L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Brèves de campagne > Journal de campagne de Sylvie (2)

Imprimez !
13 mars 2014
Sylvie Thomas

Journal de campagne de Sylvie (2)

En distribuant notre tract "Les femmes sont l’avenir à Villejuif" (pour le 8 mars, et aussi pour le 14 mars)

Un musulman barbu suivi de sa femme voilée. Je lui tends mon tract spécial femmes à bout de bras, sûre qu’il va me le flanquer à la figure. Il le regarde attentivement, lève les yeux et très sérieux : « Vous avez bien raison, ça va beaucoup mieux depuis que les femmes ont plus de responsabilités. Tout ce qui arrive de mal dans ce monde est la faute des hommes ».

Le marchand de chaussures antillais du marché, devant le tract femmes : « Oh là là, que de femmes, je viens avec vous ! ». Natalie, très sérieuse : « Vous habitez à Villejuif, monsieur ? ». « Non, à Bobigny mais ça fait rien je déménage tout de suite ! »

Une dame très en colère hurle après Hervé : « Vous avez fait interner ma mère, alors ne venez rien me demander ! » Pauvre Hervé si gentil le voilà tout déconfit.

Philippe Vidal se précipite : « Vous votez à Villejuif, mesdames ? ». Esther : « Non , à Vitry ». Moi, très vite : « Moi aussi ». Il tourne les talons aussi sec. Eric a dû foirer ma photo, ou alors Vidal ne regarde pas les publications de ses adversaires. Esther mdr.

Cet homme aime son métier, il m’explique, me montre des photos sur son smartphone, au bout de vingt minutes je sais tout de la fabrication des casques pour les pilotes d’essai et j’arrive enfin à demander : « Vous viendrez à notre réunion publique ? ». Toujours aussi pédagogue, il m’explique que s’il travaille à Argenteuil c’est parce que la taxe professionnelle ici est trop élevée et c’est la faute aux hôpitaux, pas à la mairie qui est très bien. Bon, au moins je me suis instruite.

Déjà trois démarchages téléphoniques ce matin, alors quand le téléphone sonne à nouveau je hurle plus fort que je ne le voudrais : « Nooon je ne veux pas de fenêtres ni de nouvelle mutuelle ni changer de contrat d’assurance ! ». « Euh, pardon, excusez-moi, bonjour, je suis Jean-François Harel, candidat aux municipales… »

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article239