L’Avenir à Villejuif
Écologie - Démocratie - Solidarité

Categories

Accueil > Qui sommes-nous ? > Compte-rendu de la réunion des adhérents du 19 décembre

Imprimez !
23 décembre 2013
Natalie Gandais

Compte-rendu de la réunion des adhérents du 19 décembre

Après trois mois de campagne, nous avons fait le point. Comme nous sommes favorables à la transparence de l’action publique, cette AG était publique. Toutefois, pour voter, il fallait être à jour de cotisation. Étaient présent-e-s : Natalie, Monique, Claire, Sylvie, Nicole, Isabelle, Alain, François, Heikel, Hervé, Patrick, Éric, Adrien, Vincent, Stéphane.

On a commencé par le bilan des premiers mois de campagne, depuis l’AG du 18 septembre.

Depuis le 1er octobre, nous sommes installés dans un local très bien situé, que nous avons inauguré le 12 octobre. Une centaine de personnes sont venues.

La feuille électronique des Ateliers a été transformée en Feuille de l’Avenir à Villejuif.

Nous avons rédigé et imprimé le 4 pages, il est sorti le 30 octobre.
En un mois et demi, nous en avons distribué 21 000, grâce à la mobilisation d’Alain, Monique, Stéphane, Hervé, Patrick, Sylvie, Jeanine, Isabelle, Claire, Eric et Natalie, soit onze personnes. C’était intéressant car nous sommes allés dans des endroits qu’on ne connaissait pas, on a eu l’occasion de parler avec pas mal de monde, mais ça nous a pris beaucoup de temps. En même temps, on distribuait les flyers des réunions publiques, pas loin de 20 000...

Notre projet

Les réunions pour écrire le programme] ont été fructueuses, nous permettant d’élaborer, thème par thème, la quasi-totalité de notre projet, avec l’aide d’un consultant et animateur efficace de réunions « Agenda 21 », François Camé, et chaque fois dans un quartier différent, en un lieu annoncé publiquement. Nous avions chaque fois entre 7 et 20 personnes, 85 sur les 7 réunions, mais certaines sont venues chaque fois tandis que d’autres une ou deux fois. Au total, 34 personnes différentes, dont à plusieurs reprises, des personnes engagées avec d’autres candidats et des personnes du quartier. Les comptes-rendus seront en ligne ici dans les jours qui viennent.

La campagne des candidats sortants

Nous avons eu des difficultés à obtenir des salles de réunion, pas une seule fois nous n’avons obtenu la salle Gérard Philippe dont on nous a affirmé qu’elle était en travaux. Comment se fait-il que Cordillot ait pu l’avoir deux fois et Girard une fois ? La candidate communiste accapare-t-elle les moyens municipaux pour sa campagne ? Ce n’est pas légal. Comme sont interdites toutes les manifestations nouvelles l’année qui précède l’élection. Par exemple, la mairie a organisé en octobre une dizaine de visites dans les quartiers pour « faire l’état des lieux en marchant », et la candidate a annoncé, pour sa réunion publique de campagne du 19 décembre, la restitution des observations faites par les habitants lors de ces visites : fâcheux mélange des genres ! De même elle organise des « consultations » sur de petits projets de quartier. Ne pas oublier de prendre des photos des affichettes annonçant ces « initiatives » (avec le logo officiel de la Ville) sur les panneaux « Affichages administratifs » : il s’agit d’une campagne clandestine illégale. Envoyer les photos à François ou Alain.

Les listes d’opposition

Lors de la réunion du 18 septembre, on avait décidé de chercher à construire un rassemblement large, pour gagner les élections. Où en sommes nous ? Les discussions se sont ouvertes publiquement lors de la réunion de Villejuif Autrement le 13 novembre.

Ce soir là, Natalie Gandais s’est présentée comme une écologiste, candidate d’un rassemblement citoyen, autour d’un projet, porté par des valeurs (écologie, démocratie et solidarité), mandatée pour gagner les élections. Elle a exposé trois priorités (emploi, sécurité et urbanisme) issues des premiers ateliers avec les citoyens.

