L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Lettre aux amis qui ne comprennent pas

Imprimez !
27 mars 2014

Lettre aux amis qui ne comprennent pas

Des colistiers de l’Avenir à Villejuif au premier tour, colistiers de l’Union Citoyenne pour Villejuif au deuxième tour

Mais de quoi s’agit-il au juste ?... Dans une ville surendettée, ravagée par le chômage et par une gestion partisane et désastreuse, quatre listes d’opposition, de la droite, du centre, de la gauche, de l’écologie, s’unissent pour le second tour des municipales. Il faut dire que leurs candidats sont un peu atypiques. Ceux de droite sont plutôt des centristes qui donnent dans le social. Ceux de gauche sont écolos. Les écolos se soucient aussi de la sécurité… Bref, ils réussissent à s’entendre sur un programme prévoyant concertation et transparence, révision d’un urbanisme dégradant et ruineux, actions pour la culture, le sport, l’école, l’emploi, la formation, l’insertion des jeunes…

Ils constituent donc une liste unique, sans étiquette, rassemblant des candidats non professionnels de la politique (et donc non carriéristes), issus de milieux très différents mais tous impliqués dans la vie économique, scolaire, associative de Villejuif. Pour un projet d’alternance assez normale après un pouvoir exercé sans partage par la même majorité pendant… quatre-vingt-neuf ans !

A la campagne, dans les villages, il y a bien longtemps que tout le monde doit travailler ensemble. Mais dans une ville de l’Ile-de-France, l’Union Citoyenne pour Villejuif est un Objet Politique Non Identifié. On peut comprendre que vous nos amis, les vieux militants de gauche, soyez chiffonnés, voire outrés. Que la municipalité sortante déploie encore plus que d’habitude ses méthodes d’autres temps ou d’autres lieux (propagande mensongère, intimidations, insultes, menaces), c’était prévisible. Mais que les dirigeants d’Europe Ecologie-Les Verts, ignorant tout des enjeux locaux, dans un seul intérêt politicien, passent le périph pour apporter leur soutien à la pauvre maire menacée par ces dangereux dissidents, c’est inquiétant.

Cette démarche aberrante recouvre en effet tout ce que nous détestons dans la politique. Le débat, la discussion, la recherche de compromis satisfaisants, c’est le jeu de la démocratie. Mais où est la démocratie dans ce pays où les appareils de tous les partis barricadent leur pré carré, où des oligarchies monopolisent depuis des décennies la vie politique et économique, faisant ainsi grimper en flèche l’abstention et le vote FN ?

La liste de l’Union Citoyenne pour Villejuif apporte une bouffée d’air dans cette atmosphère viciée et en ce sens, elle est à suivre de près : si la démocratie politique a une toute petite chance de renaître de ses cendres, c’est à partir d’initiatives comme celles-ci.

Natalie Gandais, Alain Lipietz, Monique Lamdert Dauvergne,
Patrick Stagnetto, Sylvie Thomas, Isabelle Hamidi,
Simon Bachelier, Hervé Andrieux,

colistiers de l’Avenir à Villejuif au premier tour,
colistiers de l’Union Citoyenne pour Villejuif au deuxième tour.

Transferrez ce message parmi vos amis, ou imprimez-le pour le faire circuler :

PDF - 104.5 ko

Partager

Commentaires

15 Messages

  • Tof letondu 27 mars 2014
    15:20

    Votre défense est pitoyable.

    Votre "vision" écologique est incohérente avec ce que vous défendez, que ce soit le hallal dans les cantines scolaires ou votre lutte contre le projet de Grand Paris.

    J’ai assisté à la navrante participation de M. Lipietz à une réunion publique de présentation du Grand Paris à Villejuif. Il est dommageable pour l’écologie d’avoir de tels représentants, trop préoccupés par leur confort de pré-retraités que du bien-être des futures générations. Votre défense de trois bosquets dans le parc des Hautes Bruyères est une lutte ridicule, face au fabuleux projet de métro pour les Villejuifois.

