L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Un conseil municipal historique

Imprimez !
6 avril 2014
Alain Lipietz

Un conseil municipal historique

Samedi, 16 heures, la grande salle des Esselières est pleine à craquer : 300 places assises pour le public, beaucoup plus de monde entassé sur les cotés. La foule s’accumule sur la place mais les hauts-parleurs aux fenêtres sont peu audibles. Deux suspenses : quelle sera l’attitude des communistes ? Quelle sera l’attitude de M. Harel ? Mon reportage.

Sur la première question on est vite fixé. Mme Cordillot, qui préside son dernier conseil, fait l’appel des nouveaux élus. Les nôtres entrent sous les applaudissements de la majorité du public et les insultes et huées de plusieurs groupes, disséminées à l’arrière des personnes debout. Ces cris et injures interrompront en permanence les prises de parole de la nouvelle majorité. Ils deviendront particulièrement odieux quand le représentant de « Nouvelle dynamique », Éli Yébouet (d’origine africaine) présentera la candidature de Franck le Bohellec.

Les insultes, de notre place, nous ne les déchiffrons pas, mais le public nous les rapportera : « Promoteurs ! Pétain ! Collabo ! Tu vendais du beurre aux Allemands ! » ou encore, à mon sujet : « Barbecue ! T’as dénoncé les cheminots pendant la guerre ! » (allusion sans doute à mon livre). Je reviens plus loin sur cette sur-utilisation de la mémoire stalinienne de la seconde guerre mondiale, dont le « la » a été donné par Patrick Staat (voir l’Annexe au bilan du second tour).

M. Harel, quant à lui, entretient le suspense. Représentant historique de la droite à Villejuif, incapable de travailler en collectif, il est arrivé second de l’opposition et n’a jamais accepté de ne pas en prendre la tête. Passé dans l’opposition à Franck le Bohellec dès mardi soir, il a tenté par un faux tract de convocation de l’Union Citoyenne placardé sur toute la ville de se faire proclamer candidat-maire.

Mais cette réunion a tourné, vendredi soir, à son désaveu par la plupart de ses colistiers. À l’appel de son nom par la maire sortante, il ne rejoint pas sa place, est pointé absent. Il finit par rejoindre discrètement son siège. Le plus drôle est qu’encore vendredi le PCF terrorisait le personnel municipal en annonçant l’arrivée d’Harel comme maire-adjoint en charge du personnel. Le secret avait été bien gardé : espérant jusqu’au bout que JF Harel reviendrait à la raison, nous étions restés discrets (nous : les trois autres composantes de l’Union, plus les colistiers de Harel restés fidèles à l’Union). Ou ça n’a pas fuité, ou les communistes sont de très brillants manipulateurs…

Mme Cordillot prononce son discours d’adieu, unanimement applaudie. Elle assume sa part de responsabilité dans la défaite, rappelle qu’elle n’avait été élue en 2008 qu’à 48 % et n’avait pas su redresser la barre. 48% : presque comme nous, mais cette fois il y eu près de 8 % pour le FN au second tour.

Elle transfère ensuite la présidence à la doyenne, Catherine Casel, qui avec humour et pétulance passe outre aux quolibets et donne la parole aux différents groupes pour présenter leurs candidats.

Le jeune Guillaume Bulcourt prend la parole pour le PCF . Discours d’une rare violence, dénonçant nos « magouilles » mais aussi la gestion socialiste au niveau national et reprenant bizarrement le schéma d’argumentation du tract de P. Staat sous la forme « Une atmosphère d’Union nationale ouvrant la voie au Front National ». Il présente la candidature de Mme Cordillot.

M. Girard pour le PS annonce que lui et ses deux élus ne présenteront pas de candidat « par loyauté envers le contrat passé avec Mme Cordillot. Un contrat qui se termine ce soir ». La salle reste figée par cette dernière phrase. Je décrypte : en 1995, lorsque pour la première fois nous (les Verts et Villejuif Autrement) nous étions présentés contre le maire PCF de l’époque, nous avions tenté de rallier le PS. Le responsable local, M. Sainson, nous avait déclaré « C’est ce qu’il faudrait faire, mais nous avons des ordres. Va voir le secrétaire départemental, Patrick Sève (le maire de l’Haÿ) ». J’avais déjeuné avec celui-ci qui m’avait expliqué « Bien sûr que le PCF de Villejuif mène la mairie à sa chute. Notre doctrine est de ne pas changer d’alliance tant que la ville n’est pas tombée à droite. Ensuite nous engagerons la reconquête avec de nouvelles alliances. »

Ce qui n’était pas prévu, même par nous, c’est qu’elle ne tomberait pas « à droite », mais se donnerait à cette étrange Union citoyenne…

Natalie Gandais est la première à prendre la parole au nom de l’Union pour proposer la candidature de Franck le Bohellec. Un excellent discours. Il ne reste plus grand chose à dire à Philippe Vidal. Ni à Edouard Obadia qui prend la parole au nom des colistiers de la liste Harel restés loyaux envers l’Union. Eli Yébouet prend la parole sous les quolibets et confirme la candidature de Franck le Bohellec.

