietz

Mme Cordillot a trouvé les raisons de sa défaite...

… en conséquence elle demande de refaire les élections.

Vous avez bien lu. Mme Cordillot demande d’annuler les élections. Celles-ci auraient été entachées de telles irrégularités de la part de la liste de l’Union citoyenne que les électeurs, trompés, auraient choisi le mauvais bulletin.

Nous devons en toute hate écrire notre réponse à ce recours (qui a fait hurler de rire les connaisseurs et inquiété ou indigné les "débutants".)

Voici le texte brut (pdf, 1,2 Mo).

PDF - 1.1 Mo

Premiers commentaires

D’abord, un peu de droit administratif.

Dans ce recours contre les élections, la plaignante (le « demanderesse ») attaque un acte administratif, les élections de mars dernier à Villejuif. Les élus actuels ne sont pas des accusés mais des « défendeurs », ils défendent la régularité du déroulement des élections et son résultat.

La demanderesse doit prouver, par des « moyens » (des arguments) que des « irrégularités » (et non pas de mauvais choix politiques ! ) ont été commises, jetant un doute raisonnable sur le résultat des élections, acquis avec ce qu’elle considère comme « un faible écart » ! Un rapide calcul montre que ces irrégularités devraient avoir inversé le vote d’un petit demi-millier de personnes. Une paille.

Mme Cordillot (ou son avocat) sait qu’elle ne peut pas dire n’importe quoi. Pourtant il saute aux yeux que ce recours a été bâclé, peut-être à partir du copié-collé d’un autre recours (il y est question de « cantonales » ???)

Les moyens mis en avant sont de 3 ordres :

-  le soutien à l’Union citoyenne de EELV à Villejuif, alors que EELV national soutenait Mme Cordillot,
-  une activité électorale poursuivie le samedi par les partisans de l’Union citoyenne,
-  un dépassement du plafond des dépenses par la liste de l’Union citoyenne.

Les deux derniers moyens (d’ailleurs fort peu étayés par le recours) feront rigoler les Villejuifois : c’est l’Hôpital qui critique la Charité. Il est peu probable qu’ils retiennent l’attention des juges.

Tout se concentre alors sur le premier moyen, le soutien de EELV Villejuif à la liste de l’Union citoyenne. C’est dans le droit fil de l’argumentation la plus construite de la nouvelle minorité, celle du MRC Marc Badel : ce qui a provoqué la « sévère punition » de Mme Cordillot, c’est qu’une partie de la gauche (les listes Vidal et Gandais) a fait alliance avec la droite. Mais au moins Marc Badel faisait précéder ce facteur de deux autres plus importants : le vote sanction contre le gouvernement socialiste, le vote sanction contre la gestion de Villejuif par l’« union de la gauche classique ».

Le recours de Mme Cordillot, qui a peu de chance d’aboutir, a donc pour but de calmer ses troupes en leur évitant un examen de conscience sur les deux premiers points de M. Badel, et de désigner des boucs émissaires : c’est la faute à Vidal et Gandais.

Seulement voilà, ici elle fait du droit et pas de la politique. Donc il faut montrer que Gandais et Vidal n’avaient pas le droit de soutenir l’Union citoyenne. « Pas le droit » au sens juridique, et pas au sens politique, même si c’est ce qu’elle pense en réalité.

Comme elle ne voit pas ce qu’elle pourrait dire juridiquement contre la liste Vidal, ni d’ailleurs sur la liste L’Avenir à Villejuif (qui l’une et l’autre étaient déjà des listes citoyennes et faisaient ce qu’elle voulaient, suivies ou pas par leurs électeurs) , elle attaque le soutien, par un tract, de EELV-Villejuif à l’Union citoyenne, en arguant que ce groupe local n’avait juridiquement « pas le droit », puisque EELV national soutenait sa liste à elle. Et une « irrégularité » a donc été commise

Le premier boulot des défendeurs est alors de démontrer que EELV-Villejuif avait le droit de soutenir l’Union citoyenne par le biais de son tract (ce boulot est fait, mais on en laisse la surprise à la partie adverse.)

Sauf que de toute façon cette éventuelle « irrégularité » ne suffirait pas pour que les juges donnent raison à la demanderesse. Elle doit aussi prouver que ce soutien de EELV-Villejuif à l’Union citoyenne a occulté le soutien des grandes autorités morales et écologistes nationales que sont JV Placé et E Cosse. Et attention, il ne suffit pas qu’elle prouve que le prestige local des Natalie Gandais, Alain Lipietz, Monique Lambert, Isabelle Halimi, Patrick Stagnetto, Nicole Delmas etc était plus fort que celui des Cosse et des Placé (car il n’y aurait là nulle « irrégularité », mais un succès politique de militants plus crédibles) mais qu’elle prouve que les Gandais, Lipietz, Lambert etc sont parvenus à CACHER, grâce à cette irrégularité que constitue leur tract, que le parti politique national EELV soutenait Mme Cordillot.