Un débat a eu lieu avec l’actuelle opposition municipale ainsi qu’avec les candidats d’opposition, sur le projet et sur la stratégie, les alliances envisageables, le second tour. Natalie Gandais s’est engagée ce soir-là à NE PAS chercher d’accord avec la majorité PC-PS sortante, tellement notre projet est contraire au leur. Franck Le Bohellec l’a alors interpellée sur le mode « si vous êtes en tête, je m’engage à me ranger derrière vous au second tour, êtes vous prête à me dire la même chose ce soir ? ». Elle avait alors répondu qu’elle consulterait les adhérents des Ateliers de l’Avenir, pour qui le projet était primordial. Nous avons convenu de nous revoir pour confronter les projets, une fois qu’ils seraient suffisamment avancé (ce qui n’était pas le cas le 13 novembre)

Jorge Carvalho, inquiet de voir se reproduire le deuxième tour de 2008 (Cordillot avait gagné avec pour la première fois une majorité relative) travaille depuis des semaines à unir l’opposition pour le deuxième tour, il a proposé aux 4 listes de se rencontrer pour en discuter. Jean-François Harel et Philippe Vidal ont refusé cette rencontre.

Malgré son refus de la discussion à 4, une rencontre avec Jean-François Harel a eu lieu assez tôt. Il nous a dit « la verdure, il en faut, venez avec moi », mais comme il n’avait pas lu le 4 pages, on n’a pas pu discuter « projet ». [Depuis cette AG de Décembre, il distribue un nouveau tract très complet reprenant beaucoup de nos propositions. Une nouvelle rencontre est prévue en janvier.]

Une rencontre a eu lieu avec Franck Le Bohellec. On a parlé projet, hauteur des immeubles, révision des Zac et du PLU, pourcentage de logements sociaux, développement économique, emploi et insertion, attractivité du centre-ville, sécurité... et on a constaté que malgré des « familles politiques » très différentes, on était assez convergents sur le projet.

Coté Philippe Vidal, la situation est plus complexe. Quoiqu’ayant participé pendant un an aux Ateliers de l’Avenir à Villejuif, et au vote ayant désigné Natalie Gandais comme tête de liste pour la mairie (à l’unanimité moins une abstention…), il a néanmoins lancé une liste concurrente. Contrairement aux autres candidats d’opposition, qui recherchent avec nous de bons rapports et ajustent leurs propositions pour éviter d’être contradictoires avec les nôtres, ce candidat nous attaque violemment, appelle à un front « républicain » contre nous avec Cordillot, pratique le trucage, la manipulation, la diffamation, soutient le déménagement de l’hôpital Paul Guiraud et la ZAC Aragon. Il peut difficilement devenir un allié... Dommage, car il y a dans ce groupe des personnes qui nous sont proches. C’est pourquoi Alain Lipietz l’a rencontré. Philippe Vidal nous propose de nous ranger derrière lui...

Enfin, plusieurs rencontres ont eu lieu avec des Villejuifois qui envisagent de faire une/des listes pour permettre l’expression des habitants des quartiers. Notamment ACV (Alternative Citoyenne pour Villejuif). Et/ou des citoyens issus de l’immigration. Ainsi qu’avec des membres de l’actuelle majorité devenus très critiques de la gestion Cordillot.

Décisions.

Après un vif débat, nous nous accordons sur la position suivante :

  • Seul le projet, et non les étiquettes, doit déterminer nos alliances de premier ou de second tour. Les lignes de négociations porteront principalement sur : l’urbanisme (engagement de remettre à plat le PLU dès notre élection, avec suppression de la ZAC Aragon remplacée par un eco-quartier sur le terrain Edf, protection des Hautes Bruyères et du terrain des Maraîchers, limites à la densification, 25% de logement sociaux dans les nouvelles constructions), sécurité (fondée par la prévention par l’emploi et le développement économique, la médiation et une police de proximité municipale), santé-alimentation (passage au bio et option végé dans les cantines), vivre ensemble (dans le respect des origines et croyances des autres), etc.
  • Nous souhaitons que toutes les associations « citoyennes » participent au premier tour sur la même liste que nous, dès lors que peut être trouvé un accord sur le projet.
  • La fusion de second tour avec des listes « politiques » peut être envisagée uniquement sur la base du projet, raison pour laquelle nous devons dès maintenant discuter avec les autres.
  • A partir de janvier, l’Atelier sera ouvert chaque jour pour des permanences, en semaine de 17 à 19h et le samedi de 10h à midi.
  • On prépare des cafés citoyens, et des réunions d’appartements. On renforcera l’équipe « communication » avec une graphiste, un journaliste.
  • En janvier, ce sera le moment de constituer la liste de l’Avenir à Villejuif pour le conseil municipal et pour le conseil d’agglomération : Alain Lipietz sera notre candidat à la présidence de l’agglomération du Val de Bièvre.

