L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Actualités > Rythmes scolaires, Têt, SEL, programme : un week-end bien rempli.

Imprimez !
10 février 2014
Alain Lipietz

Rythmes scolaires, Têt, SEL, programme : un week-end bien rempli.

A peine remis du Conseil municipal sur la gendarmerie-mosquée, nouvelle manifestation vendredi soir contre les rythmes scolaires-Cordillot. Le samedi : réglages finaux de notre « Télé-programme permanente », fête du Têt, fête du SEL. Et le Dimanche, achèvement du projet.

La manif sur les rythmes scolaires

Nous étions nombreux à manifester devant la mairie vendredi soir : parents d’élèves, instit’, directrices, animateurs… et nous, L’Avenir à Villejuif, distribuions notre communiqué sur les rythmes scolaires. Nous proposons deux choses : 

-  Une vraie concertation, conclue par referendum, prenant en compte notamment le « scénario 4 » présenté par les parents d’élèves de Villejuif et ignoré par la Mairie,
-  Pas d’allongement de la pose méridienne jusqu’à 14 h 15. 

Nous sommes pour la semaine sur 4 jours et demi, mais pas d’accord sur la façon dont l’équipe sortante à Villejuif prétend la mettre en œuvre pour la rentrée prochaine. Il y a bien sûr l’aspect « national » des choses : le fameux décret Peillon, qui exigeait des maires de remettre leur plan de mise en œuvre pour le 31 janvier, et nous comprenons que les syndicats en demandent le retrait. Mais en tant que candidats à l’élection municipale du 23 mars, nos avons préféré nous concentrer sur « ce qui va dépendre de nous », et la pause de midi en fait partie.

Mme Cordillot qui, en tant que communiste, prétend combattre le décret Peillon, avait pourtant envoyé son projet d’application, avec un mois d’avance, à l’Académie de Créteil. D’où la colère des manifestants. Lors d’une réunion préparatoire à la manif, Mostefa Sofi, parent d’élève et conseiller municipal sortant associé PS, mais qui cette fois se présente sur notre liste, avait expliqué la raison de la précipitation de Mme Cordillot : désireuse d’obtenir que le PS villejuifois vienne sur sa liste, elle avait soutenu le décret gouvernemental. Un « deal ».

Maintenant que le PS a officiellement rejoint la liste de Mme Cordillot, celle-ci n’a plus besoin de prendre des gants. A 19 heures, elle apparaît devant les manifestants, et sous les vivats de quelques communistes, dans le style « Je vous ai compris ! », elle annonce le retrait de sa lettre envoyée à l’académie.

Incontestable succès pour les parents, enseignants et nous, mais qui ne règle absolument rien sur ce que ferait l’équipe Cordillot à la rentrée prochaine, si d’aventure elle était réélue. Nous, nous sommes clairs.

Entre la campagne et les fêtes

Vous l’avez vu si vous êtes passés par le centre-ville : la vitrine de notre local s’orne désormais d’un vaste écran, qui affiche en boucle notre programme et nos candidats ! Gageons que notre aimable concurrence va (comme pour la location d’un local, le choix des slogans et même des couleurs) s’aligner rapidement sur notre exemple…

Bref, après d’ultimes réglages – mais le « spectacle » continuera à évoluer — quelques « laveniravillejuifois » et Natalie Gandais (qui a des attaches familiales viet-namiennes) se sont rendus à la fête du Têt, découvrant le rite des dragons mangeant la salade tendue au bout d’une perche, tandis que d’autres allaient voir les films produits à Paul-Guiraud. 

Et le soir… la fête du SEL de Villejuif ! On a bien mangé, bien chanté, bien dansé… Mais quel dommage que nous n’ayons plus que la triste cabane en préfabriqué dite « de l’Ancienne Bibliothèque », dont la Mairie coupe le chauffage à 18 heures ! Quel dommage que nous n’ayons plus la salle Églantine aujourd’hui recouverte par le collège du Centre ! Villejuif manque désespérément de salles pour l’expression collective des habitants.

JPEG - 37 ko
Grace à la danse, on résiste au froid
JPEG - 98.1 ko
Patricia Novoa au karaoke
JPEG - 81.8 ko
Natalie Gandais révise son Madison
JPEG - 14.6 ko
Alain chante "Aline" (pour qu’elle revienne)

Dimanche, journée fiévreuse de finalisation de notre brochure-programme. Certes nous travaillons notre projet depuis 18 mois avec la population et des experts, mais il fallait rassembler, résumer, illustrer ! Et surtout trancher sur ce à quoi on s’engage réellement. Marre de la démagogie électorale, nous ne ne promettons que ce qu’on peut financer et tenir.

Brochure à paraître sous peu, donc. Mais en attendant, nos militants qui font du porte à porte disposent d’un joli résumé, très bientôt sur ce site ;-) 

Partager

Commentaires

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article166