L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Le changement, c’est dimanche !

Imprimez !
21 mars 2014
Natalie Gandais

Le changement, c’est dimanche !

Vendredi soir, à 24 heures du 23 mars, la campagne pour le premier tour des élections municipales s’achève et ce site se fige.

Dimanche, vous irez voter pour l’Avenir à Villejuif, en sachant que "cette fois, ça vaut le coup".

Je suis encore plus convaincue qu’il y a deux ans, qu’il y a six mois, que nous avons bien fait de nous lancer dans la bataille des municipales de cette façon là, en allant sur le terrain, cherchant à connaitre les habitants, partageant leur luttes. Nous avons rencontré les habitants des grands ensembles en participant à leurs vides-greniers, nous avons gagné avec les jardiniers la sauvegarde des Jardins familiaux de l’Épi d’Or, celle des animateurs du Parc des Hautes Bruyères, l’ouverture du centre pour sans–abris du 60, rue Delaune. Nous sommes mobilisés depuis des mois contre la ZAC Aragon, pour l’option végétarienne à la cantine… Que d’aventures collectives ont préparé cette campagne !

Nous sommes les seuls à avoir fait le tour des quartiers, nous avons rencontré les parents devant les écoles, fait le porte à porte de Lamartine au Vercors, préparé un programme qui uni les « pavillonnaires » aux « grands ensembles ». Les dernières semaines, ce sont les artistes qui nous ont rejoints, ainsi que les jeunes des quartiers populaires. Partout j’ai vu, entendu, à quel point nous sommes riches de nos diversités, de nos imaginations, de nos ambitions pour l’avenir, pour nos enfants, pour nos proches, pour nous-mêmes. Trop souvent j’ai vu que les gens sont brimés, empêchés de grandir. Pourtant, ces Villejuifois qui rêvent d’un avenir meilleur ont juste besoin qu’on les laisse agir en leur confiant une salle de quartier ou quelques euros pour fonctionner…

Jusqu’au dernier jour, nous avons imaginé des solutions pour demain. Par exemple, pour cette mère de trois enfants qui travaille à Rungis : accidentée, elle doit subir une opération qui la clouera trois mois dans un fauteuil roulant. Impossible de se déplacer, dans son appartement. Ni les HLM, ni de la Ville n’ont de solution pour celle. Le lendemain, c’est un militant du handicap qui m’a dit quoi faire : il faut, dans les constructions nouvelles, prévoir des appartements thérapeutiques qu’on puisse habiter momentanément ou plus longtemps.

C’est pourtant facile, de faciliter la vie des gens, il suffit de le décider !

Pendant cette campagne, nous avons subi les pires attaques, les mensonges des concurrents, de celles et ceux qui n’ayant pas suffisamment d’idées et d’imagination pour le futur, se complaisent dans le dénigrement des autres. Quand on n’a pas d’idées, on dit du mal de celles des autres…

Parmi mes colistiers Villejuifois de longue date, plusieurs ont toujours voté pour « la gauche ». Cela n’avait rien d’évident, pour eux, de participer à cette liste d’opposition. Ce sont pourtant eux les plus résolus au changement. Ils ont grandi dans une ville communiste qu’ils ont aimée, qu’ils ont parfois servie. Ils ont vu, progressivement, au long des deux derniers mandats, la dégradation de leur cadre de vie, la saleté, le mépris pour les citoyens…

Dimanche, peut-être m’élirez-vous directement maire de Villejuif. Peut-être y aura-t-il un deuxième tour : alors, je proposerais aux trois autres listes d’opposition républicaine, du centre gauche au centre droit (donc à l’exclusion du Front National, bien sûr) de construire ensemble une liste citoyenne. Une liste sans logo ni étiquette, à l’écart des jeux d’appareils nationaux qui ignorent tout ce que nous vivons. Cette liste aura un programme simple et clair, le plus proche possible de celui de l’Avenir à Villejuif - nous avons des « lignes rouges » - et fondé sur les valeurs qui nous animent : la solidarité, la démocratie, l’écologie.

Nous comptons sur vous, vous pouvez compter sur nous. Mais Dimanche, vous compterez sur vous - même ! Votez pour vous, pour votre quotidien, pour vos enfants !

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article260