Nous avons collecté 1930 euros de dons, Natalie Gandais remercie les généreux donateurs.

Partager

Commentaires

2 Messages

  • Votre nom 24 décembre 2013
    17:06

    11 personnes ça va pas être facile de faire une liste de 45 personnes !

    Plusieurs contre vérités dans cet article dont les 2 plus notables :
    Sur l’appel au Front républicain de l’affaire de la cantine, l’ensemble des formations politiques de la Ville (du PC, au PS en passant par le MRG, l’UDI ou encore l’UMP et bien sûr VIDAL) se sont unanimement déclarées en opposition à votre démarche électoraliste.
    On peut toujours considérer que lorsqu’on est seul contre tous, ce sont "tous" qui ont tort mais quand même ...

    Sur la ZAC Aragon, après avoir vérifié sur le site VillejuifNOTREville, j’ai trouvé cette position qui semble diamétralement opposée à ce qui est avancé : http://villejuifnotreville.fr/2013/04/21/zac-aragon/
    Manipulation électoraliste encore ?

    repondre message

    • Alain Lipietz 13 janvier 2014
      01:51

      Chère Madame ou Cher Monsieur,

      
Je comprends que vous ayez eu du mal à suivre l’actualité ! Après s’être laissé tromper dans un premier temps par la manipulation de M. Vidal, les différentes forces politiques de Villejuif se sont ralliées (du bout des lèvres) à la proposition de Natalie Gandais : le libre choix Viande / Végé à la cantine. Même Mme Jedrzejewski, actuelle maire adjointe aux cantines, a reçu une délégation de "La cantine pour tous" (5 mamans, les unes végétariennes, les autres musulmanes, ou les deux en même temps..) et a reconnu le bien-fondé de cette revendication. Mais elle a affirmé qu’on ne peut rien faire avant 4 ans, le contrat ayant été passé avec la Semgest en 2013. Tout ceci est relaté sur notre site.

      Pour notre part, nous passerons un avenant avec la Semgest dès notre élection.

      
S’agissant de la Zac Aragon, vous avez trouvé un article sur le site de M. Vidal, mais avez vous regardé la date ? 22 Avril 2013 ! A cette époque, Philippe Vidal participait régulièrement aux réunions des Ateliers de l’Avenir à Villejuif et répercutait fidèlement sur son blog nos positions. Vous pouvez lire ici-même qu’il participait à l’AG des adhérents qui , suite au conseil municipal en question, arrêtait notre dispositif de mobilisation pour les enquêtes publiques sur l’urbanisme à Villejuif.
      Malheureusement, sa stratégie (prendre la tête du PS Villejuifois pour présenter une liste PS où il nous inviterait) ayant été unanimement rejetée par les membres des ateliers de l’Avenir à Villejuif, qui ont préféré la stratégie d’une liste citoyenne conduite par Natalie Gandais, puis sévèrement battue dans le PS où M. Vidal n’a recueilli que 6 voix, il a décidé de lancer sa propre lite. Croyez que nous le regrettons.
      D’autant que ses positions s‘en sont ressenties immédiatement. Les déclarations de M. Vidal, lors de sa réunion publique de décembre dernier, ont été claires et, hélas, bien différentes de ce qu’il soutenait avec nous en Avril. D’ailleurs vous chercherez en vain sur son site une déposition de sa part à l’enquête publique sur la Zac. Celles de L’Avenir à Villjuif, de EELV et de l’Association des habitants sont là. Même absence de sa part d’ailleurs pour les enquêtes publiques sur le PLU, sur la LIgne Rouge, etc.

      Encore une fois, nous le regrettons. M. Vidal préfère dorénavant affirmer son « soutien à Madame NOTRE maire », comme il l’écrit, contre le libre choix végé/viande et la bio à la cantine, que combattre avec les habitants les projets « mégalopolitains » de la municipalité sortante.

      Enfin, nous avons l’intention de construire notre liste début février, une fois clarifiées les positions des différentes ébauches de listes actuelles, car notre but est de rassembler, pour une alternative gagnante, à Villejuif.

      repondre message

Répondre à cet article

Vous retrouverez cette page sur internet :
http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article118