A tel point qu’un demi-millier de brebis écologistes, qui ne lisaient ni les journaux ni le matériel électoral de Mme Cordillot, pas même les bulletins de vote, se sont laissées égarer… et se sont trompé de bulletin, croyant sincèrement, en votant pour l’Union , qu’ils votaient comme leurs guides, Cosse et Placé.

Et là ça devient franchement hilarant.

Bon. Déjà des Villejuifois nous écrivent pour nous conseiller. Attention, nous ne pouvons pas utiliser tous vos témoignages, car nous, nous « défendons l’élection » ! Même si Mme Cordillot a été la maire chargée de les organiser, la mairie aujourd’hui c’est nous, ce n’est pas à nous de prouver qu’il faut les recommencer !

En revanche, tous vos témoignages sur les irrégularités commises par la liste Cordillot seront utiles, soit pour ce procès, soit pour le suivant : dépenses de campagne excessives mises à la charge de la mairie, propagande poursuivie le samedi (« ils vont raser les Hlm, licencier le personnel, privatiser le centre Rouquès et supprimer Valouette.. »)

Merci d’avance

Partager

Commentaires

7 Messages

  • Mkf 11 avril 2014
    19:51

    En somme, sur la première partie tout au moins, Mme Cordillot réclame que le tribunal constate comme illégal qu’une liste écologiste fasse alliance avec une liste de droite. La farce est aussi drôle que sa défaite doit être amère.

    repondre message

  • Christel 12 avril 2014
    00:35

    Bon et bien on sait ce que Mme Cordillot fait de ses journées maintenant qu’elle est inactive... Elle rumine ! Permettez moi de vous dire,chère Claudine, que vous excellez en affabulations depuis votre défaite. Méfiez vous, Paul Guiraud vous guette...
    Mais cette lettre aura eu au moins le mérite de nous faire bien rire !
    J’attends avec impatience le commentaire d’Alain...
    A bientôt !

    repondre message

    • JM 12 avril 2014
      19:32

      @ Christel, un peu de respect tout de même. Vous pouvez être en désaccord avec Mmme Cordillot sans l’insulter.
      @A. Lipietz Je ne suis pas sûr que le recours sur les comptes de campagne soit bidon. J’avais promis de ne plus poster mais bon, j’arrive pas à rester silencieux devant les âneries que vous écrivez.
      Toutes mes excuses.
      PS : cela en est où au niveau de l’extension de J. Vilar ? Mme Gandais essaye toujours de freiner les travaux ?

      repondre message

      • Alain Lipietz 12 avril 2014
        23:17

        Bonjour JM
        Je pense qu’on ne pourra faire de recours sur les comptes que quand ils seront… faits. Apres le 9 mai. Cette sottise est, avec l’erreur "élections cantonales" , l’indice de l’usage d’un copié-colllé à partir d’un "modèle de recours à l’usage des mauvais perdants". Mais cette "case" du modèle ne peut être utilisée que plus tard.
        Cela dit, si c’est pour traiter d’âneries ce que nous écrivons, pourquoi ne pas l’écrire de chez vous ? Vous craignez de ne pas avoir assez d’audience ?

        PS S’agissant de Jean Vilar, tiens tiens, qui vous a dit que Mme Gandais cherchait à ralentir les travaux ?

        repondre message

  • Jean 13 avril 2014
    01:00

    Merci pour cette article.
    je viens regulierement sur votre site que je trouve bien garni.

    Mme Cordillot a du culot, mes parents ont été approche le jour même du deuxième tour !!!!

    encore merci pour cette alliance qui a pu se faire grâce à des personnes intelligentes.
    vous m avez réconcilie avec la politique

    repondre message

  • Philippe 18 avril 2014
    14:44

    J’en suis heureux pour cette dame, cela aurai été dommage de partir sans savoir ...

    Je suis venu sur ce site à l’occasion des municipales et il est maintenant dans mes favoris.
    Bonne chance pour le futur, votre démarche collégiale est intelligente, merci pour votre engagement

    Philippe

    repondre message

  • Votre nom 3 juin 2014
    14:06

    Juste merci

    repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article283