L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Samedi : élection de l’équipe municipale !

Imprimez !
4 avril 2014
Alain Lipietz

Samedi : élection de l’équipe municipale !

… après une semaine mouvementée.

Demain samedi à 16 heures aux Esselières, élections de l’équipe municipale (le maire et ses adjoint-e-s). Soyez le plus nombreux possible à ce moment important de l’histoire de Villejuif !

La semaine a été mouvementée, comme on pouvait s’y attendre. En fait Monsieur Harel, seul représentant des anciens élus de droite sur notre liste, n’a jamais accepté d’être arrivé troisième au premier tour, et dès lundi 24 exigeait d’être le prochain maire. Il a finalement rallié l’Union citoyenne à Villejuif. Mais ses exigences ont recommencé aussitôt la victoire acquise. Paralysant le travail, il annonçait qu’en tout état de cause il serait candidat demain.

Les trois autres têtes de liste ont dû admettre mardi soir qu’on ne pouvait plus le faire revenir sur sa décision, et, considérant qu’il faisait dorénavant partie de l’opposition, ont vérifié auprès de ses anciens coéquipiers si ils et elles le suivaient, lui ou l’Union citoyenne. Finalement, il semble que 6 à 8 sur dix des élus originaires de la liste « Vivre à Villejuif » continuent avec nous cette belle aventure. Monsieur Harel a néanmoins poursuivi son travail de sape, contrefaisant une convocation avec la charte graphique de l’Union, téléphonant au sous-préfet en tant que maire élu de Villjuif…

Demain donc Franck le Bohellec présentera sa candidature comme maire au nom de l’Union citoyenne.

Parmi les ancien(ne)s de l’Avenir à Villejuif , devraient être élu-e-s aux postes suivants :

Natalie Gandais. 1ère adjointe, en charge de : Urbanisme, Patrimoine, Travaux, Habitat, Cadre de vie, Logements, Espaces verts, avec pour conseiller municipal délégué Patrick Stagnetto aux espaces verts.

Monique Lambert-Dauvergne. 9ème adjointe, en charge de : Politique de solidarités, Politique sociale et d’insertion, Politique de la ville, Économie Sociale et solidaire.
Sylvie Thomas. 13ème adjointe, en charge de : Démocratie participative, Citoyenneté, Gestion urbaine de proximité, Associations, Cultes.

Partager

Commentaires

4 Messages

  • Gerard GERIN 5 avril 2014
    12:28

    Un adjoint aux cultes ... où est-on ? La séparation des églises et de l’État aurait-elle disparue ? Villejuif à subreptissement glissée en ALSACE LORRAINE ?

    J’ose espérer que si celà étati le cas, le comptrôle de légalité interviendra.

    repondre message

    • Alain Lipietz 5 avril 2014
      13:11

      Il serait temps cher Monsieur de vous réveiller. Il y a toujours un/e responsable des cultes dans une municipalité, ne serait-ce que parce que la loi de 1905 attribue à la municipalité la propriété de bâtiments où ont lieu les cultes catholiques. Notre église Saint Cyr et Sainte Julite nous coûte d’ailleurs la peau des fesses, mais c’est pratiquement le seul patrimoine significatif qu’il nous reste.
      De même il y a une "Direction des Cultes" au ministère de l’intérieur, ou plus exactement un Bureau central des cultes. Je vous invite à prendre connaissance de ses attributions.
      En Alsace-Lorraine, ces bâtiments ont été partagés sous l’Empire prussien (qui y régnait en 1905) entre les différents cultes, et les "subventions aux cultes" n’ont pas été supprimées, mais partagées. Quand la République Française a récupéré l’Alsace-Lorraine, la population locale et le gouvernement de l’époque , rejoint par le Conseil d’Etat et le Conseil Constitutionnel, ont considéré que c’etait simplement une autre forme possible de la laïcité.
      Mais nous sommes à Villejuif. Je rappelle que par exemple nous héritons de la précédente majorité PCF-PS une "délib" offrant à bail un terrain à l’Association des Musulmans de Villejuif pour y construire une mosquée, avec un cout de 2,1 millions pour les contribuables. Délib de moins de deux mois, donc encore révisable selon le droit public, mais bail signé et relevant du droit civil.
      Ces 2,1 millions, nous ne les avons pas et l’un de nos engagements est d’assainir les finances de Villejuif. Certains contribuables contestent ce don et vont faire un recours. Qui sera en charge d’instruire ce dossier, de négocier des compensations pour l’annulation du bail avec l’association cultuelle co-signatrice ? A votre avis ? le Pape ? le ministère de l’Intérieur ? Mme Cordillot ? Monsieur Pierre Laurent ? ou le maire et son adjointe en charge des cultes ?

      repondre message

      • Gérard GERIN 5 avril 2014
        18:58

        Monsieur LIPIETZ,
        1/ la dévolution des lieux de culte dans le cadre de la loi de séparation des églises et de l’état concerne, et vous le savez parfaitement les constuctions antérieures à la dite loi. Deux autres lieux de culte catholique existent sur Villejuif pour lesquels la commune n’a pas d’interviention. C’est au titre des "bâtiments" (selon l’expression habituelle) que la commune intervient, pas au titre du culte. Des bâtiment et du patrimoine pour ce qui concerne les orgues (quoique vous me parlerez sans doute d’immeuble par destination, vous aimez tant faire la leçon)
        2/ Merci pour votre historique de la situation - régulièrement contestée - de l’Alsace Lorraine. En l’état la situation existe, elle ne concerne pas Villejuif (ni la situation plus surprenante de Mayotte)
        3/ Quand au attributions de BCC, j’espère que vous plaisantez en y faisant référence, je ne vois pas le rapport ...

        En conclusion, outre le fait que vousêtes inutilement insultant et méprisant, je réitère que le périmètre de compétence des communes, les règles et principes de la laïcité (en France de l’intérieur si vous le souhaitez) ne sont pas compatibles avec cette très suprenante propostion d’un adjoint aux cultes. ( Aurons nous le plaisir d’interroger le BCC sur ce sujet ?)

        repondre message

        • Alain Lipietz 6 avril 2014
          12:21

          Rebonjour M. Gérin.
          Je croyais vous avoir fait une réponse précise. Pour ce qui est de la situation des lieux de culte catholiques en général et à Villejuif en particulier, je vous renvoie pour encore plus de détails à notre Atelier sur la question, auquel ont participé les 3 curés de Villejuif, dont celui de l’église historique , la seule à la charge de la ville. La loi de 1905 définit non seulement qui l’entretient, mais aussi qui la gère, et donc fait –entre autres raisons - obligation aux autorités publiques d’avoir une politique des cultes. Je vous renvoie aux 2 livres de Me Rouquette qui ont été présentés à l’occasion de cet atelier. Lisez les, au moins le plus court, c’est facile.
          Ou lisez la notice wikipedia sur le Bureau Central des Cultes, il suffit de cliquer sur le lien de ma réponse précédente, vous y trouverez une liste sur « de quoi les institutions de la République doivent s’occuper en matière de culte ».
          S’agissant de « inutilement insultant et méprisant », je vous prie de m’excuser si vous considérez que le ton de ma réponse n’est pas à l’unisson de votre commentaire.
          Mais comme je vous l’ai déjà écrit, le principal et plus immédiat objet qui s’imposera à la nouvelle équipe sera, je vous le rappelle, « comment se sortir de l’incroyable violation de la laïcité que constitue le cadeau de 2,1 millions d’euro à une des deux associations cultuelles musulmanes de Villejuif, voté in extremis par la majorité sortie ? »

          repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article279