    Je comprend que vos amis ne vous comprennent pas. Mais sont-ils encore vos amis ?

    repondre message

    • Alain Lipietz 28 mars 2014
      01:29

      Nous sommes parmi les plus anciens promoteurs (déjà en 1992, dans le Sdrif précédent) du métro périphérique d’Ile de France devenu "Ligne Rouge" M15. Nous avons rencontré les dirigeants de la Société du Grand Paris qui nous ont expliqué de quel espace ils avaient besoin pour construire la gare IGR.
      Hélas ! La Sadev (promoteur dont la liste Cordillot est devenue le rabatteur) a imposé un projet bien plus "grandiose " : la ZAC Campus Grand Parc. Il s’agit d’urbaniser tout le Nord Ouest du Parc des Hautes Bruyères et tout le Terrain des maraîchers (et, à l’origine, un tiers des jardins familiaux de l’Epi d’Or, que nous avons pu sauver - merci au passage aux jardiniers qui nous ont adressé une lettre de soutien).
      Ce projet mortifère est inscrit dans le PLU que la majorité sortante s’est hâtée de faire voter en décembre, et que nous remettrons à plat dès notre arrivée en responsabilité.
      Détail amusant qui montre à quel point les plumitifs de Mme Cordillot se soucient des espaces verts de Villejuif : toute cette zone massacrée ne contient aucun bosquet.

      repondre message

  • bozo zavatti 27 mars 2014
    20:29

    Quelle belle preuve de démocratie que de "censurer a priori" c’est un joli concept que vos "amis" de l ump doivent vous envier ! A l’oraison de votre carriere politique j’espère que que vous aurez honte d’avoir essayer de manipuler les gens pour satisfaire vos egos ! bon vent

    repondre message

    • Alain Lipietz 28 mars 2014
      01:09

      Contrairement au site de Mme Cordillot qui assène "de haut en bas"t, ce site dispose d’un forum sur chaque message, où vous pouvez dialoguer avec nos candidats et leurs poser des questions sur leur programme, faire vous-mêmes des propositions, critiquer certaines propositions. Mais ce n’est pas un réseau social ni un forum de presse où l’on peut déverser ses haines et son mal-être. C’est pourquoi il est non pas "censuré a priori "mais "modéré a priori" (c’est la formule de Spip). C’est à dire que nous nous réservons le droit de ne pas publier les injures, menaces de mort, attaques hors-sujet, etc qui tombent en cascades de la part de nos adversaires.

      repondre message

      • NEVES 28 mars 2014
        09:23

        Je ne comprends plus rien ?? Une alliance UMP-EELV à Villejuif ?
        Alors que vous participez au gouvernement ! J’ai voté pour la liste EELV au premier tour des élections municipales, mais je ne voterai pas pour la liste union UMP-EELV , pour vous au deuxième tour !!
        Mes idées de gauche ne peuvent s’allier à des partis de droite. Comment se peut-il que vous vous affichiez comme çà ??

        repondre message

        • Alain Lipietz 28 mars 2014
          10:36

          Vous n’y comprenez rien, cher Monsieur, parce que vous résonnez en terme d’appareils. Et ça ne marche plus.
          Comme vous le savez, le PCF Villejuifois, et Mme Cordillot elle-même dans ses lettres aux Villejuifois depuis plus d’un an, tirent en permanence à boulets rouge sur ce gouvernement PS-EELV. Les sénateurs PCF (pourtant élus avec les voix écologistes et socialistes) font systématiquement chuter les propositions de lois écologistes et solidaires de EELV et du PS. Ce qui n’a pas empêché Mme Cordillot d’embarquer sur sa liste une douzaine de socialistes en position « éligible ». Deux des dirigeants EELV, M. Placé et Mme Cosse, les plus béni-oui-oui de la politique anti-sociale et anti-écologiste du gouvernement Ayrault, sont venus soutenir Mme Cordillot contre l’avis quasi unanime du groupe EELV local, qui lui est plutôt critique de ce gouvernement. Daniel Breuiller, maire d’Arcueil, souhaite sur sa page Facebook la victoire de la droite au niveau du Grand Paris pour « défendre l’autonomie des territoires », mais vient à Villejuif soutenir les adversaires de EELV pour « éviter que le territoire du Val de Bièvre ne tombe à droite ». Et ainsi de suite.
          Bref : il n’y a qu’un très faible rapport entre politique nationale, régionale et municipale, dès lorsqu’on s’en tient au jeu des appareils politiques, à la "lutte pour les places" (de futur ministre, sénateur, conseiller général ou régionale, etc)