Et enfin Jean-François Harel prend la parole, rappelle sa légitimité exceptionnelle, mais ne se présente pas, souhaitant bonne chance aux « autres » (nous).

On passe au vote à bulletins secrets. 30 voix pour le Bohellec, 10 voix pour Cordillot, 5 blancs et nuls : comme on ne sait pas ce qu’a voté l’élu FN, il y a donc 4 ou 5 fidèles de Harel (lui compris).

Franck le Bohellec, maire élu, prend alors la place de Mme Cordillot.

Il prononce un excellent discours énumérant la quasi-totalité de nos engagements avec déjà une ébauche de planing de réalisation. Et il ouvre le débat sur la liste bloquée d’adjoints, dite « liste Natalie Gandais » puisqu’elle est la première adjointe. Il en profite pour saluer le 70è anniversaire du droit de vote des femmes (et en remercie De Gaulle) et s’affirmer partisan de la parité ordonnée, du maire aux adjoints.

Cette fois, les interventions de l’opposition, à commencer par celle de l’élue Parti de gauche et même de M. Girard qui reprend la parole, sont encore plus agressives. « Votre alliance nauséabonde avec des alliés de rencontre… Vous qui vous dites de gauche et écologistes… Etc. » Mais la fin est plus curieuse. « Nous serons vigilants pour contrôler la mise en œuvre de vos engagements ». Et là, il les énumère correctement… comme s’il s’était agi du propre programme du PS, s’il s’était présenté indépendamment du PCF ! Mais, conclut-il « La flamme de la reconquête sera notre moteur ». Certes, mais avec qui ?

L’intervention la plus intéressante est celle de M. Badel , élu MRC. Il propose 3 raisons à leur défaite.
-  Un vote-sanction contre la politique du gouvernement socialiste.
-  Un vote sanction contre la municipalité de gauche de Villejuif : « Il faudra examiner, dit-il, ce que fut notre relation avec les Villejuifois. Nous devrons montrer que nous avons compris le message. »
-  Mais ce qui a transformé cette sanction en « sévère punition », c’est notre « alliance impensable, pacte anti-communiste digne de la Guerre froide » (une comparaison avec la « 3e force », certes un peu plus crédible que février 1934 ou septembre 39). Alliance qui aurait détourné 20 % d’électeurs de gauche vers la liste de de droite. Mais il note que « Il aura fallu moins d’une semaine pour que M. Harel quitte votre attelage » (ce qui est reconnaître que la droite historique de Villejuif ne se reconnaît pas dans l’Union citoyenne…)
Et là-dessus, comme le PS, il s’engage à une opposition « attentive et constructive ».

Pour le PCF, c’est enfin Mme Khadri qui tape à bras raccourcis : « Calomnies et magouilles… Le racisme dans lequel votre majorité de droite s’est vautrée… » (manque de pot : notre liste était beaucoup plus « colorée » que la leur, à notre très grand plaisir, et très grande fierté). Et elle reprend l’antienne étrange : « Vous avez été élus avec les voix du Front National ». Ce qui est arithmétiquement absurde mais surtout pose la question de fond : est-ce mal de détourner du vote FN des électeurs révoltés ?

Je prends alors la parole, déclenchant les huées. Clairement je suis « l’ennemi principal » : on m’attribue l’invention de cette stratégie gagnante, ce qui est injuste pour mes colistiers et en particulier pour Natalie, qui en fut l’incontestable stratège. Mais il est clair pour tout Villejuif que ce sont les Verts de Villejuif, plus que les « divers gauche » de la liste Vidal, qui ont apporté la caution de gauche ayant permis la victoire de l’Union citoyenne dans cette ville de gauche.

D’un sec « On n’est pas dans une tribune du Paris-Saint-Germain », je calme instantanément les huées (preuve que les communistes villejuifois ont encore un soupçon de culture politique), et improvise un discours dans un silence impressionnant. Je cible le discours argumenté de M. Badel.

