L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Thémes > Urbanisme > ZAC Aragon : La réponse sera dans l’urne !

Imprimez !
15 mars 2014
Alain Lipietz

ZAC Aragon : La réponse sera dans l’urne !

Terrible nouvelle : la commission d’enquête publique a validé la Déclaration d’utilité publique de la Zac Aragon. Cela veut dire que la Sadev-94, le promoteur attitré de Mme Cordillot , du PCF et de ses alliés, va pouvoir exproprier les récalcitrants.

Les habitants, leur association, l’Avenir à Villejuif, EELV Villejuif, ont pourtant fait tout ce qu’ils ont pu (manifestations, pétitions, interventions dans les commissions d’enquêtes) pour convaincre la commission d’enquête publique de rejeter une ZAC ni concertée, ni d’utilité publique. En vain : les familles des pavillons, des personnes âgées qui « ne sortiront que les pieds devant », le bel Hôtel de France, peuvent maintenant être expulsés à tout moment.

Le communiqué de victoire de la mairie, avec son projet d’immeubles au modernisme ringard, là où vivent actuellement nos amis, est l’expression caricaturale de « l’inhumain au cœur de Villejuif ».

Mais le combat continue !

Déjà, les principales animatrices et plusieurs membres de l’association des riverains de la ZAC sont investis sur la liste de Natalie Gandais, L’Avenir à Villejuif. Dimanche 23, ce sera un referendum sur la ZAC Aragon. Dimanche, en votant pour la liste L’Avenir à Villejuif, nous voterons contre la ZAC et pour un autre projet.

L’Utilité publique reconnue par le préfet n’a qu’une conséquence : le droit d’expropriation. Élus, nous nous engageons d’abord à NE PAS EXPROPRIER. Et nous remettrons en chantier, immédiatement, le plan de cette ZAC et tout le Plan Local d’Urbanisme, avec une vraie concertation.

Nous avons des propositions :

  • - Un square et une crèche sur le terrain Mollicone.
  • - Un éco-quartier sur le terrain EDF avec des locaux pour PME sur la Nationale 7
  • - Un Établissement public n’attirant pas de grandes affluences ponctuelles, car la demi-ligne de métro M7, déjà saturée, ne le permet pas, . Nous avons sollicité l’École Pluridisciplinaire de Santé, nous avons d’autres propositions d’enseignement supérieur en vue.
  • - Nous répondrons favorablement à tout recours de l’Association des riverains visant à annuler le vote du Conseil municipal louant pour 1 euro l’ex-gendarmerie à une association cultuelle afin d’ y construire une mosquée. Nous ne pensons pas qu’il soit bien de raser un futur centre d’hébergement de familles pour construire un lieu de culte, ni qu’il soit sain de financer un lieu de culte avec l’argent de la ZAC. En revanche nous étudierons avec cette association cultuelle les possibilité de lui vendre un autre terrain à prix raisonnable.

Reste à savoir ce que nous pourrons faire, car la municipalité sortante a probablement verrouillé par des contrats (qui nous lieront) les projets de la Sadev.

Le terrain Mollicone appartient à la Ville de Villejuif. Le terrain EDF appartient à la Sadev. Villejuif est un gros actionnaire de la Sadev. Le contrat de délégation de maitrise d’ouvrage entre la Ville et la Sadev est entaché d’ « abus de position dominante », dénoncé par la Chambre régionale des comptes…Il y a là des moyens de pression et de négociation suffisant pour faire reculer la Sadev.

Nous ne lâcherons rien !

Isabelle Hamidi

Monique Lambert Dauvergne

Alain Lafon

Sandrine Chantha

François Girard

Anita Jounent

Adrien Baland

Plus de détails ici dans les jours qui viennent.

Partager

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article245