          Mais Dimanche on votera pour Villejuif, pour la vie quotidienne à Villjuif, pour la qualité de vie, la tranquillité publique, les services publics à Villejuif. EELV, à Villejuif, appelle à un projet, celui de l’Avenir à Villejuif qui s’oppose sur de nombreux points à celui du PCF, au nom de l’écologie, de la solidarité et de la démocratie. M. le Bohellec, qui avait l’investiture de l’UMP et du MEI, a défendu au premier tour un projet très semblable. EELV Villejuif soutient donc très logiquement le regroupement des listes de Franck le Bohellec et de Natalie Gandais avec les listes « divers gauche » et « centristes » de MM. Harrel et Vidal.

          repondre message

  • Sophie C. 28 mars 2014
    10:01

    J’ai été biberonnée à la fête de l’Huma et puis avec l’âge je me suis tournée vers les écologistes. Villejuifoise depuis peu, j’ai votée pour la liste de Natalie Gandais le 23 mars en sachant qu’elle était prête à s’allier à la droite si nécessaire. Il n’y a aucune trahison, manipulation. Cette position était claire et me semble-t-il justifiée au vu des enjeux locaux. La politique de parti est une aberration tant au niveau local que national. On peut être de droite et vouloir voter pour des lois créées par des gens de gauche et vice-versa. Dans les commissions à l’Assemblée et au Sénat il est courant de travailler ensemble, quelle que soit son appartenance. Pourquoi pas dans une municipalité ? La trahison, me semble-t-il, vient plutôt de celles et ceux qui quittent leur navire du 1er tour… Dans les campagnes, il y a bien longtemps qu’il a fallu faire fi des étiquettes et apprendre à travailler ensemble... Et vous savez quoi, pour beaucoup cela leur a ouvert l’esprit, bien plus qu’à certains citadins enfermés dans leur cercle d’amis à la pensée homogène.

    repondre message

  • Louis 29 mars 2014
    19:13

    Un grand bravo à vous et M. Lipietz pour votre courage, l’écologie n’est ni de droite ni de gauche. EELV tient une ligne gauchiste quitte à faire fuir de nombreux électeurs pourtant sensibles aux problèmes environnementaux, et quitte à s’allier à des forces qui n’ont jamais agi en ce sens.
    Merci à vous de remettre en cause cette mascarade. Je ne vote pas à Villejuif, mais j’espère que votre initiative fera tache d’huile et qu’un parti écolo pourra enfin émerger au-delà de considérations partisanes et d’appareil.

    repondre message

  • Pierre Viénot 29 mars 2014
    21:00

    Je suis un élu EELV de Fon tenay-sous- bois.
    Je suis soulagé et fier de voir que des collègues et copains de Villejuif ont su avoir l’intelligence et le courage de créer ce mouvement.
    Cela redonne de l’énergie et de l’espoir.
    A bientôt.
    Pierre Viénot