« Vous dites que nous avons amené 20 % d’électeurs de gauche à voter pour un liste de droite. Vous avez un sens étrange de la géométrie. Comme vous continuez à les qualifier « de gauche », il ne peuvent donc être « à droite ». Donc cette liste n’est pas « de droite ». Elle se qualifie de « citoyenne », définie par un programme pour la ville. C’est seulement notre programme, que vous pourriez qualifier « de droite ». Mais alors comparons avec le votre. Est-il « de gauche » de construire des HLM qu’on laisse ensuite à l’abandon comme cette tour de Vercors où l’ascenseur est resté en panne 14 mois ? Est-il « de gauche » de dépenser 2,1 millions d’euros pour construire une deuxième mosquée ? Est-il « de gauche » de refuser une police de proximité municipale, et de demander plus de B.A.C. pour la police nationale, qui ne les aura pas, en abandonnant les habitants à la dictature des dealers ? Avez-vous oublié que c’est Pétain qui a nationalisé les polices municipales ? Est-il « de gauche » d’urbaniser le terrain des Maraichers en Hlm, au bord d’une autoroute à 12 voies, quand on sait que les émanations du diesel font 40000 morts par an ? Si donc vous voulez nous aider de façon constructive à mener une politique de gauche, commencez par remettre en chantier la définition de ce que serait aujourd’hui, pour vous, une politique de gauche. »

Aucune réaction hostile. On revote dans un climat apaisé. La liste Natalie Gandais l’emporte avec le même score. Les maires-adjoint-e-s élu-e-s prennent place, enfilant tant bien que mal leurs écharpes

La séance est levée. Tandis que nous défilons pour les photos officielles, le public s’ébroue vers le buffet. A nouveau les félicitations émues pour notre « courage », notre « dévouement à la ville », y compris de la part de sceptiques de la semaine dernière.

Et à nouveau des personnes âgées, ayant parfaitement perçu le jeu du PCF avec les souvenirs de guerre, viennent me raconter leur résistance ou celle de leur parents, et la pacificatrice (non-épuratrice) gestion du maire communiste de la Libération, M. Dolly, qui sut, sans doute avec raison, mettre un « point final » à la guerre civile à Villejuif. Mais les opérations Punto Finale (je l’ai compris en Argentine) ont ceci de négatif qu’elles laissent les blessures mal cicatrisées. Il était inévitable que « la chute du communisme villejuifois », événement aussi emblématique que la chute du socialisme à Limoges, réveille certaines blessures. Le tract de P. Staat et son rôle apparemment structurant dans la campagne communiste du second tour a rouvert de façon inattendue la boite de Pandore, celle des générosités dévoyées, brisées, des communistes du XXe siècle.

Une de nos colistière (fille de ces durs communistes des années 30 et de la Guerre d’Espagne) vient, bouleversée, se jeter dans mes bras : « Vous m’avez réconcilié avec la mémoire de mon père ». Avec ce genre de confidences recueillies par Natalie, Monique, Sylvie ou moi au cours de cette campagne qui nous a souvent submergés d’émotion, on pourrait écrire un livre.

Comme disait Louis Joinet, « Avant de tourner la page, il faut s’assurer quelle a été lue. »

Partager

Commentaires

25 Messages

  • Jean 6 avril 2014
    22:59

    Merci pour cet article

    repondre message

  • un homme de gauche 7 avril 2014
    12:14

    J’adore votre "Éli Yébouet (d’origine africaine)"... Vous aussi, vous n’êtes pas raciste, la preuve, vous avez un colistier "d’origine africaine" ??
    Navrant.

    repondre message

    • Alain Lipietz 7 avril 2014
      15:00

      Oui, nous en avons même plusieurs, et nous en sommes fiers. Si je vous lis bien, vous en seriez navré ?

      repondre message

      • MOULIN 7 avril 2014
        15:11

        Malheureusement, vous ne comprenez pas l’ironie. Ne pas être raciste, c’est ne pas préciser les origines de ses colistiers... C’est d’une telle évidence.

