L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Thémes > Laïcité > Gendarmerie-Mosquée : le bail scandaleux est voté

Imprimez !
7 février 2014
Alain Lipietz

Gendarmerie-Mosquée : le bail scandaleux est voté

Ambiance électrique à l’entrée du dernier conseil municipal de la mandature : l’équipe sortante PCF-PS s’apprête à faire voter la cession de l’ancienne gendarmerie (valeur : 3,1 millions) à L’Association des Musulmans de Villejuif et du Val de Bièvre pour un bail de 99 ans à un euro par an ! Reportage.

Une centaine de personnes sont arrivées une demi-heure avant le début du conseil : principalement les habitants de la Zac Aragon, des sympathisants des listes d’opposition, et quelques musulmans de l’ASVB , qui se frittent avec un musulman hostile à ce « deal ». Les habitants de la Zac Aragon espèrent un dialogue direct, comme lors de l’affaire de La Bouée. L’équipe Harel tente d’empêcher la tenue du Conseil municipal, mais Isabelle Hamidi et Monique Lambert parviennent à calmer les esprits et « faire respecter la Constitution ». Natalie Gandais et les autres militants de l’Avenir à Villejuif distribuent notre communiqué à la presse, qui explique notre analyse et nos propositions.

La maire étant rentrée par une porte dérobée, la foule se précipite à l’intérieur et s’entasse tant bien que mal. Certains messieurs tenant à occuper des chaises en vue, bien des dames vont rester debout pendant des heures avant qu’on en arrive au débat sur le fameux bail.

Les listes d’opposition issues du vote de 2008, Modem, Verts-VA et Harel, ont adopté une position commune hostile (même s’il ne seront pas sur les mêmes listes dans 6 semaines). Seule l’UMP (à l’exception de Mme Beurtheret) fait bande à part et s’abstient.

Cécile Deniard commence par une analyse du rapport présenté, détaillant les irrégularités du rapport présenté. Jorge Carvalho enchaine en lisant le texte commun de l’opposition, qui liste les critiques désormais bien connues : coût exorbitant pour la ville (*) de ce cadeau à l’AMVB, favoritisme (la mosquée Rachad avait dû franchir un… chemin de croix pour construire son lieu de culte sur un terrain qu’elle avait acheté avenue Y. Gagarine), auquel s’ajoute un prêt de 250 000 euros de la ville à l’AMVB pour détruire le bâtiment de la gendarmerie, qui devait servir de centre d’hébergement d’urgence pour les familles. Michel Bentolila propose de reporter le vote à la prochaine séance, donc après les élections.

La parole est à l’équipe sortante. Madame Cordillot commence menaçante : « Je rappelle que parler d’irrégularité et de favoritisme expose les conseillers municipaux à des poursuite pénales ». La salle éclate de rire.

Commence alors la série des interventions du PCF, du PS, du MRC : une longue litanie contre la mosqué Rachad, jamais citée nommément, mais sans cesse attaquée : « Les musulmans attendent depuis des années un lieu de culte enfin digne » (cette phrase est répétée à chaque intervention !). En quoi le lieu de culte, charmant, de l’Avenue Y. Gagarine est-il indigne ? Tout simplement que, ne faisant absolument pas de politique, il n’a jamais accepté de faire allégeance au PCF. Lorsque Jorge Caravalho évoque l’exemple de Rachad , le « premier des adjoints socialistes », déchainé , lui cloue le bec d’un « Taisez vous ! » retentissant.

Mais le plus rageant pour le public de citoyens, qui ne peut réprimer sa colère, c’est l’accusation de « ne pas vouloir de mosquée » alors que ce qui est critiqué, c’est que les contribuables la financent pour 3,1 millions (dont 2,1 à la charge de Villejuif, le reste en manque à gagner pour le Val de Marne), et que l’on mette sur le dos des musulmans la destruction d’un centre d’hébergement.

Le vote donne le résultat couru d’avance. Youyous de quelques femmes en foulard, qui ne se rendent pas compte du piège dans lequel on vient de les enfermer. Le public se retire, excédé. Bon, on a deux mois pour faire un recours gracieux... auquel, je l’espère, c’est Natalie Gandais, maire de Villejuif, qui devra répondre !

En sortant, je devise amicalement avec Mohamed Khodja, président de l’AMVB. « Vous avez eu tort, lui dis-je, de les laisser passer en force ! Ils vous collent sur le dos ce prix astronomique et la destruction d’un centre d’hébergement. Alors qu’on vous aurait trouvé une solution consensuelle… — Pas grave, me dit-il, on rediscutera après les élections ! »


*) Rappel : le Conseil général vend l’ex-gendarmerie, estimée par les Domaines à 3,1 millions d’euros, pour 2,1 millions d’euros, payables en appartements à prélever sur les Zac futures. La différence de près de 1 millions était justifiée par des "frais de démolitions avec décontamination", désormais évalués à 250 000 euros seulement. La subvention au lieu de culte se partage donc en 1 millions pour les contribuables du Val de Marne et 2,1 pour ceux de Villejuif, la contribution du Val de Marne n’étant qu’un "manque à gagner", mais qui se concrétise que les services sociaux de ce département louent des hôtels pour l’hébergement d’urgence.

Partager

Commentaires

2 Messages

  • Rolland 20 février 2014
    15:09

    Je crois qu’il est plus sage de transformer ce bâtiment pour recevoir des familles en difficultés. Une mosquée si près de l’église coptes est dangereuse. Les coptes subissent des persécutions dans leurs pays d’origine. Ne peut-on pas trouver un terrain sur la ville de Villejuif capable de permettre aux personnes de confessions musulmanes de construire une mosquée. La situation du dite terrain ne peut que poser des problèmes.
    Bon courage Colette

    repondre message

    • Natalie Gandais 20 février 2014
      22:01

      Merci pour vos encouragement, Colette !

      Oui, il y a de nombreux terrains disponibles à Villejuif, depuis que la ville les mets de côté sous prétexte de les soustraire au privé, en fait pour les confier à la Sadev qui les rétrocède au privé...

      Nous avions demandé à une étudiant de SciencePo Lille de faire le relevé de tous ces terrains, pour les exmaniner avec l’association des Musulmans. Le relevé a été présenté lors d’une réunion publique où nous étions très nombreux : http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article69. Les représentants de l’AMV n’y étaient pas, nous aurons l’occasion de les revoir après les élections !

      repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article164