    repondre message

  • Yann 31 mars 2014
    02:47

    Militant EELV, je comprends votre démarche et, a priori au vu de vos arguments, je l’approuve. Mais j’ai été surpris par l’article ci-dessous d’EELV-Villejuif datant de 2008 :
    http://vaverts.fr/spip.php?article82
    "Non, nous ne le devions pas et ne pouvons pas nous allier avec la liste de M. Harel. Imaginer qu’il aurait été simple de gouverner avec ce monsieur et sa liste, alors que nous sommes radicalement opposés sur l’échiquier politique (oui Mr Harel est de droite, ou Sarkozyste, mais cela ne change rien pour nous) est une gageure. Tout d’abord nous sommes aussi loin de ses idées que nous le sommes des pratiques de la municipalité sortante, et nous n’avons jamais travaillé avec lui sur quoi que ce soit. A noter que les rares fois où nous l’avons vu à l’œuvre il a été clair pour nous qu’il est impossible de travailler avec ce personnage colérique."

    Y-a-t’il eu changement radical de dirigeants au sein d’EELV-Villejuif depuis 2008 ? Ou est-ce que certains ont changé de positions concernant Harel et la maire communiste au cours du dernier mandat ?

    repondre message

    • Alain Lipietz 31 mars 2014
      12:20

      La question de l’alliance avec les DVD est à chaque fois un cas particulier qui nécessite une analyse concrète et fine. Harel a été battu en 2014 au premier tour par le Bohellec et donc la question est le Bohellec, tête de liste au premier tour avec l’investiture UMP et MEI (Waechter, associé EELV). Or notre jugement, bâti depuis 3 mois sur le Bohellec et son équipe (notamment avec ses militantes et ses jeunes ) est excellent.
      Quant à Harel, chacun peut évoluer , on verra. Je vous rappelle quand même que sa seconde de liste, Mme Tijeras était militante "Eva Joly" il y a deux ans.

      repondre message

  • Patrice DEFORGES 31 mars 2014
    15:38

    Alain, salut,

    Je trouve sur le site du Parisien les résultats des municipales à Villejuif, résultats auxquels je continue de m’intéresser pour avoir vécu 25 ans dans cette ville, jusqu’en 2011, y avoir encore de nombreux liens et y avoir partagé, comme militant associatif ou Vert un certain nombre de combats. Je découvre avec effarement que la liste que tu conduisais au premier tour avec Natalie Gandais, officiellement soutenue par EELV, avait fusionné pour le second tour avec la liste de l’UMP arrivée en seconde position et venait de remporter les élections, le leader de l’UMP devenant de facto maire. Effaré qu’une situation et une histoire locales, que je connais très bien, ait pu te conduire à une telle perte de repères qu’une alliance Verts-UMP-UDI.

    Je n’ai jamais caché, comme tu sais, l’admiration pour l’intellectuel que tu es et notamment celui qui a tant fait pour expliquer et diffuser la pensée de l’écologie politique, en France et partout dans le monde. Mais cela n’a jamais empêché l’expression de mes divergences possibles avec tes pratiques politiques.

    Jamais la droite n’avait réussi à mettre sérieusement le pied à Villejuif. La droite de Sarkozy et de ses prédécesseurs. Celle qui a tant de points communs avec l’extrême droite. Cette droite décomplexée comme elle aime à s’appeler. Cette droite la plus réactionnaire qu’on ait eu depuis bien longtemps, tant économiquement que socialement ou sociétalement. Et voilà que tu lui fais la courte-échelle, et un peu plus même en lui offrant un poste de maire à Villejuif et une légitimité qu’elle n’avait pas. Te voilà objet et acteur d’une jolie manipulation. Bravo l’artiste ! Que tu te sois maintenu dans une opposition à un PC qui demeurait aveugle sur les évolutions en œuvre et à un PS ventre mou serait resté logique. Mais de là à passer chez l’ennemi avec armes et bagages ! Comment as-tu pu vendre ton âme pour un plat de lentilles ? Et déconsidérer à ce point les Verts ? Ton co-listier de l’UMP s’est-il ou non démarqué publiquement des positions de son parti sur l’immigration ou sur la politique sociale sujets si importants dans une ville comme Villejuif ? Qu’est-ce que l’UMP a à voir avec les mots d’ordre qui avaient fait l’identité des Verts à Villejuif depuis plus de quinze ans : démocratie, solidarité et écologie ?