        repondre message

        • Alain Lipietz 7 avril 2014
          20:54

          Ben … Si vous êtes sous le Kop du PSG et entendez pousser des cris de singe chaqe fois qu’un joueur à la peau noire a la balle aux pieds, vous comprenez ce qui se passe. Si vous ne voyez pas qui a la balle au pied, vous ne comprenez pas. Il faut qu’on vous le dise. Même chose pour les caricature de Mme Taubira en singe. Si vous n’avez jamais vue une photo de Mme Taubira, vous ne comprenez pas. Il faut qu’on vous le dise.
          Si j’écris "les cris quand Eli Yébouet prend la parole deviennnet particulièrement odieux" et si vous ne savez pas qui est Eli Yebouet, vous ne comprenez pas. Il faut qu’on vous le dise.
          De même quand on me crie " Barbecue * ! Tu as dénoncé les cheminots pendant la guerre !" , si vous ne savez pas que j’ai écrit un livre intitulé La Sncf et la Shoah, vous ne comprenez pas. Il faut que je vous mette un lien, ce qui ne vous a pas fait tiquer.
          Cela s’appelle "contextualiser".

          *) Cette insulte appartient à la famille "Quenelle".

          repondre message

      • un homme de gauche 7 avril 2014
        16:34

        Non, justement, je trouve très étrange de souligner une hypothétique origine "africaine" qui n’a rien à faire là (est-ce que vous notez l’origine des autres colistiers ? Est-ce que vous écririez "d’origine européenne" ?). Je remarque simplement avec ironie que cela rejoint le discours de certains, mais vous ne semblez pas vouloir le comprendre...
        http://www.legorafi.fr/2012/12/20/portrait-benoit-le-fameux-ami-noir-de-tous-les-racistes/

        repondre message

        • Alain Lipietz 7 avril 2014
          21:17

          Nous trouvons intéressant de dialoguer avec des lecteurs de bonne foi, pour avancer dans le changement à Villejuif, mais là franchement ça patine. Que dire ?
          Si on écrit "Aux USA, X centaines de milliers de citoyens sont en prison...", vous trouvez que ce pays est un peu répressif. Si on ajoute …"dont 90% de Noirs", vous vous indignerez " Raciste ! Vous n’aviez pas à donner l’origine ou la couleur des prisonniers !" . C’est ça ?
          Bon, après je débranche, ce forum n’est pas une poubelle.

          repondre message

        • benoit 24 septembre 2014
          18:25

          Alors toi tu ne comprends rien à rien c’est navrant

          repondre message

  • Socialiste 7 avril 2014
    15:22

    Un jour, M. Lipietz est entré au local du PS en disant qu’il était prêt a s’allier avec la droite et même le front national pour faire tomber les communistes... Une chance que les 4 listes aient suffis, sinon nous aurions eu Gabborit comme adjoint de la liste "citoyenne"....
    Mais j’aime bien l’anaphore sur est ce que c’est être de gauche que de ne pas réparer les ascenseurs des logmenbts sociaux... Ça me rappelle les discours de Sarkozy en 2007.

    repondre message

    • Alain Lipietz 7 avril 2014
      21:04

      C’est cela, ouiiii… Je valide ce message pour que les non-Villjuifois qui lisent ce site comprennet à quoi ils ont échappé les deux dernières semaines à Villejuif.
      Nous ne validerons pas toutes les idioties de ce genre (nous en recevons quelques unes). Ce forum n’est pas un réseau social ou un forum de journal faisant fonction de défouloir, mais un moyen pour les Villejuifois de dialoguer, même de façon critique, avec L’Avenir à Villejuif.

      repondre message

  • Vincent 7 avril 2014
    22:53

    Monsieur Lipietz, mais comment faites vous pour garder calme et sans froid face aux insultes et calomnies de vos détracteurs ? Votre dignité et votre intelligence tranche avec la bassesse et la vulgarité de ces attaques.

    repondre message

  • Fille De .. 7 avril 2014
    23:47

    "Je suis la "fille de ces durs communistes des années 30 et de la Guerre d’Espagne" . Je suis la fille de ces communistes qui se sont battus pour "un avenir meilleur".
    Les Compagnons de route de mon Père (qui aurait 103 ans aujourd’hui) étaient des gens de conviction, de courage, de droiture.
    Tant y ont laissé leur vie pour n’avoir aujourd’hui que des noms de rues.
    Je ne reconnais pas à Mme. l’ex maire de Villejuif, au mettre titre qu’à ses "colistiers" le droit de s’en prévaloir.
    Merci de tout cœur à Natalie, Monique, Sylvie et toi Alain de m’avoir permis de m’y retrouver dans "tout ce foutoir" sois-disant au service des minorités "manipulées" pour mieux être mieux "obéissantes" .

    repondre message

    • Sylvie 20 avril 2014
      18:55

      Je sais qui tu es, les déchirements qui ont été le tiens et combien tu nous a émus et portés pendant cette campagne. Tu es l’une de mes plus belles rencontres et on ne te décevra pas ! Je t’embrasse de tout cœur
      Sylvie

      repondre message

  • David 8 avril 2014
    14:08

    Merci Mr Lipietz pour votre compte rendu très fidèle.