    J’ai lu et comparé les programmes des uns et des autres à Villejuif. Défendre que les enjeux des élections municipales n’était qu’enjeux locaux, comme je l’ai entendu dire, n’est qu’une foutaise et une malhonnêteté, particulièrement dans le contexte actuel. Il suffisait d’écouter, au soir des élections, les résultats globaux et les commentaires de l’UMP. Après sa brillante victoire à Villejuif nul doute que Le Bohellec soit promis à un bel avenir dans son parti. Merci qui ? Car Villejuif, par sa position géographique, sa population, sa place et son poids dans la communauté d’agglo, par son histoire intéresse bigrement la droite. Qui ne le verrait ?

    Une fédération de mécontentements n’a jamais fait une politique, encore moins lorsque le spectre en est aussi large. Tout juste un moyen opportuniste de dépouilles pour se redistribuer des places d’où l’on était exclu. Dans ce contexte économique et social si difficile, c’est pourtant de l’expression d’une politique claire dont les gens auraient eu besoin. Il est probable que l’idylle aujourd’hui vécue par les composantes de la coalition hétéroclite qui a renversé le PC ne durera pas. C’est à souhaiter pour l’image de l’écologie politique. Quant aux villejuifois il leur faudra encore attendre pour voir naître une véritable alternative dans la conduite des affaires de la ville.

    Pour finir une dernière question. Dans ton blog le 22 mars, appelant à voter pour ta liste, tu disais voir « quand même difficilement une ville de gauche se donner à un candidat étiqueté à droite au premier tour ». Sentiment que je partageais. Alors, qu’est-ce qui t’a conduit à tout faire pour qu’il en soit ainsi deux jours après ? Quel Lipietz croire demain ?

    En souvenir des bons moments que nous avons partagés

    PATRICE

    PS : Un détail. Pour justifier ta collaboration avec la droite pour la gestion municipale commune tu avances l’exemple des villages « où il y a longtemps que tout le monde doit travailler ensemble ». Comparaison n’est pas raison, comme tu le sais bien. Et de plus, que veut dire travailler ensemble ? Conseiller municipal de mon village, je puis t’affirmer que ta vision pastorale de la vie politique dans un village est à peu près aussi éloignée de la réalité que celle qu’avait Marie-Antoinette de la vie à la ferme. Un peu long à te faire toucher du doigt, et ce n’est pas directement le sujet. Dommage.

    repondre message

    • Alain Lipietz 31 mars 2014
      19:02

      Bonjour Patrice
      il est dommage que tu te réveilles ce matin en lisant le Parisien ! Notre stratégie a été annoncée le 19 décembre sur le présent site. Nous avons écrit cette lettre pour "les amis quine comprennent pas,", il est dommage que tu réagisses à la seule lecture du Parisien, sans une seule allusion çà ce que nous écrivons.
      J’ai vaguement l’impression que tu prends le Bohellec pour une variante du FN et que tu n’as pas pris connaissance de la dérive du PCF qui s’est largement accentuée depuis ton départ de la ville. Je t’invite à lire les témoignages de nombreuses personnes sur ce site et je puis te citer des communistes de ton époque qui nous ont hier chaleureusement appuyé dans notre stratégie. Ou encore plus simple : viens faire demain un tour dans les rues de Villejuif, interroge les passants.
      Tu poses une série de questions.
      Sur la question 1 : oui je voulais finir ma vie comme retraité écrivant un livre de temps en temps, crois bien que je ne cours pas les postes et que je n’ai rempilé que devant l’urgence de sauver Villjuif et sur des engagements programmatiques précis partagés par nos colistiers.
      Sur la seconde question la réponse est oui également, nous avons discuté de ces points avec Franck le Bohellec , et il s’est démarqué (lis les autres articles en 1ere page)
      Sur la question 3 la réponse est simple, ce n’est pas une liste UMP.
      Sur la question 4, l’exploitation que peut faire Frank le Bohellec et l’UMP de cette victoire : nous espérons qu’elle éloignera l’UMP de la stratégie Sarko-Buisson .
      Sur la question 5, oui , nous pensions que ce serait difficile. La scission de Villejuif Aurtrement (sur la question de la bouffe et plus généralement du respect de la laïcité vis à vis de la religion musulmane) a en effet amené l’UMP devant nous (alors que Gandais +Vidal aurait été en tête de l’opposition). Donc ce fut plus "difficile" mais on a gagné quand meme . Et on a fusionné à la proportionnelle.
      Amitiés