    J’étais présent samedi et il est vrai que l’ambiance était un peu... agitée.

    Merci aussi à Natalie, à son équipe et à toutes les autres équipes de l’Union Citoyenne pour ce moment historique et inoubliable.
    J’ai vécu la campagne de l’intérieur (via l’équipe de Franck).
    Que de moments de stress, de tensions, de fatigue et de violence parfois...
    Mais aussi et surtout que de moments d’échanges, de partage, de joies, d’entraide, de chaleur humaine, de rencontres. Que du bonheur.
    Cette aventure (qui ne fait que commencer) m’a ouvert aux autres, au delà des clivages politiques classiques. Elle m’a permis de rencontrer des gens d’une grande générosité dans votre équipe et dans les autres équipes. Et je ne suis pas le seul à le penser.

    La tâche qui attends les nouveaux élus est immense.
    L’attente des villejuifois(es) est énorme (sécurité, écoles, espaces verts, transports, propreté, impôts locaux, transparence).

    Je travaille à l’Institut Gustave Roussy où beaucoup de villejuifois y sont salariés.
    En discutant avec mes collègues, la très grosse majorité est ravie de ce changement mais ils attendent de voir ce que l’Union Citoyenne va faire concrètement et surtout, ils se demandent comment faire remonter leurs idées...
    l’IGR est un microcosme au sein de Villejuif mais cela reflète les attentes.

    Je voulais savoir ce qu’il est prévu comme support de communication entre les villejuifois et les élus ?
    Tracts ? Site interne ? Boite à idées ?
    Je pense aussi que des rencontres via des réunions de quartiers pourraient être organisées très rapidement (avant l’été) pour faire connaître le programme, les actions et les élus de l’Union Citoyenne et faire remonter toutes les bonnes idées et bonnes volontés pour la ville.

    Il y a plein de Villejuifois(es) qui souhaitent vous aider pour améliorer notre ville.

    Encore merci à vous.

    Plein de bonnes choses.

    David.

    repondre message

    • Alain Lipietz 8 avril 2014
      17:32

      Bonjour David
      Merci pour votre témoignange, vos encouragements et vos suggestions. Nous comptons énormément sur cette mobilisation citoyenne. Nous avons eu lundi notre première prise de contact avec le boulot et depuis 32 heures nous sommes à plein temps sur le "déminage" du legs (les embrouilles signées dans les dernières semaines, voire dans les toutes dernières heures avant ce CM historique, par la municipalité sortante , mais qui nous engagent, y compris civilement et contractuellement , en vertu de la continuité de l’Etat. )
      Déjà ce matin une fameuse "mine" a été détectée on l’espère à temps. Donc vendredi on commencera à envisager les questions que vous soulevez sur l’organisation de la démocratie participative du bas vers le haut.
      Amicalement

      repondre message

  • PS 8 avril 2014
    19:15

    Merci pour ce compte-rendu, pour votre hauteur de vue et pour ne pas vous abaisser à cette campagne de caniveau. Pas sûr que mon grand-père, syndicaliste CGT, militant communiste, résistant FTP des maquis de l’ardèche aurait apprécié ces méthodes. Mais, venant de PCF, elles ne m’ont malheureusement nullement étonnées. Je l’ai avais déjà observées ailleurs dans le val de marne quand le PCF, déjà, avait perdu la mairie au profit d’un dissident.

    Bon courage pour mettre en oeuvre votre politique.

    Un sympathisant PS de longue date qui a voté pour vous.

    repondre message

    • Sylvie 20 avril 2014
      19:12

      Débuts très prenants à la mairie, je reviens juste sur le site et merci, merci à vous pour votre soutien et vos encouragements (j’espère qu’Anita a vu votre message, elle qui a tellement souffert de voir les idéaux de son père dévoyés). Merci aussi à David, c’est vrai cette campagne nous a ouvert l’esprit, je n’aurais pas cru que je trouverais un jour un militant UMP aussi sympa !! Bien sûr il faut qu’on continue à travailler ensemble, nous avons effectivement en projet des boîtes à idées et pour juin un "mois citoyen" avec des réunions informelles qui permettront de voir avec les habitants quels sujets les intéressent, à quelles réalisations ils voudraient participer, en prévision des futurs conseils citoyens. Iil paraît qu’il existe aussi un truc participatif sur Internet mais là j’y connais rien, on doit voir ça cette semaine avec les deux jeunes chargées de développement local de la mairie. On en reparle dans quelques jours ?

      repondre message

  • JM 9 avril 2014
    19:39

    Allez, un peu de courage, publiez ce message qui illustre ce fameux dicton : "les copains d’abord" : https://www.facebook.com/villejuif.deuxmillevingt

    repondre message

    • Alain Lipietz 10 avril 2014
      11:10

      Nous nous réjouissons de la création d’un site "revanchard" qui nous permettra de dialoguer de site à site au lieu de devoir accueillir sur le notre les injures des partisans de Mme Cordillot.
      L’Avenir à Villejuif soutient depuis l’origine (en 2012) la lutte sur le Terrain Marenne (et toutes les associations que nous citons sur notre page d’accueil, en bas à droite), et oui , nous tiendrons nos promesses, comme sur la ZAC Aragon...

      repondre message

      • Alain Lipietz 10 avril 2014
        18:13

        Rappelons, pour les non-initiés, l’affaire du Terrain Mareine, Un immeuble va être construit dans le virage nord de la rue René Hamon, au coeur du Vieux Bourg. Le problème pour Villejuif est la dénaturation du dernier vestige du village ancien (déjà bien avancée sous Cosmier), et la disparition d’un des rares parkings à proximité du centre ville. Il va donc falloir en ouvrir un autre. Des suggestions ?

        repondre message

      • Christel 10 avril 2014
        23:13

        Cher Alain
        Un grand merci de trouver encore le temps de nous informer et de nous répondre alors que vous faites face à la gigantesque tâche de reprendre les rennes de cette ville. J’espère que vous trouverez assez de temps pour continuer à écrire et ainsi nous permettre d’analyser à vos côtés l’état des lieux, les avancées, les surprises (bonnes ou mauvaises), les choix, les décisions qui vont s’offrir à vous dans les mois qui viennent.
        Villejuif mérite ce changement et je suis persuadée que vous avancerez toujours dans l’objectif du bien commun.
        Avec tout mon soutien,
        Christel

        repondre message

        • Alain Lipietz 11 avril 2014
          10:46

          Merci Chère Christel,

          de fait, comme vous l’avez remarqué, le rythme de publication a nettement baissé… J’étais chargé, dans l’équipe de campagne, de la couverture internet. Maintenant on est un peu « bouffé » par le début du travail en mairie. Ce qui va poser deux types de problèmes.

          -  La question de la discrétion. De même qu’on ne pouvait pas tout raconter, en tant qu’Avenir à Villejuif, sur les négociations « diplomatiques » entre sensibilités politiques, on ne peut pas sur ce site raconter les premières négociations de nos maires adjointes, quand il est essentiel de ne figer les positions de personne. Et mettre par écrit et sur la place publique, c’est déjà « figer ». Donc on doit attendre qu’une affaire se dénoue. Je crois pouvoir raconter quelque chose d’intéressant dès ce soir.

          -  D’une façon générale L’Avenir à Villejuif va devoir retrouver le rôle d’ atelier qu’il avait avant septembre 2013. Se posera alors la question de son animation et de son rapport avec nos élus.

          Nous comptons convoquer une réunion dans une dizaine de jours.

          repondre message

          • Christel 12 avril 2014
            00:42

            Surtout que les murs ont des oreilles...
            Nous attendrons alors que les décisions soient prises pour que vous puissiez nous les commenter. Je fais confiance à votre verbe diplomatique pour ne heurter personne.
            À bientôt

            repondre message

  • antoine 25 avril 2014
    22:49

    J’ai lu avec beaucoup d’attention et d’émotion les péripéties de ce qui était la commune voisine où j’ai habité pendant 20 ans ( aux 4 chemins très exactement). Je pense qu’il est ultra important de la jouer à la Mandela et
    de proposer le rassemblement le plus large des citoyens qui veulent du dialogue et de la construction.
    Alors vous serez vraiment exemplaires et les apparatchiks de votre propre camp qu sont venu vous discréditer chez vous auront la tête basse.
    Vous avez une lourde responsabilité sous vos épaules, n’hésitez à demander des coups de main occasionnels éventuels de l’extérieur !

    repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article282