      repondre message

  • Réza 2 avril 2014
    17:11

    Aux amis que je ne comprends plus,

    comme certains compagnons de route j’ai été très surpris et attristé d’apprendre l’alliance du groupe EELV Villejuif avec les forces de l’opposition à la liste PC-PS.

    Il est vrai que ne m’étant pas intéressé à ses élections (car déconnecté de la vie politique, faute à moi !) je n’avais pas considéré cette option possible, imaginable même.

    La veille du premier mon entourage me disait que EELV allait faire cette alliance, je répondais très tranquillement : mais non c’est de l’intox provenant de la coalition PS-PC ! On verra jamais les verts Villejuif faire ce choix là. Et j’ai donc naivement voté au premier tour pour la liste représentant EELV.
    J’avais confiance sur les "lignes directrices", la "grille de lecture idéologique" que garantissent l’adhésion à un parti et les militants qui la composent.

    C’est peut-être vieux jeux de nos jours. Le Modem, Benhamias and co, ont proposé dans le passé une lecture différente : ni droite ni gauche. Les partis ne seraient plus d’utilité ou bien le clivage droite-gauche n’a plus de pertinence de nos jours.
    Tout un débat.... en attendant nottons-le la plus part de ceux là ont rejoint le giron de droite...

    Une ville de 56000 habitans peut parait-il s’administrer comme un village alors laissons pour l’instant ce débat de coté. Tournons nous sur les souhaits et les attentes des seuls électeurs.

    Commençons par ceux des 17% (liste "UMP") et 16% (liste "UDI") qui n’ont pas spontanément votés écolos (liste "EELV") ou Vidal pour renverser le bastion PC et faire de Villejuif une ville tout à la fois nickel propre, sûre, juste et écolo.
    Et bien comme tout habitant ils veulent évidemment une ville plus propre, plus sûre.
    Mais je ne crois pas que le mandat Cordillot soit particulièrement scandaleux sur ces 2 points et je ne doute pas un seul instant qu’ils avaient pour souhait de délaisser la propreté de la ville ou sa sécurité.

    Maintenant qu’est-ce qui distinguent ces électeurs UMP+UDI de ceux qui se disent de gauche.
    Ils veulent qu’on arrête la densification (surtout ceux qui habitent les pavillons) car ils pensent au fond que ça apporte nuisance et draine une populations pauvres dont ils ne veulent pas.
    Ils veulent moins d’impots (de surcroit ceux qui habitent des pavillons) car ils en ont assez que l’on assite les moins lotis, ils n’ont qu’à travailler disent certains d’entre eux !

    Que veulent les écolos ? moins de rejet de gaz à effet de serre et plus généralement moins de consommation d’énergie, surtout nucléaire. Plus de géothermie et en même temps lutter contre la précarité énergétique.

    Que veulent des militants de gauche, écolos ou pas ? Offrir davantage de logements à ceux qui ont du mal à en trouver.

    Mais ces projets écolos de gauche sont pourtant contradictoires avec le souhait de stopper ou freiner la densification de la ville, comme le note si bien François dans son communiqué :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/yves-tripon/280314/villejuif-eelv-contre-lalliance-avec-la-droite-0
    Comme lui, je considère ce choix d’alternance en contradiction avec ce que je juge prioritaire et important.

    Même si on a des reproches à faire avec la majorité antérieure le mandat de Cordillot n’est pas si mauvais que ça.
    A titre personnelle, d’ailleurs, absorbé par mes enfants en bas ages (ce qui explique en bonne partie mon inaction politique) j’ai constaté à quel point étaient importants les services, les spectacles, les aides proposées aux jeunes et à leurs parents (quotient familial), MPT, spectacles et loisirs notamment en été pour ceux qui n’ont pas la chance de partir.... et bien d’autres choses qui laisseront des souvenirs à nos enfants et à nous parents.

    Je sais bien sur qu’ils ne vont pas disparaître (en tout cas j’espère), mais les budgets sont en baisses, les dettes importantes, il va falloir mettre des priorités tout en satisfaisant les attentes des électeurs qui se sont portés sur l’union citoyenne tout en satisfaisant aussi j’espère ceux qui se sont portés sur la liste d’union de la gauche.
    Prétendre répondre à toutes ces attentes, concilier les intérêts antagonistes des classes, nier les différences entre une écologie de gauche et une écologie de droite s’appelle pour moi de la démagogie.

    Je désapprouve ce projet porté pour certains par des ambitions que je crois personnelles ,
    ou alors, je me trompe, dans ce cas ils se trompent d’ennemi (le PC n’est pas l’ennemi à abattre, et le front républicain n’a pas lieux contrairement à ce qu’ai lu quelque part) ,
    ou de priorités (la densification est plus écologique que la préservation du pavillonnaire, elle est aussi socialement plus juste et utile),
    ou tout ça un peu mélangé,
    ou je n’y comprends rien et certains diront que je fonctionne avec un vieux logiciel, formé pourtant durant mes années de militantisme chez lez verts Villejuif avec des compagnons de route tout à la fois attachantes qu’intelligentes.

    J’approuve les instances nationales de EELV qui ont apporté leur soutien officilie à la liste d’union de la gauche. Un parti pour moi fixe un socle de valeur, donne une ligne directrice, et fixe des priorités.
    Ceux-ci existent pour éviter des dérives, des alliances qui changent en fonction des intérêts personnels. Elles assurent aussi que l’on travaille avec des gens qui œuvre dans le même sens, même si Bohellec, Harel, et Vidal peuvent être de sympathiques gars portés par de bonnes intentions (ie. celles que nous écolos de gauche croyons naivement porter).
    mais sur ce dernier point j’ai de sacrés doutes, on n’entre pas à l’UMP sans avoir une vision de droite de la société et de la façon de l’administrer ou bien ce Bohellec a fraichement pris sa carte à l’UMP pour des raisons opportunes comme Vidal a passé furtivement au PS de façon calculée, et dans ce cas là c’est pas plus rassurant.

    Je fais peut-être fausse route, on verra ce que cela va donner dans 6 ans.
    Mais 6 ans c’est long toute de même ! Je ne sais pas si cette attelage fait de bric et de broc va tenir aussi longtemps...

    Réza (ancien militant aux Verts Villejuif)

    repondre message

    • Alain Lipietz 2 avril 2014
      20:05

      Cher Réza
      Il est un peu paradoxal de critiquer les autres en avouant n’avoir suivi aucune de leurs débats…. Notre engagement de fusionner des listes aux contenus assez proches était inscrit sur notre site depuis plus de 3 mois !!!
      Et nous avons l’habitude de tenir nos promesses.
      Quant à l’accusation du PCF et de Labat de "représenter les pavillonnaires"… as tu vu notre équipe, toi qui sembles découvrir ce site et notre campagne ? T’es-tu demandé pourquoi nous faisons notre meilleur score de premier tour au Vercors ? Et sais -tu d’où vient le pavillonnaire de Villejuif ?

      repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article267